Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Benjamin Sicard

Benjamin Sicard

Bonjour,
Nouvel arrivant sur Objectif Eco aprés des années de lecture des articles et spectateur des vidéos du site sur Youtube.
Un ancien lecteur de Tropical Bear (pour les plus anciens...), la crise de 2008 tout un programme.

Ingénieur qui gére des projets et du business le jour, mais associal avant tout, qui passe ses nuits à suivre l'économie, la politique, l'histoire ou tout autre sujet de curiosité.

promospeciale

Tous les secrets révélés : analyse de 11 ans de bourse, datas, performances…

Audience de l'article : 1073 lectures
Tous les secrets révélés : analyse de 11 ans de bourse, datas, performances...

Bonjour,

A la fin de cet article vous aurez vaincu la bourse, vous détiendrez la vérité, vous aurez gagné au grand Lotto de la vie, vous aurez tout pour briller durant vos soirées cocktails. Vous connaitrez tout ce que les autres ignorent. Alors bonne lecture. Fin de l'introduction à la 'youtubeur'.

Je vous propose l'analyse boursière du CAC 40 depuis octobre 2010, remise à jour à la mi-juillet 2021, pour être au plus proche de la date de publication de cet article. 11 années de CAC40.

Cette étude est une partie de l'approche quantitative utilisée lors du développement de la méthode de trading que j'utilise. Elle complète avec 'des chiffres' la partie qualitative exposée précédemment dans les premiers articles.

L'objectif de cet article est donc de présenter le comportement des marchés boursiers à travers l'étude du Cac 40.

En premier lieu de quoi parlons-nous, voici ci-dessous le graphique du CAC40 depuis Octobre 2010 avec une droite de tendance complété par un tableau de valeurs décrivant quelques caractéristiques de l'indice sur la période.


Penchons-nous sur les % de variations entre cours de clôture. Nous obtenons les graphiques suivant. La présentation est volontairement '' inversée '', nous devrions plutôt dire ici, date en fonction des variations de cours de clôture, mais bon, un seul coup d'œil sur le graphique vous donnera l'explication de cet abus de langage. Et pourquoi cette présentation a été choisie. L'analyse mathématique sera faite en suivant.

 
Restons sur la graphique pour le moment. C'est avant tout un véritable chaos, oscillant entre -12 et +8%, avec une grosse concentration de points sur l'intervalle +/-2%. Une gaussienne en somme. Pourtant n'allons pas trop vite, même si cela est tentant. Je vous le concède, cela pourrait se transformer en une belle distribution gaussienne. Mais laissons cela pour plus tard. Le point important est le chaos. Allons plus dans le détail pour éclaircir cela.

En faisant un focus sur les trois mois qui précédent la rédaction de cet article soit la période allant du 16 Avril au 16 Juillet 2021 (pris au hasard, simplement les trois derniers mois, vous pourrez faire l'exercice sur n'importe quelle autre période), voilà ce que nous obtenons.

Vous avez bien vu ce qu'est le chaos du marché ? Sinon et bien jouons.

Comme au jeu de la bourse la question est : où mettre le point suivant ? Alors plaçons-le.

A gauche ? A droite ? Au milieu ? Attention si vous faites erreur vous perdrez votre argent. Avez-vous choisi ? Avez-vous pris position ?

Personnellement, je dis petite hausse après deux séances de baisse.... donc à droite.

Alors la réponse est, roulement de tambour, je la découvre en même temps que je rédige cet article, en toute transparence, je ne savais pas.

Donc : '' lors de la séance suivante du 19 juillet 2021 le CAC à fini en clôture à -2.54 % à 6295.97 pour un cours de clôture de référence au 16 juillet à 6460.08.''

Et bien la réponse se trouvait hors du graphique... dommage j'ai perdu. Et vous ? Avez-vous gagné ?

Le chaos. L'imprévisibilité du futur. Voilà le jeu auquel nous nous adonnons.

Je reprends là les deux premiers paragraphes de mon premier article :

'Le temps, c'est curieux le temps. Il s'écoule inexorablement, on ne peut le toucher, l'arrêter, le tenir dans ses mains et pourtant nous constatons tous les jours ses effets. Nous sommes nombreux à vouloir le maitriser, le contenir, l'anticiper, il y en a même certains qui s'aventure à la combattre sur le champ de bataille que l'on appelle 'marché'. Ils se nomment les TRADERs. [...].
Rassurez-vous, ils ne sont pas les seuls, ils ne sont ni à blâmer ni à moquer car nous sommes en réalité sept milliards sur cette planète à chercher la même chose, savoir de quoi sera fait demain. Nous intervenons simplement à des degrés différents. Hier dans des entrailles ou en scrutant le ciel, aujourd'hui devant des écrans, les augures ont toujours fascinés l'espèce humaine. '

Si vous n'êtes pas encore convaincu, voici les chiffres des 11 dernières années avec trois méthodes de calculs :

- Clôture J Vs Clôture J-1 : 2 clôtures de suite pour couvrir une séance complète. Prédire demain.
- Ouverture J Vs Clôture J-1 : approche par les gaps, ouverture du jour et clôture à j-1.
- Clôture J Vs Ouverture J : approche intraday, clôture et ouverture du jour.

Voici les résultats :


La première séance de la série est enlevée de la somme des séances pour les deux premières lignes car elle permet fixer le J-1 pour référence.

Nous retrouvons bien les ' 72% ' de hausse totale. Attention ceci est une incongruité mathématique, il ne faut pas prendre ceci au pied de la lettre, les circonstances font que nous très proche de la valeur de hausse totale, il serait normal que nous soyons en décalage par rapport à la hausse totale. Sauf que les marchés tendent vers 'l'équilibre'. Toute perturbation est automatiquement compensée très rapidement, cela se traduit par de gros écarts sur le marché en peu de temps et cela dans les deux sens. Est-ce l'impact des robots qui achètent ou vendent sans retenue ?

En Intraday, la somme arithmétique des baisses et supérieure à celle des hausses. A méditer.

Nous tendons vers l'équilibre, nous sommes loin de 'ça monte 75% du temps.... Et ça baisse que 25% du temps'. Nous sommes pratiquement à 50% de hausse et de baisse. Il faudrait peut-être changer de paradigme. Qu'en pensez-vous? Est-ce l'effet des robots ? Des QE ?

Regardons la hausse et la baisse moyenne par séance de hausse et de baisse. De même, les moyennes tendent vers l'équilibre.


Je vous laisse découvrir les écarts types et surtout ce qu'il se passe en mode 'Gaussienne'. La transcription mathématique du graphique des % de variations entre cours de clôture pour le première population.

Prenons la volatilité pour la population Clôture J Vs Clôture J-1 (la plus significative) et analysons la. Regardons le nombre de séances pour être à 1, 2 et 3 'écart type'.


Nous sommes en présence d'une Gaussienne resserrée sur un écart type qui couvre 77% de la population là où elle devrait en couvrir 68%. Nous sommes même très proche du 80/20.

Ce resserrement est notable car il n'impacte pas les 2 et 3 écarts types. Donc nous avons toujours les mêmes 'extrêmes' par contre le reste se condense sur 1 écart type (encore un signe de tassement vers 'l'équilibre').

Vous avez sans doute entendu ces analystes répéter : 'Le CAC ne fait plus rien depuis qu'il a atteint les XXXX points...',  'A ces niveaux, nous avons une stagnation de l'indice autour de ....', 'Nous sommes dans un range ....'

En fait cela est vrai, ce qui n'est pas dit, c'est que les chocs de volatilité sont toujours aussi violent, c'est le retour à l'équilibre qui est plus rapide ! Car tout le systéme boursier tend vers l'équilibre.

Dès lors, il ne vous reste que peu de solution pour gagner:

- Soit vous faites du long terme sur des fondamentaux 'value décotée', 'croissance', 'secteur'...
- Soit de l'intraday avec des charts et des patterns car il vous est impossible de prédire demain.
- Ou l'alternative que je vous propose, jouer les chocs de volatilité d'un systéme qui tend vers 'l'équilibre'. Dans ce cas vous parirez sur le passé, plus facile que de prédire l'avenir.

La bourse est un chaos. Personne ne peut prédire le futur.

Je vous laisse à vos analyses et à vos réflexions en vous souhaitant de très bonnes vacances.

Benjamin
Poster un commentaire