Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

le génocide fiscal est engagé

Audience de l'article : 938 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Il était évident qu’après avoir joué les grands seigneurs, les sauveurs, les pompiers du feu qu’ils ont allumé, nos technocrates, nos élus — plus les profiteurs qu’ils entretiennent et protègent, leur cour, leur réservoir de vote, leur garantie de bien vivre, largement — n’avaient pas d’autre solution que piller les quelques détenteurs de fonds, ou pseudos-détenteurs, encore en vie dans ce pays.

Finir de tuer le capital quoi.

L’article de Capital qui vient de paraître annonce la couleur.

Tous ceux qui possèdent sont présumés “fraudeurs fiscaux”, puisque c’est bien à la recherche de la “fraude fiscale” que les chiens loups de Bercy débarquent chez nous.

Le ton est donné. Un peu comme quand Sarkozy parlait de passer la banlieue au Karcher et qu’il est pris immédiatement au mot par les forces de l’ordre qui tuent dans l’instant un gamin qui ne leur obéit pas. Constat-sanction au bout du pistolet, ça fait du bien ?… Très peu pour moi.

Il y aurait eu des profiteurs à l’occasion du bordel occasionné par la gestion de la pandémie. Donc, il faut renforcer les contrôles fiscaux sur les entreprises.

Sacré raccourci.

Moi, j’ai surtout vu des fonctionnaires se planquer chez eux, ne plus rien foutre, notamment dans les Services Fiscaux, et toucher l’intégralité de leur salaire.

N’était-ce pas de la fraude fiscale ? C’est-à-dire un profit indu pris sur l’argent public, pendant que les indépendants s’exposaient et se démerdaient avec les moyens du bord pour survivre et faire marcher leur boutique. Et, demain, on leur promet le génocide fiscal en les accusant déjà de “fraude fiscale”.

Vous savez-quoi ? Moi je les exempterais d’impôt pour 2021 et plus, pour avoir sauvé le pays pendant que la grande masse des fonctionnaires se planquait, l’avait déserté.

Mais ce n’est pas tout, lorsque Macron et Castaner se lâchent dans leurs culottes, ils appellent en renfort le préfet Lallement. Un violent qui fait savoir qu’il n’est pas dans le même camp que les français qui souffrent, qui rouspètent, qui manifestent. Il dit que ceux qui ne sont pas dans son camp sont ses ennemis. Ils donnent des ordres en conséquence. Résultats, des doigts et des mains arrachés, des yeux crevés, le massacre, la cogne sauvage, la baston sans trace pour ceux dont le tort était de manifester leur détresse.

Et cependant, ici nous sommes dans une zone de droit, il y a une police des polices, des tribunaux entre les arrestations et les condamnations, etc…

Imaginez ce que va être le génocide fiscal dans la zone de non-droit où évoluent les contrôles fiscaux.

Ce blog prend tout son sens, devient une nécessité aigue. Il doit permettre que se réunissent les condamnés à souffrir, à affronter l’injustice. Ceux que la masse, cupide et égarée, veut lyncher pour les piller.

Nous allons créer une structure de lutte en Janvier. Vous serez convoqués, il faudra venir. Nous allons nous organiser nationalement, par région et par département.

Nous avions prévu ce génocide, nous avons une plainte en cours, sous la forme d’une citation directe pour crime contre l’humanité, qui vise les hauts responsables de Bercy.

Nous devons lutter unis pour obtenir :

          – D’abord que soit banni avant toute condamnation l’expression “fraudeur fiscal”. Nous exigeons que Bercy ne soit pas à la recherche de “fraude fiscale” mais de “divergences fiscales”, ce n’est pas pareil au niveau de la communication et de la compréhension.

          – Ensuite nos réclamations légitimes sont connues : pas de dossiers cachés toutes les informations et motivations des services fiscaux transparentes; autorisation de filmer le débat oral et contradictoire; suppression des lettres de cachet donc interdiction pour le contrôleur d’éditer la notification qui ne peut être qu’issue d’un jugement après audience publique et défense libre; pas de poursuite avant un jugement définitif rendu au terme des recours habituels; responsabilité personnelle des contrôleurs fiscaux engagée dans leur activité.

Le combat sera rude

La propagande — qui sera largement relayée par la presse, qui consiste à mettre en cause ceux-là même qui ont le plus souffert de la crise artificiellement attribuée au COVID, alors qu’elle découle du laxisme et du “je-m’en-foutisme” de la fonction publique, des connivences qu’elle impose à l’aide d’une législation délirante — pue.

Objectivement c’est honteux. Les mots me manquent pour définir l’horreur absolue, le machiavélisme, de cette propagande, des vols et meurtres à venir.

Nous serons là…

Bien à vous. H. Dumas

Poster un commentaire