Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Au-delà de la troisième phase d’une bulle boursière, l’enfer

Audience de l'article : 4470 lectures
Nombre de commentaires : 6 réactions
252
But informatif et peut-être même pédagogique


Ce message n’aura pas la prétention de vous offrir le sommet du marché au point près, mais bien je l’espère de vous faire prendre conscience de certaines choses. Avant de développer une petite phrase d’une des plus grandes légendes de Wall Street :

« La plupart des gens s'intéressent aux actions quand tout le monde s'y intéresse. Le moment d'acheter est quand personne ne veut acheter. Vous ne pouvez acheter ce qui est populaire. »

Warren Buffet

Un autre symptôme de la finance comportementale consiste à suivre le troupeau sans réfléchir, tel le mouton de panurge. Les cours de bourse reproduisent très bien les émotions de milliers d’investisseurs et d’évènements de toutes sortes. Les analystes sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à admettre l’influence de facteurs irrationnels sur ces mêmes cours.

En avril 2012 je postais un billet sur le risque qui pesait sur le titre Apple, sa hausse devenait parabolique et donc proche de sa fin

http://www.objectifeco.com/bourse/actions/technologie/quel-que-soit-lactif-en-hausse-parabolique-cela-se-terminera-tres-mal-et-apple-ny-echappera-pas.html

Que vous soyez professionnel ou novice, vous aurez tout à gagner à connaître les facettes non rationnelles du comportement des investisseurs. Vous devrez faire preuve d'un minimum d'indépendance d'esprit... Il en va de la survie de votre portefeuille.



Certains indices actions présentent maintenant la même configuration qu’Apple, à savoir une bulle.

Pour rappel, une bulle se présente toujours de la même manière comme ceci :

les différentes étapes (4) de la formation d’une bulle spéculative :

bull







Première phase, la furtive et sournoise :

La pente est douce, se fait dans l’ombre. Entrent en scène l’argent dit intelligent, le smart money, les initiés et les experts.

Deuxième phase, celle d’alerte et de prise de conscience :

Les cours accélèrent subitement, les investisseurs institutionnels et autres professionnels se placent à leur tour.

Troisième phase, la plus dangereuse, la maniaque :

C’est ici que les petites mains veulent entrer à n’importe quel prix. En effet, personne ne veut rater le train de la hausse.

Les médias en font la Une de leurs éditos.

130513 Economist Cover

L’euphorie règne, votre concierge ou votre facteur parlent de la bourse, c’est ce qu’on appelle également le phénomène cocktail. Les initiés et experts savent que l’éclatement n’est plus très loin et commencent à essayer de refiler le bébé à d’autres qui pensent que cela va perdurer des mois encore.

Quatrième et dernière phase, la dramatique, l’éclatement de la bulle :

Fini la hausse excessive des cours. Ceux-ci sont alors déconnectés des fondamentaux économiques, les spécialistes ont déjà quitté le navire depuis plusieurs semaines et seuls les petits boursicoteurs dans le déni nient l’évidence. Malheureusement pour eux ils sont pris au piège et risquent de ne pas revoir leurs mises de départ avant une décennie (durée moyenne qu’il faut à un secteur pour revenir sur les niveaux atteints lors du point d’apogée de la bulle)

Voici selon moi dans quelle phase se situe le SP500, dans la phase mania.

mania

Celle-ci peut encore perdurer quelques semaines, mais franchement acheter sur ces niveaux après plus de 49 mois de hausse c’est comme si vous veniez d’acquérir un brave cheval de trait de 15 ans ou plus pour affronter l’élite au Grand prix d’Amérique

che

Surtout svp ne prenez pas ce message comme une prédiction de fin du monde, mais très souvent, la fin d’un mouvement de hausse euphorique finit de la sorte, maintenant, en face de nous se trouvent les agissements des banques centrales et donc les cartes restent brouillées.

Un pronostique de ma part ?

Avec le recul minimum requis, je mise sur un été boursier dans le rouge
222222222222222222222


Poster un commentaire

6 commentaires

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy mardi, 21 mai 2013 19:44 Posté par claude Mathy

    Badbadmin,

    Je comprends ton aversion aux indicateurs de sentiments. Par moment, quand plus rien ne fonctionne en analyse technique je peux simplement t’assurer une chose, ceux-ci ont été pour moi de véritables sauveurs. Je parle bien entendu de l’investissement contrarian dans son ensemble.

    Maintenant, pour être honnête il arrive par moment que ceux-ci soient aussi dans les choux mais cela ne dure jamais bien longtemps, la bourse repose beaucoup sur cela

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy mardi, 21 mai 2013 19:38 Posté par claude Mathy

    Bonsoir à tous,

    Gomuge avant toute chose merci pour tes liens. Pour le moment j’ai beaucoup de mal à croire a la faisabilité de cette grande rotation maintenant, c’est trop tôt selon moi.

    Si par contre ce ratio devait exploser sa borne haute alors il sera temps pour moi de reconnaitre que je me suis tromper

    http://www.objectifeco.com/bourse/actions/autres-secteurs/au-sujet-de-la-grande-rotation.html

  • Lien vers le commentaire makart alain mardi, 21 mai 2013 07:55 Posté par badbadmin

    Interessant, cette "rêgle de 20", c'est une façonde quantifier l'attiture TINA (THERE IS NO ALTERNATIVE), merci gomuge

    Claude, j'ai par ailleurs  quelque doute sur la fiabilité des indicateurs de sentiment.
    Tout le monde veut suivre la "smart money"...

    mais les sondage ne sont le reflet que de la qualité de l'échantillonge et de la sincérité des participants..

    l'histoire est remplis d'échec de prédications des sondages ( élections etc.)

  • Lien vers le commentaire gomuge lundi, 20 mai 2013 22:24 Posté par gomuge

    Voici un autre lien plus explicatif concernant " The rule of 20"
    http://www.news-to-use.com/2010/11/the-rule-of-20-equity-valuation-method.html

  • Lien vers le commentaire gomuge lundi, 20 mai 2013 22:22 Posté par gomuge

    Merci Claude pour cet article qui permet de remettre les choses en perspective.

    J'ai quand meme des doutes sur un possible eclatement des marché actions si la grande rotation est en cours. Ce cash disponible va devoir se retrouver quelque part.  Par aileurs, si l'on se fie historiquement à la Régle des 20 (Rule of 20: http://blog.haysadvisory.com/2013/05/where-does-valuation-stand-as-s-500.html) le marché serait au contraire sous évalué.  Qu'en penses tu ?