Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
N

N

Tous les commentaires de ce membre (48 publications)

Complétement d'accord avec tout ca M Alocin, quand on pense au cout d'un chomeur (Cout direct 18000€ en 2008 d'après l'étude DARES n°003 de janvier 2011, et cout indirect de 54000€  d'après étude DARES du 16 novembre 1994 !)

Le cout indirect comprend toute les fonctionnaires mis en place pour les aides, le manque a gagner en TVA.....

On se demande clairement pourquoi on ne laisse pas les chomeurs tranquille avec un revenu minimum suffisant pour vivre, payer la TVA sans entrainer l'embauche de milliers de fonctionnaire qui coutent finalement beaucoup plus chez que les chomeurs qu'ils sont sensé aider.

Pour que cette société tourne, il faut juste que la chomage ne soit plus considérer comme une maladie, mais plutot comme un choix de vie.

Arreter de victimiser ces personnes, et arreter de se prendre pour leur mere, juste leur donner de quoi vivre, et les laisser se debrouiller tout seul.

Mais pour que le chomage soit considéré comme un choix de vie, il faut que ca devienne un choix et pas une imposition..... et pour ca il faut qu'il y ai de l'emploi disponible.

On pourrait peut être facilement être excédentaire avec le gaz de schiste, mais ca remettrait en cause toute la stratégie nucléaire francaise, et a mon sens ce pourrait être dommageable.

La scission nucléaire n'a surement aucun avenir, mais la fusion bien que pas mal contreversée pourra être si on y arrive techniquement une solution viable.

Remettre en cause le nucléaire, c'est remettre en cause l'ensemble de la filiere, dont des projets tel qu'ITER. Qui sont des projets prévus pour les générations futures. Un vrai réacteur a fusion ne devrait pas être exploitable correctement avant 2050.

Alors est ce que la France va pouvoir continuer à manipuler sont peuple jusqu'a trouver une énergie presque propre ?

Est ce qu'il faut accepter d'être manipuler si la finalité de tout ca c'est une énergie presque propre ?

Politiquement au delà d'un enjeu économique, il y a aussi je pense un enjeu important sur les générations futures.....On peut peut être les sauver durablement avec le risque de les empoisonner pendant des milliers d'années.

A priori pour le moment les grands manitous ont jugé le risque acceptable face aux benefices potentiels.....

Est ce que le peuple est capable de prendre une décision cohérente face à une question comme celle ci ?

 

Que Bruxelle sanctionne l'Allemagne ne me choque pas plus que ca.

La question est : Est ce que l'Allemagne fait une sorte de dumping social en Europe ?

En interdisant la planche a billet, les pays du nord obligent les pays du sud à se serrer la ceinture, et a revoir leur politique sociale à la baisse.

A mon avis, ils ont raisons, mais est ce que le but de l'UE est de s'aligner sur le pays qui offre le moins de prestations sociales ?

Si Bruxelle ne sanctionne pas ou ne met pas la pression à l'Allemagne, on finira par avoir d'autres pays moins social et donc meilleur eleve et ainsi de suite.

Bruxelle a donc une "politique" a appliquer a l'ensemble des pays, on peut critiquer le type de politique qu'ils suivent. Mais, il est quand meme rassurant savoir qu'elle existe.

Il manque juste une vrai democratie européen pour que le peuple puisse choisir le cap que doit suivre l'Europe.

Il y a d'autres solutions que de tirer l'ensemble vers la bas socialement. Si on suit se raisonnement adieu la democratie et vive les dictactures surement plus efficace en ce qui concerne l'exploitation des Hommes.

 

On impose au chinois, indiens, et autres de respecter des normes qualitative ou environnementale pour accéder au marchés européen...... Pourquoi ne pas imposer des normes sociales ? Pourquoi se laisser entrainer vers le bas quant on est la premiere puissance mondiale et de loin, et qu'on arrive grace à notre  marché de 300 000 000 de personnes moyennement ou très riches à orienter les politique des entreprises entrangeres mais egalement des pays a changer.

 

On fait chier le monde entier avec nos norme de CO2 sur les voitures, et la plupart des fabricants se retrouve contraint d'appliquer nos directives aussi stupide qu'elles sont.

 

Alors peut on envisager un jour que l'europe impose un salaire horaire minimum et/ou une durée de travail maximum pour les entreprises souhaitant accéder a son marché ?

 

Plutot que d'essayer de tirer les autres vers le haut, on préfére couler avec eux.

Notre marché c'est notre pouvoir, le client est Roi, pas le fournisseur.

Avec nos politiques d'austerités/compétitivité, on va juste perdre notre pouvoir de client, et devenir un fournisseur de plus.

Ca n'a aucun sens si face a ce cout horaire on ne met pas la productivité horaire (Stat de 2009)

 

Tremeau4A.jpg

Le problème dans tout ca, c'est que l'Europe démocratique ne pourra exister que quant les nations seront en partie dissoute.

 

Pourquoi élire un président européen, si celui-ci n'a aucun pouvoir ? Personne n'irait voter.....

 

La démocratie européen finira par être demandé par les peuples.

Plus les nations perdront leur pouvoir et plus l'abstention sera forte lors des présidentielles.

 

Ca a déjà commencé, et si les nations veulent eviter qu'il n'y ai plus que les anti-européen qui votent (Les seules qui auront finalement la motivation et les raisons de le faire), elles se doivent de mettre en place une vraie démocratie européene.

 

Je pense que ces "Europathes" comme vous les appelez en ont pleinement conscience, simplement parce que c'est leur survie qui est en jeu.

Je ne comprend pas la logique, le probleme en France c'est que si on taxe systematiquement la personne qui a des revenus disponibles, on risque pas d'avoir beaucoup d'investisseur.

 

Si on décourage l'achat immobilier, et donc en partie la construction, on risque de faire gonfler un peu plus le prix de l'immobilier, et chose nouvelle, des loyers.

Et une fois que les loyer par manque de logement auront augmenté de 10%, les investisseurs reviendront peut être acheter de la pierre. Bref L'immobilier à l'achat et a la location risque finalement de continuer de monter.

L'idée, pourquoi pas, il faudrait juste l'appliquer au cas "nefaste" pour l'économie -> l'achat d'un bien immobilier dans l'ancien, et surtout pas dans le neuf. (Mais ca risque d'être compliquer a justifier à la population.)

De rien, par contre a mon sens, il est évident que si le gouvernement français ne souhaite pas se faire couper la gorge......, que ce soit dans 5,10,15,20,25 ou 30 ans y aura forcément eu de l'inflation par rapport a aujourd'hui

Ca fait plaisir de vous lire, j'essai modestement de faire comprendre aux personnes qui attendent l'éclatement de la bulle en se basant sur Friggit, qu'ils s'appuient sur un outils incomplet.

Que l'achat d'un bien peut éventuellement nous mettre en difficulté en cas de revente forcée lors du période de déflation des prix, mais que (Et on en parle trop peu) l'achat d'un bien a taux fixe nous protége de l'inflation contrairement a un loyer.

La courbe de friggit le montre d'ailleur, l'indice des loyers reste a peu prés dans le tunnel, ce qui veut dire que les loyers augmentent a un rythme équivalent au salaire (Hausse des salaires en général indicé +ou- sur l'inflation, suffit de comparer l'évolution des 2 courbes).

En gros un locataire loue un bien à 1000€

Dans 25 ans sont loyer risque d'être d'environ 1400 avec un inflation de 1,5% par an, et dans le cas d'une inflation plus forte.....

Un proprietaire qui a des traites à 1000€ aura dans 25 ans des traires toujours à 1000 €

Bref l'evolution du pouvoir d'achat d'un locataire reste neutre avec le temps alors que le pouvoir d'achat d'un propriétaire augmente avec le temps.

Un propriétaire s'enrichie de l'inflation.

Alors si vous pensez que nous allons vers une grosse periode de déflation faut louer. Si au contraire vous pensez que les européens vont devoir imprimer des billets a tour de bras pour rembourser leur dette, et par conséquent créer de l'inflation, faut acheter.

Friggit n'a rien a voir la dedans.....

La courbe de Friggit, tout le monde s'appui la dessus, mais est ce que quelqu'un a deja comparer le pourcentage de revenu des menages nécéssaire à la nourriture, au soin, au chauffage..... La courbe de friggit n'a de sens que si tout les autres pourcentage de revenu des menages (chauffage, nourriture...) n'a pas évolué.

Le prix de l'immobilier dépend de l'argent disponible, si finalement, la part reservé à la nourriture, chauffage et tout ce qui est de premiere necessité à diminué depuis 1965, alors l'argent disponible des ménages pour l'immobilier a augmenté.

Bref a mes yeux cette courbe n'a aucun sens, tant qu'on a pas la constitution compléte des charges des ménages depuis 1965.