Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gaël Deballe

Gaël Deballe

Ma malédiction? Avoir été (très) bon à l'école.

Du coup, je suis passé par tout le broyage castrateur du système : classes prépas, ingénieur Centrale/Supélec, la course aux diplômes (inutiles).... J'ai même fait une licence en économie et gestion de l'entreprise en parallèle pour en rajouter une couche.

Certes j'aime apprendre constamment de nouvelles choses / compétences, mais le savoir académique est bien trop abstrait. Je n'ai jamais utilisé réellement tout ce savoir appris dans le système éducatif officiel. Sans parler du  manque total d'épanouissement personnel que cet élitisme procure.

Heureusement, après avoir été trader dans l'énergie pour un grand groupe énergétique, j'ai réagi et internationalisé ma vie. Je suis maintenant le plus heureux des ingénieurs Supelec, à parcourir le monde à la recherche d'investissements, à faire du trading (sur options et autres), à faire de la plongée, à découvrir des cultures fascinantes.

Sans cette prise de conscience salutaire de ma part, je serais toujours de la chaire à canon pour l'industrie, à travailler comme un esclave des temps modernes pour un salaire correct (mais sans plus, et surtout bouffé par des charges fixes très élevées), tout en étant la vache à lait fiscale d'une élite qui redistribue mes précieux (et exagérément lourds) impôts pour sa propre réélection.

Une vie internationale peut être perçu comme une falaise avec un saut dans l'inconnu. C'est pourquoi mon retour d'expérience peut vous aider si  vous souhaitez connaître vos options, et vous lancer dans l'aventure.

Voici mon guide de l'expatriation (avec quelques bonus d'investissements à l'international).

promospeciale

Les 8 dimensions de l'acte sexuel : les utilisez-vous pour une vie sexuelle épanouie?

Audience de l'article : 7994 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Le voyage est un formidable accélérateur de vie... (Je parle ici du voyage au long cours, sur plusieurs mois, en tant que mode de vie, pas d'un circuit organisé de 3 semaines dans un pays)


On pourrait dire la même chose de l'expatriation.


En effet, ces 2 types d'expériences de vie à l'étranger, hors de notre zone de confort, nous donne l'occasion de multiplier les rencontres, de nous immerger dans d'autres cultures, de découvrir de nouvelles activités en une période de temps courte. Bref de vivre plus intensément.

Tout cela, vous l'avez sans doute déjà entendu sur de multiples blogs de voyage qui vantent les bienfaits de cette évasion hors de nos frontières.


Mais qu'en est-il des relations sexuelles..? Peu en parlent, alors que c'est une composante essentielle de la vie, et donc de la vie à l'étranger aussi! Hé bien je dirais que le même facteur d'accélération des expériences s'applique au sexe en voyage, en comparaison du sexe "à domicile".


Pourquoi?

  • Parce que l'exotisme est l'un des principaux facteurs d'attirance sexuelle. Donc quand vous voyagez, vous devenez exotique pour les femmes que vous rencontrez, (même si ça ne permet pas de transformer un Jean Claude Duss en Brad Pitt ahahah)

  • Parce qu'il existe des cultures beaucoup moins coincées que notre société judeo-chrétienne (désormais en partie islamisé d'ailleurs, ce qui n'est pas mieux) qui culpabilise le sexe et stygmatise des comportements qui ne sont que naturels : la société occidentale s'éloigne de plus en plus dans ses règles et codes moraux de la nature humaine !! (elle a d'ailleurs tous les symptômes d'une société en plein délire pathologique et sur le déclin, il faut bien que vous preniez conscience que l'Occident ne représente qu'une infime partie du monde démographiquement, et que cet état de fait minoritaire va s'amplifier)


Dans le fait que le voyage ou l'exatriation permet de multiplier les expériences sexuelles, je ne mentionne pas le facteur "argent" qui ne rentre pas en ligne de compte dans cette exposé. (Et j'ai d'ailleurs remarqué les Chinois ont de nos jours bien plus de moyens que les Occidentaux pour attirer des femmes avec de l'argent. Ces gars ont une tonne d'argent à ne plus savoir qu'en faire)



Au cours des 4 dernières années, cette exploration de l'univers sexuel hors de nos frontières m'a littéralement passionné, étonnamment (?) beaucoup plus que les visites du Machu Picchu et autres vieilles pierres ahah. Je me suis lassé très vite de faire du "check" sur des sites touristiques mondiaux désormais dénués d'authenticité à cause du marketing et de l'aspect "pompe à fric" commerciale, je me suis lassé des belles plages qui se ressemblent plus ou moins toutes et sur lesquelles il n'y a pas grand chose à faire à part se prendre en photo, mais je ne me suis jamais lassé de l'exploration de la diversité des corps féminins et surtout de la multitude des comportements et fantasmes sexuels.

Je précise que mon expérience ne se base ni sur des prostituées, ni sur des relations d'un soir complètement bourré à 5h du matin (où j'ai plus envie de dormir et cuver que d'autre chose). Car ces types de relations n'apportent pas un degré suffisant de connexion et de communication.


Cette longue étude de terrain (4 ans) m'a permis d'identifier 8 dimensions qui rentrent en compte dans l'acte sexuel.

Maitrisez et jouez avec ces 8 dimensions et vous aurez certainement une vie sexuel plus épanouie!

Connaissez-vous toutes ces dimensions? Leur accordez-vous toutes l'importance qu'elles méritent?




Je vous les expose et on en discute après !



Dimension 1 : L'attirance physique


Ok c'est important , c'est ce qui permet l'effet de levier initial héhé! Mais c'est loin d'être suffisant...

Une beauté froide, ça n'a rien de fun et ça laisse même un goût amer.



Ce qui nous amène à la 2e dimension.

Dimension 2 : la technique

Y-a-t-il des préliminaires? Quelles positions et prouesses gymnastiques sont effectuées? Quelles "voies" (j'espère que vous saisissez la métaphore ;-) le chemin de l'orgasme emprunte-t-il?

Tout ceci est assez important aussi, mais s'il n'y a que ça, l'acte sexuel s'apparente à une séance de sport..!

On n'est pas des robots.

Les différentes techniques peuvent explorées de fond en comble, mais s'il n'y a en fait aucune connexion réelle, aucun regard, que chacun prend son pied de son côté, c'est très étrange.

L'alchimie est vraiment très différente d'une personne à l'autre.


Dimension 3 : la sensualité

On peut faire l'amour sans s'embrasser...

Mais des caresses, des baisers, et une réaction (sonore ou pas) de la partenaire sont particulièrement agréables !

Et on aime bien savoir qu'on fait de l'effet à l'autre (sans simulation)

Tout ce qui est tendresse et intimité physique sont extrêmement importants et sont même ce qui distingue le plus souvent un acte sexuel un minimum authentique de celui avec une prostituée.



Dimension 4 : la connexion psychologique


Voilà le coeur du sujet selon moi ! La plupart des gens passent totalement à côté ! Beaucoup de mecs se vident les c.... à 2 ou 3 reprises, déglinguent dans tous les sens et sont persuadés d'être des dieux du sexe !

C'est rarement cela qui fait jouir une fille !

Tout ce qui passe par le regard, les paroles, une relation de domination, est bien plus excitant !

Les jeux de rôle (infirmière – patient, maître – élève, bourreau – esclave, etc) sont aussi à mettre dans cette catégorie.

Globalement, c'est la relation de domination (dans un sens ou dans l'autre) qui est le principal facteur excitant dans cette dimension, et aussi le plus courant dans les fantasmes en général.


Dimension 5 : le lieu


Certains trouvent une excitation supplémentaire à faire cela dans un lieu public (cinéma, plage, voiture dans un parking, etc)

Les différents endroits de la maison peuvent aussi être mis à contribution : table, machine à laver, sol, etc

Et il est vrai qu'une ambiance romantique dans une belle chambre d'hôtel avec un jacuzzi apporte son lot de glamour et d'invitation à la volupté...

 

Dimension 6 : les apports extérieurs


Ce sont toutes les parties extérieures au couple qui peuvent être apportées dans le jeu sexuel :

  • sextoys, vibro, etc

  • pourquoi pas : d'autres personnes.......


Dimension 7 : l'Amour


Ahhh l'Amour, les sentiments (si chers aux Occidentaux)... Cela doit apporter une dimension "mystique" au rapport sexuel, indéniablement.

Mais personnellement, jamais expérimenté. Certes, j'ai déjà ressenti la passion amoureuse, qui est une période de sentiments intenses et d'attachement à l'autre qui dure de 1 à 3 ans (cf le livre de Frédéric Beigbeder, l'amour dure 3 ans). Mais l'Amour vrai, complet, qui dure plus de 10 ans, avec une intensité crescendo, un dévouement total, jamais connu.

Je préfère être honnête et dire que, même si je suis déjà tombé amoureux, je n'ai jamais expérimenté le vrai Amour, plutôt que de me voiler la face et tout confondre comme ces si nombreux couples occidentaux qui sont ensemble pour bien d'autres raisons que l'amour (mais ne se l'avouent pas) et ont au mieux transformé leur passion du début en une relation de respect et d'affection (je dis bien au mieux car le plus souvent c'est divorce, ou indifférence voire même conflit et malheur profond)


Dimension 8 : les drogues


Là encore, je ne pratique pas, mais j'ai entendu dire que cela pouvait sublimer la relation sexuelle (cocaine, exctasy et autres pilules). Bon certes, on a presque tous expérimenté l'alcool mais perso j'ai pas trouvé ça super.






La découverte d'autres rapports à la sexualité dans d'autres cultures a littéralement élargi mes horizons.

Et bien plus que toutes les choses que je me serai achetées dans ma vie, ou même les endroits où je suis allé, ces expériences seront ce qu'il restera de plus intense dans mon cerveau décrépi quand j'aurai 80 ans et que j'évaluerai si j'ai réussi ma vie ou pas.



Si vous souhaitez vous aussi explorer d'autres univers, je vous révèle dans ma formation pour une expatriation optimisée les 3 pays où selon moi les relations hommes-femmes sont très différentes de ce que l'on connaît en occident et donc assez passionnantes.


Je sais que la plupart d'entre vous vont se précipiter dans la partie "pognon" de la formation (optimisation fiscale, etc) mais c'est selon moi une erreur. L'argent doit etre au service du bonheur.

Certes c'est important d'optimiser les finances, et notamment de fuir l'enfer fiscal français qui freine vraiment l'épanouissement financier (vous ne vous en rendez peut-être pas compte car le système est fait pour donner l'impression que ce sont toujours les autres qui paient, mais quelque soit votre statut (même salarié), plus de 66% de votre valeur ajoutée est pompée par l'Etat pour des conneries électoralistes et des subventions... la moitié suffirait largement)


Cependant, une expatriation fait rentrer tellement d'autres critères que l'argent en ligne de compte...

Dans ma formation, je passe au cribble 25 villes du monde à travers les critères suivants :

  • Climat (températures, pluviométrie)

  • Activités (sportives, culturelles, gastronomiques)

  • Développement (infrastructures, transport)

  • Relations humaines (langue, relations homme-femme, sympathie des habitants)

  • Environnement (beauté de la ville, pollution, sécurité)


L'endroit où on vit est un critère primordiale de l'équation du bonheur !




Et les mentalités locales changent tout au niveau de l'épanouissement sexuel (et humain)

On ne va pas se voiler la face sous des prétextes politiquement corrects : le piment de la vie, ce qui nous fait vraiment vibrer, ce sont les relations au sexe opposé!

C'est un facteur qui m'a vraiment frappé en voyageant : les relations humaines sont une composante essentielle du bonheur et sont très différentes d'un pays à l'autre (j'ai connu le grand écart entre la Suisse "parfaite" mais terriblement ennuyeuse et certains pays d'Asie ou d'Amérique du Sud complètement dingues)

Prenez votre vie en main ! On n'en a qu'une!

Gaël

Poster un commentaire

1 Commentaire