Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
jean1950

jean1950

Tous les commentaires de ce membre (11 publications)
>>>Alex6.

"La prévision est difficile surtout lorsqu'elle concerne l'avenir", Pierre DAC. Cela vaut pour nous tous...et pour vous deux.

 Henri a raison sur le fait d'être présent ou pas parmi nous dans 20 ans, c'est possible, mais les probabilités sont faibles (3° écart type). le fait de poser ou pas "l'intention" est, dans son cas et pour le coup, une  "vraie" foutaise...surtout avec le stress "tueur" qu'il subit courageusement, vainement, "Don Quirotement" depuis des années. Le système aura sa peau, comme pour beaucoup, sans vergogne, sans état d'âme, sans compassion.

Un peu de méditation tous les jours Henri...tu les enmerderas plus longtemps!

Ils te détruisent, tu n'es même pas un cailloux dans leurs chaussures, mais ce dont ils n'ont pas conscience c'est qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis...ceci écrit il y a beaucoup de branches et une quantité toujours renouvelée de prétendants aux sièges...ainsi que la foule immense à leur procurer les échelles!
Malheureusement, Alex6 à raison sur le fond. Les propos des "représentants" sont toujours de la même veine : prendre "aux riches", travailler moins, avoir plus d'aides. .. sans un mot, ou presque, pour la caste qui se gave et nous inflige le "faites ce que je dis mais pas ce que je fais".
Mais cette "inconsistance économique" n'est pas représentative de la réalité disparate de cette jacquerie multiforme.
La classe moyenne, 10 millions de foyers environ, est la grande perdante du jeu de bonneteau commencé il y a 50 ans, avec les étapes, dont l'€ que tous les lecteurs connaissent.
Si  l'on examine lucidement le budget général de la France, au delà de ceux qui se sucrent sans vergogne et qui, sans hésitation pour le terme sont des mafieux et exercent bien un racket  légal (hauts salaires, primes, retraites extravagantes, avantages en nature,  vases communicants public/privé, public/politique, corruption, etc.) le poste le plus dévastateur est celui des retraites.
C'est, malheureusement, celui qui emportera tout, les réformes de structures n'ayant pas été réalisées à temps (1985, au plus tard 2000). Il est maintenant bien tard...et une minorité seulement le comprend, le reste endoctriné est dogmatiquement attaché à la seule répartition suicidaire et abandonnée partout ailleurs.
Bonjour Henry,

les 2 me semblent importants.

Vidéos plus courtes SVP 10
Bien cordialement
Bonjour Henry,

les 2 me semblent importants.

Vidéos plus courtes SVP :  durée  comprise  entre 10 et 15 mn.

Bien cordialement
Merci, très intéressant, pas la première fois de votre part, mais là vraiment top.
Bonjour Henri,

Que de pugnacité dans vos efforts....Je vous lis depuis des années, par respect pour votre combat Don Quichottesque. Mais les gens s'en foutent, ou plutot non ils tremblent (ceux à qui Bercy peut prendre, pas les autres qui ne risquent rien)  comme ils tremblent d'apprendre qu'ils ont une maladie grave, donc ils évacuent pour ne pas trembler plus fort...

Mais noubliez jamais que ce système fiscal est le GARANT de la dette, le seul en fait. Si vous posez la question aux gens (radio trottoir...), les taux bas accordés à la France...pourquoi? je vous fiche mon billet qu'il n'y aura pas de bonne réponse!

Mais pour sa capacité à spolier ses citoyens, à tous niveaux, partout et tout le temps grâce à ses administrations, fiscale entre autres...

Bien cordialement
Bonjour,

J'en connais qui seront tout de suite très intéressés.

Ils sont faciles à contacter et  (relativement) peu nombreux (et pour certains mondialisés!). Le créateur peut les contacter lui-même sans toute une infrastucture.

Ce ne sont pas les acheteurs (quoique....), mais des prescripteurs. 

Si le device est si bon, alors ils vont sauter dessus. Cela leur économisera des millions, voire des dizaines de millions...et en plus au bout du compte la racaille sera mise en échec! 

Il faut chiader la présentation avec pas seulement une présentation PP : vidéo, mise en situation, etc.

la conclusion découle du mail terminant l'article : les assureurs.

 

Désolé, un peu long, mais, pour ceux que cela intéresse, une contradiction (toujours enrichissante...lorsqu'elle tient la route et vient d'un ancien partisan de la version "officielle").

"Longtemps j’ai pensé à tord que cet indicateur  – dont le prix était calculé par des professionnels du métier  et non pas en fonction d’une offre et d’une demande sur un marché de gré à gré ou régulé et donc forcement  en proie à davantage d’exubérance (ou depression) irrationnelle   – que cet indicateur dis je, pouvait se révéler un outil précieux d’anticipation des cycles économiques  à venir à la baisse comme à la hausse…En pensant de la sorte j’ai commis une double erreur :  sur le plan théorique d’abord j’aurais  du  savoir depuis le temps que seul un marché libre mais régulé permet à la fois une formation de prix juste et son corolaire : une allocation de ressources en termes de capital et de travail optimales…Dans le cas présent n’ayant  ni l’un ni l’autre concernant  le BDI je  me trouvais  donc  en fait dans un cadre similaire à celui d’un marché public en situation monopolistique….Ce qui  conduit donc nécessairement  à une forte distorsion sur les prix…Enfin sur le plan pratique l’utilisation d’un indicateur synthétique  sans en connaitre les véritables déterminismes et déterminants   peut s’avérer catastrophique renforcé en cela par l’effet réducteur que suppose la structure de l’indicateur en question..à l’image d’une utilisation par exemple du niveau de l’or comme indicateur d’inflation.. 

Pour poursuivre encore un peu la réflexion voici tout d’abord une petite définition courante du Baltic Dry Index (BDI) :

 C’est un indice des prix pour le transport maritime en vrac de matières sèches. Créé en 1998, cet indice est géré par la société britannique Baltic Exchange à Londres. Il est établi sur une moyenne des prix pratiqués sur 24 routes mondiales de transport en vrac de matières sèches tels que les minerais, le charbon, les métaux, les céréales, etc. L’indice est détaillé en plusieurs indices en fonction de la capacité des navires : indices Baltic Supramax, Panamax et Capesize. Ces indices sont basés sur les « évaluations » faites par plusieurs courtiers maritimes internationaux.

Venons en au faits maintenant hautement révélateur selon moi de la non fiabilité du BDI : Cet indice est  passé  de 1500 points en 2004 à plus de 11000 points début 2008 soit une progression tout à fait hallucinante sans égal et  sans rapport aucun avec le boom économique de ces années la…

  1. Le cout du fret maritime est effectivement  parti à la hausse sous les coups de la demande de transport en provenance de  Chine, de la  demande globale pour les matières premières, et d’une sous capacité manifeste de l’offre de bateaux incapable de  s’adapter à la demande. On peut donc  parler dans le cas présent d’une inélasticité totale de l’offre par rapport à la demande du fait à la fois d’une absence de vrai  marché- et donc d’une spéculation créatrice (anticipatrice sur le plan économique)- et de délais de construction  de navires  au final très spécialisés dans leur conception. Situation renforcée et dégradée par le fait ,  cerise sur le gâteau, que les taux de Fret varient aussi beaucoup à l’instant T en fonction des capacités des porte-conteneurs disponibles. Beaucoup de paramètres  qui n’ont pas pu vu leur complexité,   être parfaitement  intégrés par les armateurs qui ont d’abord  ces dernières années  sous-évalué la croissance  de la demande mondiale  puis ensuite en pleine bulle des matières premières qui l’ont ensuite totalement  surestimé, participant à un boom des commandes de vraquiers toujours plus forte…Confronté au  dégonflement de la bulle des matières premières , à un  crédit Crunch sans précédent par sa brutalité  et à une  chute vertigineuse de la demande chinoise,  les prix se sont littéralement  effondrés pour rebondir quelque peu depuis déc. 08  non pas sous  la pression d’un nouveau cycle économique mais parce que la conjoncture du point de vue du crédit s’est détendu….Coup  du sort aujourd’hui  et effet retardé :   même si la demande de matières premières  se maintenait au niveau actuel et plus vraisemblablement augmentait du fait d’une reprise économique en marche le prix du fret pourrait redescendre avec la livraison prochaine des bateaux commandés l’an dernier, en plein boom du commerce mondial…

  Conclusion sans appel et en opposition formel avec ce qu’il est couramment admis  sur les marchés financiers  : compte tenu de la structure de l’indice et du  décalage de cycle il peut s’avérer tout aussi   fatal et inopérant d’utiliser le  BDI aussi bien ,en tant  qu’indicateur avancé ou retardé pour mesurer le  niveau d’activité économique à venir , qu’en tant que sous jacent d’ un support financier permettant de spéculer sur  le sens de la dite activité…"

Bonjour Henri,

 

Bien seul!!!!! Je ne poste pa souvent mais vous avez toute ma sympathie dans cet univers de faux-culs et de couilles molles....et de profiteurs du système! 

Votre propos d'aujourd'hui me rappelle mes propres démélés avec un terrain que je possède coincé entre deux zones constructibles (100 m de chaque côté!) sans aucune justification que l'envie bavante des locaux pour récupérer le pactole (10 km d'Aix en Provence!). Je me suis battu 6 ans devant les instances du Tribunal administratif qui est aux ordres des différents niveaux des collectivités, avec l'état suzerain tout en haut. Sans rentrer dans les détails, qui ne sont pas de mise ici, simplement : deux huissiers de justice disent la situation du terrain, les documents du cadastre (les géomètres de l'état) attestent les mêmes faits...et en première instance, confirmé en appel les juges osent dire le contraire dans le jugement : "Circule citoyen de 2° classe il n'y a rien pour toi dans nos tribunaux d'exception!".

Bien cordialement

La note attribuée par le lecteur matérialise bien le déni généralisé. Certains, comme vous, nous préviennent depuis "relativement" peu de temps. Notre grand Maître à tous, le seul prix Nobel d'économie que la france ai jamais produit, (!!!!), a déjà tout écrit il y a 20 ans sur les faillites eurocrates. Qui se souvient de son nom? Ha j'oubliais, qui est capable de le lire et surtout de le comprendre.....
«DébutPrécédent12SuivantFin»