Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Caroline Domanine

Caroline Domanine

Entrepreneur, coach et trader…

…autodidacte et fière de l'être!

Je pense que chacun peut avoir sa chance s'il est prêt à y mettre le prix. Convaincue du pouvoir que nous avons tous sur notre vie, je me lance avec toujours plus d'énergie et de joie vers de nouveaux défis.

Trader par amour pour la liberté, coach par passion du partage, entrepreneur par besoin de créer; je crois que c'est notre comportement qui sera seul maître de nos performances. Parce que nos compétences techniques ne suffiront  pour gagner, développons nos compétences comportementales avec des questions et des outils simples à mettre en place !

Mon Blog : http://psychotrade.fr/


promospeciale

Faites de la place!

Audience de l'article : 2131 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Le trading, particulièrement en manuel, nous demande sans cesse de travailler sur notre esprit et nos émotions : analyser, contrôler le risque, se maîtriser, accepter la réalité ; tant d’actions indispensables pour construire notre réussite. Dans toute cette démarche active, nombre de traders oublient à quel point il est important de faire le vide.

L’énergie demandée pour trader est considérable, l’implication du trader va en conséquence, surfant toujours sur la brèche de l’addiction et du besoin de toute puissance. Faire le vide offre de nombreux avantages : reprendre de la force, cultiver une certaine distance, honorer ce que nous sommes en tant que personne et pas uniquement comme un acteur des marchés … Bref, faire le vide nous permet de mieux trader et de mieux vivre avec le trading. Ce n’est pas pour rien si dans toutes les cultures, toutes les religions, les hommes ont incorporés des jours de fêtes et de détente !

Dans une société où les maîtres mots sont efficacité, productivité, performance et analyse ; faire le vide ne trouve pas toujours sa place. Joignables constamment grâce à nos téléphones multifonctions, toujours sollicités par le marketing et la consommation, notre mode de vie est un frein considérable pour revenir à soi, simplement. En prendre conscience ne suffit pas, la frénésie d’actions environnante nous pousse à vouloir nous refaire après une perte, à agir par impulsivité, la culture de l’immédiateté ne laisse plus de place au vide.

Par quoi se caractérise le vide ? C’est l’absence de… absence de croyances et de pensées, absence d’émotion et de réaction, absence de sensation et de perception. Prendre régulièrement un temps pour cultiver cette absence nous rend plus disponibles et vifs lorsqu’on doit faire le plein de pensées, lorsque nous sommes soumis à de fortes implications émotionnelles, où quand nous faisons appel à notre intuition. Afin de pouvoir recevoir ce que la vie nous envoie, il faut faire de la place, sinon, on se sent vite submergés, dépassés, en souffrance.

Cette période estivale est toute prédisposée pour apprendre à vider chaque jour notre esprit de ce qui l’encombre ; voici 4 pistes de travail si vous souhaitez vous y mettre :

1-      Créez votre sanctuaire imaginaire : Shakti Gawain : Techniques de visualisation créatrice 

Asseyez-vous confortablement. Fermez les yeux, détendez-vous, respirez amplement.

Imaginez-vous dans un cadre naturel d’une grande beauté, l’essentiel est que vous y trouviez confort et sérénité.

Explorez votre environnement, remarquez tous les détails : couleurs, odeurs, sons.

Installez mentalement une maison, une cabane, ou une tente. Créez et arrangez les détails à votre gré.

Chaque fois que vous y séjournerez, vous vous sentirez plus serein, plus présent à vous-même, plus sûr de vous.

2-      Accepter de ne rien contrôler :

Le besoin de contrôle en trading est énorme : contrôler le système, les points d’entrée, les stops, les sorties, nos réactions, nos émotions etc… Faire du trading demande une grande maîtrise et pompe nos ressources. Travailler à accepter de ne rien contrôler (hors trading évidemment) permet assurément de recharger les batteries.

Choisissez donc une personne de confiance et demandez-lui de gérer le programme de la journée (du week-end, des vacances !). Il (Elle) devra faire l’effort de vous sortir de vos habitudes, de vous surprendre en innovant pour que vous puissiez travailler l’acceptation de ne rien maitriser.

3-        Donnez-vous de la joie : Jeffrey Brantley, fondateur d’un programme de réduction du stress par la pleine conscience à l’université Duke, aux États-Unis et  auteur avec Wendy Millstine de 5 Bonnes Minutes pour soi le matin

Touchez votre pouce avec votre index et souvenez-vous d’un moment où vous avez ressenti une grande fatigue physique.

Touchez votre pouce avec votre majeur et souvenez-vous d’un échange très affectueux avec une personne proche.

Touchez votre pouce avec votre annulaire et rappelez-vous du geste le plus affectueux que vous ayez reçu.

Touchez votre pouce avec votre auriculaire, et allez en pensée dans un endroit de rêve. Imprégnez-vous profondément de sa beauté.

4-      Relativiser l’anxiété : Par Byron Katie, qui a mis au point The Work, une méthode visant à nous faire revenir dans la réalité, en « retournant » les croyances qui génèrent de la souffrance.

 Formulez à voix haute la croyance ou la pensée qui, ici et maintenant, est anxiogène pour vous.

Notez-la, et posez-vous dans l’ordre les quatre questions suivantes, en prenant tout le temps qu’il vous faut pour y répondre :

- Est-ce vrai ?

- Êtes-vous absolument sûr que c’est vrai ?

- Quelle réaction suscite en vous cette pensée ?

- Qui seriez-vous sans cette pensée ?


Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire Stifler jeudi, 05 septembre 2013 12:29 Posté par stifler

    Très chère Caroline,

    J'aime vous lire vous savez. Comme disait Rabelais, le rire est le propre de l'homme... Ca me détend de lire vos articles. C'est plaisant. Vous m'amusez. C'est comique que vous devriez faire. Façon Florence Foresti. Vous gagnerez de l'argent. Regardez Florence Foresti. Vu le peu de "votes" sur vos articles, je présume que les gens ne vous lisent même plus... Mais moi, si je lis vos articles.

    Comme je vous l'ai déjà demandé, publiez votre PNL. Par PNL, j'entends "Profit and Loss", pas Programmation Neuro Linguistique.

    Cordialement,

    Stifler

  • Lien vers le commentaire Caroline Domanine mercredi, 04 septembre 2013 11:29 Posté par Caroline Domanine

    Bonjour Stifler,

    comme à votre habitude, c'est bon, c'est fin, ça se mange sans faim!

    Serieux, je me demande pourquoi vous continuez à perdre du temps à me lire, puisque visiblement, vous avez bien mieux à faire devant vos écrans!

  • Lien vers le commentaire Stifler lundi, 02 septembre 2013 22:10 Posté par stifler

    Sérieux, je m'attendais à trouver un truc du genre :


    5-     Taper vous une bonne queue devant votre écran de trading si les points précédents ne fonctionnent pas ...