Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

Morgan Stanley a étudié 43 marchés baissiers - voici les conclusions de ce qu'il faut anticiper

Audience de l'article : 1590 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Les actions américaines recherchent un second souffle après avoir connu l’une des pires performances lors d’un premier mois boursier effectif. D’autant qu’un certain nombre de marchés, en particulier les émergents, viennent d’entrer dans une spirale baissière.

De quoi donner des indices supplémentaires aux investisseurs soucieux d’anticiper les tendances globales sur les marchés actions. Une équipe d’analystes de la Morgan Stanley, dirigée par Andrew Sheets, a épluché plus de 43 marchés baissiers à travers l’histoire.

Voici le résultat de leurs investigations

En moyenne, les grandes phases de baisse durent environ 190 jours. Les investisseurs assistent à un recul de 30% des actifs pendant cette période. Pour le S & P 500, le cycle de marché baissier dure généralement un peu plus longtemps. Morgan Stanley a conclu que l'indice américain est exposé au bear market sur 272 jours en moyenne, pour un fléchissement d’environ 28%.

trought

Le Tokyo Stock Price Index (Topix), est de loin, l’indice boursier dont la durée moyenne d’un marché est la plus longue avec 568 jours.

trought1


Côté performances, le MSCI Emerging Markets Index (MSCI EM) subi les pertes moyennes les plus fortes avec une baisse de 35% sur 362 jours de bear market. On remarque sur des périodes très courtes (121 jours) que les baisses sont toutes aussi violentes (-31%).

trought2


Comment se comportent les secteurs économiques et les actions lors de ces baisses ?

La chute des prix des matières premières et un ralentissement de la croissance mondiale mettent dans le rouge les secteurs énergétiques et matériels qui sont affectées de plein fouet par le phénomène de sell-off. Les industriels sont aussi touchés par cette volatilité. Les biens de consommation, les technologies et les services publics connaissent des baisses drastiques.

performs sectors


Morgan Stanley recommande l'achat de valeurs financières dans les régions du monde stable. Elle incite à la plus grande prudence, en ce qui concerne les biens de consommation américains ou européens, la santé et le secteur des services publics.

Parmi les actions qui ont le plus résisté aux soubresauts des marchés baissiers, on a notamment, JP Morgan Chase & Co, Microsoft Corp, Visa Inc, NIKE Inc ou encore Starbucks Corp.  

Parmi celles qui ont le moins résisté, on peut citer, Ford Motor Co, Twitter Inc, Sprint Corp, GoPro Inc, et Virgin America Inc.

Une fois le sell-off terminé, que se passe t-il?

Les investisseurs se posent souvent la question : qu’est ce qui survient après un bear market ?

Le MSCI ALL nous apporte un premier éclairage de tendance. Il comprend un certain nombre de pays développés et des marchés émergents. Morgan Stanley a pu constater que l’indice boursier augmente en moyenne de 30% au cours des 12 mois qui suivent la baisse, généralement comprise autour de 17%.

afterbearmarket

Pour le S & P 500, le marché regagne 18% en moyenne sur 12 mois, après une baisse de 11%.

afterbearmarket1

Morgan Stanley nous met aussi en garde. Le marché est surévalué aujourd’hui. Et, le début du mouvement sell-off actuel se produit à des valorisations beaucoup plus élevés, par rapport à celles que l’on a pu connaître par le passé. Une grande vigilance est donc de mise.

William Finck
Poster un commentaire