Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Bagdad autorise la Russie à mener des frappes en Irak

Audience de l'article : 1656 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
C’est encore une fois une information géopolitique très importante. En effet, alors que les troupes américaines sont encore présentes en Irak, le pouvoir irakien est en train de passer avec armes et bagages sous protection russe.

Depuis 2003, les Etats-Unis sont dans la région. Poutine est un joueur d’échec, Poutine et le Russes sont patients.

Il suffisait donc d’attendre l’essoufflement évident des troupes américaines, et que la politique menée par les USA apparaisse pour ce qu’elle est, à savoir une immense imposture; comme l’a d’ailleurs rappelé avec courage Jean-Luc Mélenchon qui lui aussi a insisté sur le fait que nous armions, entraînions, et équipions ceux-là mêmes que l’on accuse de terrorisme et il n’est pas le seul à le dire.

Poutine recueille donc les fruits mûrs sans effort et cet échec était parfaitement prévisible.

Charles SANNAT



Cherchant à échapper aux frappes aériennes russes, les terroristes de Daech s’enfuient en masse de la Syrie vers l’Irak. Dans ce contexte, Bagdad a autorisé Moscou à les frapper sur le territoire irakien.

Les djihadistes de l’Etat islamique (Daech) ont beau chercher refuge en Irak, le parlement irakien a donné son feu vert à l’aviation russe pour les frapper en Irak, a annoncé dimanche Hakem al-Zameli, président de la commission de la sécurité nationale et de la défense du parlement, cité par l’agence iranienne Fars.

« L’Irak s’est mis d’accord avec la Russie, qui dirige le centre d’information conjoint de Bagdad, pour qu’elle frappe les combattants de Daech fuyant de la Syrie vers l’Irak », a déclaré M. al-Zameli. Il a ajouté que ces frappes permettraient également de couper les voies utilisées pour approvisionner les terroristes syriens depuis l’Irak.

Le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense
Dans un communiqué des autorités irakiennes publié vendredi, Hakem al-Zameli a indiqué que le centre d’information conjoint à Bagdad « en était encore à sa phase initiale », mais qu’il fournissait néanmoins des renseignements très importants. Ce centre a été mis en place par la coalition quadripartite réunissant la Russie, la Syrie, l’Irak et l’Iran.

Selon le parlementaire irakien, Damas a également apporté des informations très précieuses sur les positions de l’Etat islamique.

Depuis le début de son opération en Syrie, l’aviation russe a effectué près de 1.000 raids sur les positions de l’Etat islamique, détruisant des postes de commandement, des centres de transmissions, des abris souterrains et des dépôts de munitions utilisés par les terroristes.





Source ici: 
Poster un commentaire

1 Commentaire