Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Le patrimoine des ménages suisses en hausse de 4,4%

Audience de l'article : 729 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances

Tandis que les Français se paupérisent, les Suisses, eux, s’enrichissent….

Malgré le « franc fort »

Nous vous expliquions il y a peu l’imposture démasquée des politiques français qui vous racontent que les malheurs de la France viennent de l’Euro « trop fort ».

Non seulement le « franc fort » de nos amis suisse n’a pas amputé leur développement économique, mais voici maintenant qu’il apparaît, en toute logique, que cela leur a permis de s’enrichir pendant que les Français, soumis à la politique socialiste « égalitaire » se sont, malgré la baisse de l’Euro, paupérisés.

4.4% d’augmentation de patrimoine! (comparez avec vos assurance-vie)

Le patrimoine net des ménages helvétiques s’est accru de 141 milliards de francs en 2014 (+4,4% par rapport à fin 2013), pour atteindre 3335 milliards. La progression est, comme en 2013, due pour l’essentiel à la hausse des cours des actions et des prix immobiliers

Rapporté à la population résidente permanente, chaque habitant a ainsi bénéficié d’un patrimoine net de 404’892 francs, en hausse de 3,2% par rapport à 2013, annonce vendredi la Banque nationale suisse (BNS) dans un communiqué.

Constante depuis 2008, la progression est due pour l’essentiel à la hausse des cours des actions et des prix immobiliers, comme en 2013.

La valeur des biens immobiliers, qui représentent 44% des actifs détenus par les ménages helvétiques, s’est inscrite à 1815 milliards, croissant de 75 milliards (+4,3%).

Cette évolution positive découle principalement de l’augmentation des prix des trois catégories d’habitations – maisons familiales, appartements en propriété par étage (PPE), immeubles locatifs -, précise la BNS.

La prévoyance vieillesse est source de richesse, pas les Ponzzi!

Les actifs financiers des ménages ont augmenté de 94 milliards de francs (+4,2%), à 2314 milliards. Dans le détail, les droits sur les assurances et les caisses de pensions ont augmenté de 33 milliards, à 956 milliards (23,1% des actifs totaux des ménages).

Cette évolution s’explique en majeure partie par les cotisations aux caisses de pensions et la rémunération des avoirs de vieillesse dans le cadre de la prévoyance vieillesse professionnelle.

Leurs dépôts auprès des banques ont augmenté de 26 milliards, à 734 milliards (17,8% des actifs possédés par les ménages).

Les ménages suisses ont réalisé des gains en capital de 44 milliards sur leurs actions, titres de créance et parts de placements collectifs de capitaux.

Avec un recours à l’emprunt en baisse…

Le total brut des actifs a donc grandi de 168 milliards (+4,2%) pour atteindre 4130 milliards, à mettre en balance avec les passifs. Ceux-ci – composés principalement par des hypothèques -, ont progressé de 27 milliards (+3,5%), se chiffrant à 794 milliards de francs.

Les prêts hypothécaires ont augmenté de 24 milliards pour s’inscrire à 740 milliards de francs. Fin 2014, ils représentaient 93% de l’ensemble des passifs des ménages.

Toujours en matière d’endettement, les crédits à la consommation sont restés stables, à hauteur de 15 milliards de francs. Les autres types de crédits se sont accrus de 3 milliards pour se monter à 32 milliards.

Source: www.letemps.ch
Poster un commentaire