Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Conte

Laurent Conte

Je m'intéresse à tout ce qui a trait à l'immobilier et l'économie. J'ai une prédilection pour les prix immobiliers, la tendance dans le neuf et l'ancien, les indicateurs de marché, les avantages fiscaux, que ce soit pour la France, mais en Europe et dans le reste du monde. J'espère vous faire partager ma passion à travers des news originales qu'on ne lit pas ailleurs dans les circuits traditionnels des grosses machines à informer.

Mon blog est : http://www.immobilier-finance-gestion.com/

promospeciale

Crise systémique globale – Escalade dans la réaction de survie des États-Unis : déclencher une guerre froide pour mieux annexer l’Europe - GEAB

Audience de l'article : 1050 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Plan de l'article complet : 

1. CONSTRUCTION D’UN PIÈGE POUR DÉTOURNER L’EUROPE DE SON DESTIN PROPRE 
2. ATTAQUES SUR L’EUROPE EN SÉRIE 
3. FAIRE TOMBER SUR L’EUROPE UN NOUVEAU RIDEAU DE FER 
4. OBLIGER L’EUROPE À CHOISIR UN CAMP 
5. TROUVER LES RESSOURCES INTRINSÈQUES À L’EUROPE POUR SE LIBÉRER DU PIÈGE - Huit recommandations stratégiques 


Nous présentons dans ce communiqué public des parties 1 à 3.



CONSTRUCTION D’UN PIÈGE POUR DÉTOURNER L’EUROPE DE SON DESTIN PROPRE


Lorsqu’en novembre 2013, la Russie demandait à l’UE une négociation tripartite sur les accords de libre-échange de l’Ukraine avec ses deux voisins dans le but de trouver les terrains d’entente agréables à toutes les parties directement concernées (1), il en allait de la stabilité, de l’intégrité et de l’indépendance d’une Ukraine et qu’elle puisse demeurer le lien qu’elle est par nature entre l’Europe et la Russie. 

Mais ni Mme Ashton, ni M. O’Sullivan (2), en charge du Service d’Action Extérieure de la Commission européenne, pas plus que M. Fule qui du haut de la DG Élargissement passe son temps à essayer d’intégrer tout ce qui bouge à l’Est de l’Europe (3), ne voulaient cela. À l’inverse, ils ont obligé l’Ukraine à « choisir son camp » (4), créant ainsi les conditions à la suite inéluctable d’événements que l’on sait : l’Ukraine a en effet choisi… et le pays, en toute logique, est entré dans un dramatique et sanglant processus de division dont nous ne sommes qu’au début. Mme Ashton et M. O’Sullivan ont littéralement tendu un piège à l’Ukraine… et à l’Europe. 

Lire la suite et source GEAB

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire tartemolle samedi, 05 avril 2014 16:31 Posté par tartemolle

    GEAB des anti-américains viscéraux et des europhiles bisounours qui voyaient en F. Hollande le candidat idéal pour relancer l'Europe... lol de lol!


    Cela dit ils n'ont pas tort, leur argumentation se tient et nos pantins Fafa et flamby se sont précipités dans le piège tête baissée avec toute la démagogie et la bienpensance à quatre sous habituelle. Pathétique avec en plus des conséquences dramatiques en perspective.