Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Il vaut mieux rester assis

Audience de l'article : 480 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Les nouvelles qui tombent sont si déstabilisantes, qu’en effet : il vaut mieux rester assis.

Ainsi donc la pandémie COVID n’en serait pas une … Juste une “grippette”, plutôt moins méchante que les autres



Ça alors, ce n’est pas comme Chirac : ça me secoue vachement les deux…

Mais qu’est-ce qui s’est passé ???

Tout simplement une panique injustifiée, amplifiée démesurément par la fulgurance actuelle de l’information et de la désinformation, l’insignifiance des élus, la prétention des fonctionnaires technocrates. Nous ne sommes pas seuls sur ce coup, nos amis sont grosso-modo dans la même situation. Pas nos ennemis malheureusement …

Il va falloir s’habituer, apprivoiser ce trop-plein d’informations, se débarrasser de la prégnance des élus, et mettre au pas nos employés techno-fonctionnaires.

Tout cela si, avant de plonger dans la barbarie, le temps qui nous reste le permet. Parce que la barbarie ne fera qu’une bouchée de l’information, à la place nous aurons l’obscurantisme.

Hélas, le risque est réel que nous assistions à un concours de connerie entre l’obscurantisme et l’opinion publique ivre de trop de liberté.

Facture salée pour COVID, mais ce n’est rien, une aumône.

Avec le réchauffement de la planète c’est carrément le suicide collectif.

Je cite les infos : “LA FRANCE REJOINT LA COALITION POUR CESSER DE FINANCER LES ENREGIES FOSSILES A L’ETRANGER”

En voilà une sacrée nouvelle = plus de pétrole.

Heureusement on a du charbon, il va falloir ressortir les gazogènes.

Puis, juste attendre un siècle pour vérifier que la planète s’en fout de nous, pauvres petits parasites, que son climat n’est pas lié à nos activités.

Ce sera trop tard, en tout cas pour nous qui allons laisser notre confortable place aux autres.

Que faire ? Demain 500.000 personnes à la frontière : qu’est ce qu’on fait ?

On partage ? Vous n’y pensez pas : on donne ou ils prennent, on n’a pas le choix.

La roue tourne.

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire