Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Crise

Crise

La crise...

Un mot sur toutes les lèvres

La peur est dans la France qui prend doucement conscience qu'elle décline et que son avenir est plus proche de celui de la Grèce que celui de l'Inde...

Crise économique, financière, écologique, démographique, sociale...

Ce mot crise veut aussi dire ADAPTATION, SURVIE ou DISPARITION.

Beaucoup attendent un krach, une redistribution des cartes, la fin du capitalisme (version du peuple) la fin des oligarchies et du socialisme (version des entrepreneurs...)

Chacun voit le monde en fonction de sa situation.

Le système mondial est instable car hyper contrôlé et manipulé.

Avant, nous avions des cycles clairs de croissance et récession. Désormais, nous avons une stagnation avec des crises, des chocs de volatilité. Beaucoup sont perdus.

Cette thématique est majeure dans notre monde moderne. Nous allons produire toutes les infos, analyses et réflexions qu'on peut le faire afin de vous aider à réfléchir.

Nous voudrions juste vous rappeler une chose, une vérité trop souvent oubliée en France : crise ou pas, on peut gagner et réussir individuellement. Peu importe ce que font les autres. La crise ne doit pas devenir une excuse pour justifier un immobilisme destructeur !

La révision des bénéfices à la baisse sur le SP500 inquiète beaucoup de monde - un krach pour 2016 ?

Audience de l'article : 2094 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Les entreprises américaines ont annoncé de mauvais résultats financiers au 3e trimestre 2015. Les bénéfices ont diminué pour le 2e trimestre consécutif. Leurs niveaux n’ont jamais aussi faibles que depuis une période de récession.

La baisse des bénéfices est estimée à 5,1% au 3e trimestre. Ce serait la première fois que l'indice a connu deux trimestres consécutifs de repli sur douze mois d’exercice. On a vécu cette situation auparavant lors de l’année 2009, au T2 et T3. C’est à cette époque que l’on enregistre aussi la baisse la plus sévère du SP500 avec -15.5% au 3e trimestre 2009.

Selon l’organisme américain National Bureau of Economic Research, la récession la plus récente a eu lieu de décembre 2007 à juin 2009.

rev benef sp500

Goldman Sachs pense que la révision des bénéfices des entreprises pourrait secouer le marché. La Société générale et la Deutsche Bank tirent également la sonnette d’alarme depuis quelques mois.

Une majorité d’investisseurs semble se gausser de l’arrivée d’un krach. Ce qu’il faut bien comprendre c’est que la hausse probable des taux exercée par la FED aura un impact financier sur les comptes et les bilans des entreprises. Ils seraient dans ce cas de figure revues à la baisse. On combine cela à la hausse des salaires et la réduction des bénéfices déjà évoquée plus haut, et on a entre les mains un cocktail explosif.

Avec un tel scénario, le développement des entreprises aurait un coût plus important. Les marges réalisées seraient plus faibles, la main d’œuvre plus chère. Au final, se profileraient moins de profits et moins de dividendes pour toutes ces sociétés, ce qui induirait une baisse des cours généralisée.

HSBC mise sur des bénéfices des entreprises américaines bien faibles au 3e trimestre 2015.

Et pour 2016 ?

La banque anticipe une croissance économique de seulement 2% aux Etats-Unis.

Elle prévoit des bénéfices autour des 10%. Mais il y a un mais, cette prévision ne tient pas compte de l’évolution des marges. Pour la banque, il sera peu probable d’assister à une hausse des marges, elle parle même sans sourciller d’une nouvelle réduction. Et avec des salaires élevés, les profits des sociétés du SP500 pourraient être bien maigres. Des perspectives de très mauvais augures à long terme !

A cet horizon, selon elle, le risque d’un krach est à prendre au sérieux !

Poster un commentaire