Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume de Rouville

Guillaume de Rouville

Embaucher, virer, gérer les stocks et les clients, tout cela je l'ai vécu en gérant une entreprise d'un secteur traditionnel à 18 ans.

Cela m'a permis de confirmer l'objectif de ma prochaine décennie : créer une entreprise bénéficiant d'une croissance exponnentielle où 7% de croissance par semaine serait la norme.

Le monde des startups étant devenu tellement médiatique, il faut remettre à plat tous les postulats et utiliser les vrais outils des temps modernes, ceux dont personne ne parle. 

Je souhaiterais partager avec vous sur Objectif Eco tout ce que j'ai appris jusqu'à ce jour et tout ce que je vais apprendre sur le magnifique chemin qu'est la confrontation d'une idée au marché.

Dans le même temps, la vie heureuse peut se résumer au travers des 3F, qui sont : freedom, family/friends and fitness.

Comprendre les implications de chacun des ces pans de notre vie est indispensable afin de vivre une vie bien vécue. J'ai toujours voulu les optimiser, et cette quête d'optimisation n'est pas prête de s'arrêter.

Cheers,

guillaume.derouville {} gmail.com

promospeciale

Etude de la perception du temps : pourquoi semble-t-il passer de plus en plus vite ?

Audience de l'article : 1138 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Quand nous n’étions encore que des bébés âgés de seulement un an, cette première année vécue représentait 100% de notre vie.

Mais plus nous vieillissons, plus cette proportion diminue : quand nous grandissons, chaque année supplémentaire nécessite moins de temps relatif à passer que la précédente. A l’âge de 8 ans, une année représente alors 12,5% de notre vie.

A 18 ans, cette proportion diminue de moitié. Une année représente maintenant 5,56% de notre vie.

Après 30 ans, cette proportion commence à stagner et chaque année passée de notre vie est de façon assez similaire très courte. A l’âge de 35 ans, une année ne représentera plus que 2,86% de notre vie. A 98 ans, c’est autour de 1%.

Au sens mathématique, notre perception du temps est logarithmique – étirée au début, puis compressée vers la fin – non pas linéaire, durant laquelle chaque année aurait la même durée.

Courbes


Ainsi, notre expérience réelle du temps nous permet de confirmer que la perception d’une durée donnée est proportionnelle à la durée totale vécue : plus j’ai vécu, plus une unité de temps donnée (en l’occurrence l’année) me paraîtra courte.

Bien entendu, la perception n’est pas la seule raison pour laquelle nous faisons l’expérience du temps telle que nous la vivons, mais c’est une part importante de celle-ci

Cheers,
Poster un commentaire