Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

« Bénis soient ceux qui s'attendent toujours au pire, car ils seront exaucés ! »

Audience de l'article : 1430 lectures
Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

L’actualité ne faiblit jamais et les détenteurs d’or commencent à faire parler d’eux. Je ne pouvais donc pas résister à vous relayer cette information qui n’a aucune utilité économique mais qui doit vous inciter au calme et la pondération.

Mes chers « goldeux », sachez que nous avons raison. Le cours de l’or peut monter, stagner ou baisser (c’est vrai que ces derniers mois, il a une fâcheuse tendance à baisser et que cela s’avère très agaçant), nous avons quand même raison.

Mais avoir raison dans une approche intellectuelle ne veut pas dire avoir raison dans la valeur de l’actif concerné à un instant T. Encore une fois, soyez sereins. Soyez sereins car le temps qui passe est le plus grand des égalisateurs.

Il ne faut jamais juger des choses sur le court terme, sur quelques jours ou même quelques semaines. Nous avons en tête l’histoire du vilain petit canard, en tout cas moi oui. Il était vraiment très vilain ce petit canard. Tout moche, très différent. Mais avec le temps et en grandissant, il est devenu un cygne majestueux. Le temps est le plus grand des égalisateurs.

Le temps mûrit les choses, la patience est une vertu car le « bonheur est une longue patience ».

Le temps des marchés ne nous est actuellement pas très favorable en termes de plus-values. Mais nous devons dépasser cet « effet richesse » que certains souhaitent et attendent pour nous concentrer uniquement sur l’essentiel. L’essentiel est très simple. L’or est l’assurance ultime de tout votre patrimoine financier. Si vous pensez que dans l’état actuel de l’économie vous n’avez pas besoin d’une assurance, alors croyez-moi, fuyez l’or. Si vous voulez « gagner » de l’argent « papier », alors croyez-moi, fuyez l’or !

Si nous regardons les cours de l’or, nous nous trompons. Nous avons tort dans notre approche intellectuelle et rationnelle. Celui qui achète de l’or le fait parce qu’il considère qu’in fine, au bout de cette crise, les dettes des États emporteront tout sur leur passage et que les monnaies actuelles n’auront plus vraiment la valeur d’aujourd’hui. Alors si c’est ce contre quoi nous souhaitons nous assurer en achetant de l’or, pourquoi regarder le prix de l’or tous les jours ? Pourquoi nous focaliser sur le prix de l’or exprimé dans une monnaie dans laquelle nous ne croyons plus ?

USA, un homme arrêté pour avoir prétendument agressé une amie parce qu’elle était en désaccord avec lui sur la valeur de l’or

C’est en tout cas ce que nous apprend aujourd’hui cet article du Santa Monica Mirror. Nous savons tous que les discussions sur l’or peuvent être animées mais c’est bien la première fois de ma vie que j’entends que cela dégénère en véritable bagarre. En l’occurrence, une jeune femme a été violentée par son petit ami de 21 ans qui aurait perdu les pédales en raison des « attaques » verbales de la part de sa copine à l’égard de son placement préféré.

Elle lui aurait affirmé qu’elle lui reprochait « d’avoir toujours raison » et que c’était « difficile d’oser discuter avec lui », ce qui aurait donc provoqué la fureur du jeune garçon.

D’après ce que j’ai compris de cet article, la caution aurait été fixée à 50 000 dollars et il ne semble pas que le juge ait accepté un règlement en American Eagles…

Gardez votre calme car la colère n’est pas un argument

Ce jeune homme a très certainement été emporté par la fougue de sa jeunesse et la passion qui l’anime, mais ne nous égarons pas. Pour continuer à bien anticiper l’avenir, pour nous aider à affronter les périodes difficiles qui s’annoncent, il n’y a qu’une seule et unique solution. Nous devons garder le calme et le sang-froid des vieilles troupes.

La colère, la panique, la peur, et le nez rivé sur le flot continu d’information et sur les cours en temps réel obscurcissent notre jugement. Il faut savoir s’éloigner, prendre du recul pour être en mesure de visualiser le tableau d’ensemble, or la pression quotidienne nous fait inexorablement baisser la tête. Notre effort ? La relever pour pouvoir voir.

Alors, je le redis et le répète, soyez sereins et sachez pourquoi vous achetez de l’or, si vous ne le savez pas… ne le faites pas. Vous voyez, c’est simple. En réalité, les choses sont souvent beaucoup plus simples que ce que l’on veut nous faire croire.

Si vous ne savez pas si c’est le moment d’acheter, si vous ne savez pas si le cours sera plus favorable demain qu’aujourd’hui, là encore il y a une solution très simple. Tous les mois, toutes les semaines, peu importe votre fréquence et la somme concernée, achetez le même montant. Vous moyennerez votre cours d’achat, certaines fois vous aurez plus de grammes d’or, d’autres fois… moins et cela n’a aucune importance. L’important c’est le tableau d’ensemble et d’être assuré dès maintenant car personne ne sait lorsque la tempête aura lieu ou que le prochain mouvement de panique frappera.

Pourtant, cela arrivera car le monde change et celui que nous avons connu touche à sa fin, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura rien après, simplement cela sera différent. Je l’espère en mieux. Mais ce n’est qu’une espérance. Pas une réalité.

À propos du monde qui change, voici une information très importante sur les grandes manœuvres agricoles en cours dans le monde.

Pourquoi la Chine pourrait mettre la main sur un vingtième de l’Ukraine

Comme chacun le sait en regardant avec fidélité la séance collective de lobotomisation des masses populaires heu… pardon je m’égare, je voulais dire comme chacun sait en regardant le JT de 20 heures, tout va très bien. Il ne faut pas stigmatiser les Roms, les zimpôts sont en pause fiscale, la reprise est là, Manu assure l’ordre républicain surtout dans les quartiers nord, personne n’est au chômage, il n’y a pas désormais plus de 2,2 millions de concitoyens qui pointent au RSA, le budget est à l’équilibre et Moscovenivedivici nous a bien confirmé que notre pays n’avait aucun problème de financement de sa dette. Vous pouvez donc dormir tranquillement, allez vous coucher l’esprit apaisé et faire de beaux et doux rêves avec un monde de Bisounours tous mignons et tous gentils qui ne vous veulent que du bien… Si c’est pas beau la vie. Papy m’a menti, lui qui m’avait préparé au pire en me faisant toujours espérer le meilleur.

Bref, comme chacun sait, il n’y a aucun problème d’accès aux ressources agricoles et aux matières premières, tout va toujours très bien, et grâce au « prôôôôgrèèèès » nous ne risquons rien, mais alors rien du tout.

Les Chinois, qui sont l’un des peuples les moins naïfs de la planète et les seuls qui ont une vision à long terme des choses, s’y prennent quelque peu différemment. Nous avons donc appris hier que :

« Dans cinquante ans, la Chine pourrait utiliser 3 millions d’hectares de terres agricoles en Ukraine, en vertu d’une discussion entre le Corps de production et de construction du Xinjiang (XPCC) et KSG Agro, une entreprise agricole ukrainienne. Cela représente donc 30 000 km², soit environ la taille de la Bourgogne ou de la Belgique, ou, comme le calcule le site Quartz, 5 % de la surface totale du pays (et 9 % de ses terres arables).

Cet accord fonctionnerait en deux étapes : l’Ukraine mettrait d’abord 100 000 hectares (soit la taille de Hongkong) à disposition des bouches chinoises, dans la région de Dnipropetrovsk, dans l’est du pays. Un journal local évoque un accord à 2,6 milliards de dollars. Le produit des terres serait revendu à tarif préférentiel à deux conglomérats appartenant à l’Etat chinois. »

Et voilà mes amis, la roue tourne et si nous levons le nez du guidon, le mouvement est bel et bien perceptible. La fin d’un modèle économique basé sur une croissance infinie dans un monde fini reposant sur la production de masse et une consommation de masse grâce à une énergie abondante et pas cher approche.

Notre monde va devoir retourner à certains grands fondamentaux notamment sur deux piliers essentiels de la vie humaine… la monnaie et la nourriture.

Pour information, la Chine n’est pas la seule à avoir adopté cette politique. D’autres pays sont acquéreurs de terres agricoles comme… la Grande-Bretagne, les États-Unis, les pays du Golfe ou encore la Corée du Sud.

Alors soyez sereins car « bénis soient ceux qui s’attendent toujours au pire, car ils seront exaucés ! »

À demain… si vous le voulez-bien !!

Charles SANNAT

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.
Article du Monde concernant les projets chinois en Ukraine

Article sur le camarade goldeux américain perdant son sang-froid
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire ROUX jeudi, 26 septembre 2013 17:25 Posté par brouxdeb



     


    Vous n'avez pas raison parce que d'autres sont d'accord avec vous. Vous avez raison       parce que vos observations sont exactes et que votre raisonnement est juste.                                                        Warren Buffett

  • Lien vers le commentaire ROUX jeudi, 26 septembre 2013 17:24 Posté par brouxdeb



     


    VOUS N'AVEZ PAS RAISON PARCE QUE D'AUTRES SONT D'ACCORD AVEC VOUS. VOUS AVEZ RAISON      PARCE QUE VOS OBSERVATIONS SONT EXACTES ET QUE VOTRE RAISONNEMENT EST JUSTE.           WARREN BUFFETT