Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Coup de gueule : lourde perte chez HP, victime des fraudes d'une société juste rachetée…

Audience de l'article : 3054 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
 

Préambule
imagesCA3J75FM


Le billet (mail) ci-dessous provient d’un ami préférant rester dans l’ombre, j’ai pris la décision de le publier tellement il est crient de vérité. Nous sommes pour la plupart des passionnés, le Graal de la finance (banquiers centraux) nous l’enfonce de 30 centimètres a chaque sortie quand on sait que la longueur moyenne d’un pénis humain n’est que de 16 centimètres ça commence à sentir la déchirure anale avec bien entendu des conséquences sociales dramatiques.

Maintenant si des boites de renoms s’y mettent cela devient du n’importe quoi

Le mail en question

 



Ça sort d'Harvard, Columbia, Princeton, Cambridge, LSE, HEC, Essec, Dauphine... ça se dit "champ' du corporate finance", ça "fly 1st class to feel comfortable", ça dépense dans les "Dom Pe" qu'ils disent. Ça a un melon énorme que même Alain Delon fait pitié à côté d'eux... Ça te donne de la formule de "Dupont en veux-tu, en voilà", des "ROE" ici, "ROA" par là, etc.

 

Cependant, voir une fraude de plus de $8 milliards alors que c'est ton job de les dénicher et t'es plutôt bien payé pour ça... tu ne sais pas faire.

 

Tu sais me faire des DCFs sur 40 ans, tu sais me calculer des WACC, le PIB du Zimbabwe sur 35 ans, la valeur du Yen face à un Big Mac... mais l'equity? les actifs? les stocks? le béaba de la compta... tu l'as laissé aux vestiaires. La vraie analyse financière...celle qui ne valorise pas à tout bout de champs mais qui regarde la solvabilité, qui compte les tomates et les carottes, la vraie, la plus importante, étape primordiale avant de valoriser quoique ce soit... Ça parait difficile de valoriser 100 carottes alors qu'il y en que 50...

 

Je crois que ça résume assez bien ces formations... un réseau sur-dimensionné pour des jeunes totalement décérébrés par la bibine... On fait une confiance aveugle aux chiffres comme les banques faisaient confiance aux agences de notation sur les subprimes...

 

Si j'ai appris une chose de Papa G., c'est bien ça. "Don't trust the numbers". C'est du bon sens.

"Nous nous en voulons terriblement" pour cette affaire, a reconnu mardi Mme Whitman. Elle a toutefois souligné que HP avait "fait confiance à des données financières auditées". Les comptes d'Autonomy avaient été validés par le cabinet Deloitte, et durant la procédure d'examen approfondi précédant l'achat, HP avait demandé à un autre cabinet réputé, KPMG, de les vérifier à son tour.

Tu peux démissionner ma petite...
image
 

Lourde perte chez HP, victime des fraudes d'une société juste rachetée :

  

   

 

Hewlett Packard a de nouveau choqué le marché mardi en annonçant qu'en plus des coûts de sa restructuration, il devait payer la note pour des fraudes commises par une société qu'il vient de racheter, sur lesquelles il a demandé des enquêtes.

Le groupe informatique américain a chiffré mardi à 8,8 milliards de dollars les pertes de valeur comptable liées à l'achat l'an dernier de l'éditeur britannique de logiciels Autonomy, après une OPA à 10,24 milliards de dollars.

HP a dénoncé "un effort délibéré (...) pour gonfler les données financières de l'entreprise afin d'induire en erreur les investisseurs et les acheteurs potentiels", estimant que cela a "gravement nui" à son évaluation de l'achat.

Il a demandé au gendarme boursier américain, la Commission des opérations de Bourse (SEC), ainsi qu'au Serious Fraud Office (Office des fraudes graves) britannique, "d'ouvrir des enquêtes criminelles et civiles", a indiqué sa directrice générale, Meg Whitman, lors d'une conférence avec des analystes.

HP compte aussi "demander des dédommagements à différentes parties devant les tribunaux appropriés, afin de récupérer ce que nous pouvons pour nos actionnaires", a-t-elle ajouté.

L'ardoise est en effet très lourde pour HP, qui subit aussi cette année les frais d'une restructuration passant par 29.000 suppressions d'emplois. Sur l'exercice clos fin octobre, sa perte nette atteint le niveau spectaculaire de 12,65 milliards de dollars, dont environ la moitié (6,9 milliards) au quatrième trimestre, où a été passée la charge liée à Autonomy.

La dérouillée est également sévère à Wall Street, où l'action HP, au plus bas depuis dix ans, plongeait mardi de 11,58% à 11,76 dollars vers 15H20 GMT.

L'achat d'Autonomy avait été décidé par le précédent directeur général de HP, le controversé Leo Apotheker, qui n'était resté en fonctions que onze mois avant d'être remplacé par Mme Whitman fin septembre 2011. L'opération n'avait pas été remise en cause par la nouvelle direction.

"Nous nous en voulons terriblement" pour cette affaire, a reconnu mardi Mme Whitman. Elle a toutefois souligné que HP avait "fait confiance à des données financières auditées". Les comptes d'Autonomy avaient été validés par le cabinet Deloitte, et durant la procédure d'examen approfondi précédant l'achat, HP avait demandé à un autre cabinet réputé, KPMG, de les vérifier à son tour.

"Aucun d'entre eux n'a vu ce que nous voyons maintenant", et les faits n'ont été découverts qu'après une enquête interne de HP, déclenchée après qu'un membre de la direction d'Autonomy eut vendu la mèche, a détaillé Mme Whitman.

Elle a malgré tout réaffirmé être "engagée à 100% pour Autonomy", qui devrait "jouer un rôle important dans notre stratégie de croissance à long terme".

L'acquisition fait partie des efforts de HP pour se renforcer dans les services informatiques, avec l'espoir de compenser les difficultés rencontrés actuellement sur le marché des ordinateurs classiques.

HP, qui bataille avec le chinois Lenovo pour la place de premier fabricant mondial de PC, est touché de plein fouet par le recul des ventes de ces appareils, motivé par la conjoncture économique morose et la concurrence des tablettes ou des smartphones.

Sur l'ensemble de l'exercice écoulé, HP a vu son chiffre d'affaires reculer plus que prévu, de 5% à 120,4 milliards de dollars. Ses ventes d'ordinateurs, tant de bureau que portable, ont plongé de 12% au quatrième trimestre.

HP a déjà prévenu qu'il ne toucherait le fond que l'année prochaine, où son bénéfice par action hors exceptionnels devrait encore chuter entre 3,40 et 3,60 dollars, contre 4,05 dollars sur l'exercice qui vient de s'achever.

Les ventes de fin d'année s'annoncent particulièrement décevantes, HP tablant sur le trimestre concerné sur un bénéfice par action de seulement 34 à 37 cents, nettement en dessous des attentes du marché (86 cents).

Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire ROUX mercredi, 21 novembre 2012 20:03 Posté par brouxdeb


    Je ne vois pas bien le rapport entre l'introduction du billet, qui 'dénonce' l'inaptitude et la suffisance des "elites", surtout des diplomés, et cette affaire qui ressemble à s'y méprendre à une fraude.
    Pour soutenir la thèse, il faudrait au moins qu'il y ai une relation de cause à effet...
     
    Où est-elle ?

    Dans l'idée (pas le fait) que chez Deloitte et KPMG travaillent beaucoup de diplômés ? Que tout autre qu'eux auraient trouver la dissimulation ?

    Attention aux amalgames: "tous pourris, tout n'est qu'illusion...etc..." 
     

  • Lien vers le commentaire fanfan mercredi, 21 novembre 2012 14:08 Posté par fanfan

    J'ai des actions HPQ achetées vers 14$, j'hésite à les revendre en attendant que ça s'éclaircisse... Tu me conseilles quoi Claude ? Hold ou Sell ?