Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Un pilier de l’économie en mauvaise posture

Audience de l'article : 4456 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
Bon à savoir

Nous croulons sous des chiffres et données macro-économiques qui disent tout et n’importe quoi, pourtant entre les lignes certaines statistiques permettent de se faire une idée réelle de l’état de santé de l’économie, parmi les indicateurs fiables je vous invite à suivre le Core Durable Goods Orders.

54

Le quoi ?

Le Core Durable Goods Orders, permet de mesurer la variation des

commandes de biens durables (Orders), c’est-à-dire ayant une durée de vie de plus de 3 ans. De la sorte, nous pouvons nous faire une idée précise du comportement du consommateur et de ce côté, les nouvelles ne sont pas très bonnes, les commandes de biens durables aux États-Unis étaient en baisse de 7,3 % le mois dernier

*N’oublions pas : la consommation compte pour 70 % de l’économie américaine. De sorte que quand les consommateurs cessent d’acheter, l’économie chute.

Les économistes et les investisseurs sont plus attentifs à la variation du Core Durable Goods Ordersqu’à la donnée générale de cette variation, car l’indicateur Core est plus représentatif de la réalité de la production manufacturière future de biensDurables. (Les biens durables commandés devant en effet être produits par la suite, dans le « futur ») Un effondrement de la production est souvent annonciateur d’une forte récession. Pour conclure, à chaque fois qu’une telle chute se produit c’est presque toujours le retour de l’ours qui s’en vient pour le marché.

Voici une vue de l’indice et du SP500, pas besoin d’en dire beaucoup plus pour comprendre l’importance de celui-ci
dsfe

Poster un commentaire

4 Commentaires