Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Les vaccinés d'aujourd'hui sont les non-vaccinés de demain

Audience de l'article : 1192 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Il me semble que ce simple constat devrait mettre un peu d’humilité dans la tête des vaccinés.

Les inventeurs du nouveau vaccin ne me paraissent pas différents de leurs prédécesseurs puisqu’iIs annoncent aujourd’hui qu’ils préparent une troisième dose, dont iIs assurent qu’elle est nécessaire.

Donc le virus les déborde, comme tous les ans.

Alors pourquoi tout ce cirque de la part de Macron ?

La situation devient suspecte. Récapitulons : à coup de milliards la population du pays est vaccinée, les non-vaccinés sont ostracisés, bannis, mais le vaccin fait long feu, le virus mute.

Passons sur les effets inconnus à venir du fameux vaccin, étant inconnus ils peuvent aussi bien être fastes que néfastes, chaque vacciné prend ses risques, c’est ce que j’ai fait.

Quant à COVID, il est probable qu’aujourd’hui le vaccin est sans effet ou peu , du fait des mutations du virus, de tous les virus d’ailleurs.

Macron prend un gros risque. Si le vaccin pose problèmes, genre sang contaminé, il ne pourra pas recourir à l’excuse de l’ignorance. Selon les dégâts, il va droit vers le crime contre l’humanité en usant de la contrainte, de la force, pour ce vaccin devenu, de la propre bouche de ses inventeurs, obsolète.

Quelle histoire. Et tout cela pourquoi ?

Pour protéger le mensonge de la sécu, sa pompe à pognon électoral : la légende d’une médecine gratuite, d’une compétence extraordinaire nous mettant à l’abri de toutes les maladies, sauf celles que nous contractons par notre faute : le cancer lié à nos excès, la crise cardiaque liée à notre cholestérol lui-même dépendant directement de notre amour des sucreries et du gras, etc…

En réalité, le COVID c’est l’échec ridicule du collectivisme, de Bercy et de ses tortures et harcèlement fiscaux, dont la sécu est responsable à hauteur de 50%. Rappelons que la sécu collecte au nom de la médecine gratuite pour tous, alors que chacun doit avoir en plus une mutuelle, que l’argent collecté est utilisé pour des aides diverses à visées principalement électorales.

C’est monstrueux.

Ce virus se répand, quelles que soient les pitreries de Macron les hôpitaux seront débordés l’hiver prochain, c’est chronique, le vaccin de cette année ne vaudra pas pour l’an prochain et celui en préparation ne sera peut-être pas adapté aux mutations du virus à venir. Enfin, je ne sais pas, mais cela me parait possible.

En tout cas, une chose est sure, les agissements actuels de Macron sont incohérents et n’ont pas le but annoncé : notre santé, mais bien uniquement la survie de la sécu.

Si Macron, son énarchie et la majorité de la population de ce pays pouvaient comprendre que chacun doit s’assumer, se prendre en charge, que la liberté de s’organiser est nettement plus performante que l’organisation collective imposée par la force, nous aborderions COVID calmement, avec l’aide de la médecine libérale, sans tout ce bazar qui finit de terrasser une économie subclaquante du fait de sa collectivisation…

Bien à vous. H. Dumas

Poster un commentaire