Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974



Passions :

  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

 

promospeciale

ET MICHAEL BURRY DANS TOUT CA IL EN DIT QUOI, IL EN PENSE QUOI, IL FAIT QUOI ... (L'homme qui a inspiré le film the Big short)

Audience de l'article : 1607 lectures



Bien que par pragmatisme, je considère qu’il est plus facile d’identifier une société qui va dans le mur qu’une future pépite, je sais aussi porter mon regard sur ce qui est talentueux.

 
Il y a quelques semaines je faisais un article sur Warren Buffet et ses derniers achats, aujourd’hui je me penche sur un autre gestionnaire de fonds Michael Burry ou plutôt Docteur Michael Burry.



Et oui car en plus de gérer des fonds d’investissements il est avant tout docteur en médecine. (en Neuro Sciences), en fait après avoir étudié la médecine toute la journée, le gars avait encore suffisamment d’énergie et de neurones en état de fonctionner, pour étudier la finance, et la pratiquer avec talent, au point que son passe temps est devenu un plein temps et que ses publications ont même attiré l’attention de Vanguard.


Là où le gars me plait c’est que déjà en 2000 , notre bon vieux Michael lance Scion capital qu’il finance avec un petit héritage et des prêts de la famille.
Son talent peut enfin s’exprimer puisque lors de sa première année en 2001, le SP 500 perd presque 12 % et SCION est en hausse de 55 %. (à mon avis il sait shorter le gars).

Et l’année suivante, histoire de montrer que ce n’est pas un coup de chance il remet ça tranquille…
Le SP 500 recule de plus de 20 % et Scion augmente de 16 %.

Les jaloux penseront qu’il est bon que dans les marchés baissiers mais en 2003 quand les indices prennent presque 30 %, ses investissements prennent cette fois 50 %.



Vers 2005, il pige qu’un truc tourne pas rond dans les marchés des prêts hypothécaires, il bosse le sujet pendant 2 ans pour arriver à la conclusion que le point de retournement est imminent et prend des positions baissières.



VOIR LE FILM THE BIG SHORT (un des premiers investisseurs à avoir identifié les subprimes et la crise qui s’est déclenchée à très court terme)




Certains diront qu’avoir raison trop tôt c’est avoir tort, mais le gars, est patient, (je ne sais pas si ça vient de ses études en neurosciences, mais ses nerfs sont en aciers, et il tient ses positions).





Et il a fini par avoir raison puisque le marché qui commençait à se fissurer commence littéralement à craquer de partout pour se disloquer.
IL EMPOCHERA UNE PLUS VALUE D’ENVIRON 100 MILLIONS DE DOLLARS. Et réunira un butin que ses partenaires et actionnaires se partageront d’environ 700 millions de dollars.

Si on fait les comptes, entre la création du fonds scion capital le 1er novembre et 2000 et juin 2008, le SP 500 dividendes inclus a généré environ 3 % par an.
Scion capital a généré sur la période presque 500 % de plus values.
Pas mal pour un toubib.

(Comme le vieux Warren il fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait).

Qu’est-ce que j’aimerai voir les deux discuter ensemble ... Marquons un moment pour visualiser cette scène imaginaire et l’imprimer dans nos esprits.

      



La question que vous vous posez surement, c’est :

Mais que fait notre bon vieux toubib en ce moment.

Eh bien quand il ne prend pas encore des centaines de millions de dollars comme il l’a fait avec Game Stop il était dessus depuis plusieurs années (bon là je pense qu’il a eu du bol, d’ailleurs il avait même commencé à diminuer sa position fin 2019), mais sans que cela soit précisément vérifiable, il aurait pris dans 270 millions de dollars de plus values.




Mais à part à ça, on ne sait pas trop le gars n’est pas un grand communiquant il serait peut-être même un peu Asperger, et en plus quand il tweet, il efface juste après son tweet, donc on est obligé de faire des imprime écrans.

"A priori il parle d’hyper inflation … et que Tesla ne vaudrait pas plus de 100 dollars (il faudrait que je fasse une recherche pour savoir si il shorte vraiment TESLA)"






Le mieux s’est encore de faire comme pour notre ami Warren, et consulter le fameux 13F de la Sec.


L’inconvénient c’est que nous avons toujours 3 mois de retard.



Jetons donc un coup d’œil à l’évolutionde son portefeuille et évaluons ensemble la pertinence de ses choix







Voilà son portefeuille au 30 décembre 2020




Voyons un peu son activité (bon t’as fait quoi Michael ces derniers temps)





Bon en résumé voilà les derniers achats




Et les derniers titres qu’il a vendus


Alors que fait t-on ?

1- On suit avec 3 mois de retard (peut-être même dans certains cas 6 mois)

2- On attend le prochain 13 F qui devrait pas tarder ?

Voyons ce que ses plus grosses positions ont fait depuis la publication du 13 F
(pour plus d’objectivité, j’ai pris les cours au 4 janvier 2021 au 23 mars 2021)




Nous pouvons voir aisément que notre ami le Docteur, confirme son talent.

1 -25 % en environ 3 mois sur 11 positions c’est tout à fait remarquable
2- 10 positions sur 11 sont gagnantes, la plus mauvaise performance fait – 12 %
3- Il est meilleur que les principaux indices
4- Il fait mieux que le vieux Warren


Mais savoir acheter est une chose, beaucoup de trader savent le faire, le plus dur est de savoir vendre.


Je vous propose de regarder ensemble les 2 derniers trimestres où il a vendu ses positions, ce qu’elles ont fait après …


Voici la liste des positions qu’il a allégées ou vendues durant le dernier trimestre 2020



Et celles qu’il a vendues ou allégées durant le 3ème trimestre 2020



Que constatons nous ?


A première lecture, on peut se dire que le gars est humain, (puisqu’il aurait pu faire mieux).

Si nous avons un regard critique, nous serons tenté de dire qu’il est pas si bon que ça car il a abandonnait des positions qui ont encore fait en moyenne + 81 % pour des positions qui n’ont fait que + 25 %

Si nous avons un regard admiratif, on dira … ben pas grand-chose en fait (désolé je sèche)

Si on est objectif, et que l’on connaît un peu le trading, on dira qu’il est impossible, illusoire et même dangereux de chercher à acheter au plus bas et vendre au plus haut.

Objectivement, l’ami Michael a son propre système, il sait quand rentrer quand sortir, et que tant qu’il respectera son plan de trading il génèrera des performances supérieures au marché.

Personnellement j’ai bien ce gars, je trouve sa stratégie de trading et d’investissement complémentaire à celle de Warren Buffet.

Il n’est pas possible de faire comme pour Warren Buffet et acheter sa société, mais on peut suivre ses prises de positions avec un décalage d’environ 3 mois, ce qui ne devrait pas être trop pénalisant.
Quant aux secteurs d’investissements ils sont assez diversifiés

UBA est dans l’immobilier et distribue un dividende de 3.83 %

LUMN est dans les télécom (là aussi on a un beau dividende dans les 7 % ) attention toutefois, la société a perdu de l’argent sur son dernier exercice

DNOW est dans l’énergie (gaz et pétrole)

WFC (wells Fargo) la banque

GEO (Geo Group inc) toujours dans l’immobilier (une autre REIT mais plus spécialisée dans le médicale), toujours avec un dividende proche des 10%

TAP (Molson Coors Beverage Company) secteur des boissons

CXW (CORE CIVIC Inc) (toujours dans l’immobilier une autre REIT (en gros ils font des prisons)

HFC (Holly Frontier Corporation) toujours dans l’énergie avec dividende d’environ 3 %

IMKTA (Ingles Markets Incorporated (consommation, distribution)

SXC (Suncokes Energy) Energie secteur brésil et logistique type pipeline etc…

ARCC (ARES CAPITAL CORPORATION) (finance, asset management)

En résumé, il est assez cohérent avec son scénario d’inflation puisqu’il investit essentiellement

Dans l’énergie, dans l’immobilier, et dans la finance.



Il devrait bien s’entendre avec Loic Abadie.


Poster un commentaire