Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume de Rouville

Guillaume de Rouville

Embaucher, virer, gérer les stocks et les clients, tout cela je l'ai vécu en gérant une entreprise d'un secteur traditionnel à 18 ans.

Cela m'a permis de confirmer l'objectif de ma prochaine décennie : créer une entreprise bénéficiant d'une croissance exponnentielle où 7% de croissance par semaine serait la norme.

Le monde des startups étant devenu tellement médiatique, il faut remettre à plat tous les postulats et utiliser les vrais outils des temps modernes, ceux dont personne ne parle. 

Je souhaiterais partager avec vous sur Objectif Eco tout ce que j'ai appris jusqu'à ce jour et tout ce que je vais apprendre sur le magnifique chemin qu'est la confrontation d'une idée au marché.

Dans le même temps, la vie heureuse peut se résumer au travers des 3F, qui sont : freedom, family/friends and fitness.

Comprendre les implications de chacun des ces pans de notre vie est indispensable afin de vivre une vie bien vécue. J'ai toujours voulu les optimiser, et cette quête d'optimisation n'est pas prête de s'arrêter.

Cheers,

guillaume.derouville {} gmail.com

promospeciale

On challenge un business model par conviction grâce à de l'intelligence artificielle !

Audience de l'article : 657 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour à tous,

Aujourd’hui je souhaiterai vous parler d’un petit projet qu’on a réalisé avec des amis … une sorte de rétro-engineering pour tester nos compétences informatiques, et surtout pour mettre la main à la pâte dans du Machine Learning (forme d’Intelligence Artificielle).

En effet, l’intelligence artificielle peut aussi nous aider à trouver des solutions élégantes à des problèmes de manque de puissance … Bon, pour faire plus simple, je vais vous expliquer notre problème de base … :-)

Connaissez-vous le test des 16 personnalités, test aussi appelé MBTI pour Myers Briggs Type Indicator, du nom de ses 2 fondatrices ?

Ce test est censé ressortir le type psychologique dominant et auxiliaire de la personne l’effectuant. 

Pendant des années ce test a été très décrié, cependant, depuis l’arrivée du Big Data, nous nous sommes rendus compte que ce test, et bien il n’était pas si mauvais pour décrire une personnalité à un instant T. Et comme toujours avec des découvertes de ce type, un marché à émergé … Lequel ? Le profilage pour le recrutement, et ce marché de niche a commencé petit à petit à devenir assez gros : son leader réalise 20M de CA annuel, tout ça grâce à un test psychologique propriétaire basé sur ce fameux MBTI. 

Mais si tout va bien et que tout le monde est content, me direz-vous, pourquoi vouloir intégrer de l’IA dedans ?

Tout simplement car derrière cette jolie façade se cache une vision un peu plus perfide de l’analyse. En effet, ce fameux leader dont je tairais le nom travaille par « industrie », ainsi, si jamais vous passez un entretien d’embauche chez un des géants des télécoms Français … il y a de fortes chances que vous passiez ce test, et qu’il vous représente plutôt bien à ce moment là. Cependant, ce même test sera gardé pour une durée indéterminée et pour ce secteur donné, ainsi, si vous décidez de partir chez le concurrent et que vous ne repassez pas le test, ce n’est pas que le concurrent n’a pas le même processus d’embauche, c’est juste qu’il a payé pour avoir eu accès à l’ancien … et le soucis, c’est que le test fonctionne bien, oui, mais à un instant T.

Et ce test a bien plus de répercussions que vous ne le pensez, par exemple, dans les télécoms, un des géants ne vous embauche pas si vous avez trop d’empathie … oui oui, à être trop empathique, vous ne serez pas aussi productifs que vos collègues requins …

De mon côté, je ne suis absolument pas contre ces tests, et je pense qu’ils sont même bénéfiques dans certains secteurs, cependant, que tout soit regroupé dans des bases de données et réutilisés même 2 ans après, ce point m’embête plus.

Et c’est ici que l’IA, 2 jeunes un peu geeks arrivent et veulent essayer de renverser le paradigme —> Quel serait le meilleur moyen de les prendre à leur propre jeu ? Comment les forcer à ne pas penser profit over utilité ?

Après quelques jours de réflexion, on a eu l’idée de créer un jeu pour entraîner les gens à ressortir le profil qu’ils désirent : pour bosser chez X il faut tel profil, voici comment vous devez répondre pour ce même profil.

Alors on s’est mis au travail, la première étape ? Un scrapper qui va répondre toutes les combinaisons possibles afin d’obtenir tous les résultats. On trouve un site en ligne avec pas trop de sécurité et on code ce scrapper en Python (un langage informatique). C’est même plus simple qu’on ne le pensait. Il y a 93 questions, avec 7 réponses possibles, et le site fonctionne avec des requêtes du genre : Q.1:3 ; Q.2:4 => En gros, pour chaque question, il suffit d’envoyer le numéro entre 1 et 7 de notre réponse. Avec un petit script on génère sous le bon format une partie des combinaisons, mais ça commence à faire de gros chiffres : 7 exposant 93, ça fait 3.93 x 10^78 combinaisons possibles … Bref, j’ai pas envie de passer des jours entiers à saturer les serveurs de ce pauvre site …

On part alors sur un calcul de tendances, on fait 20000 combinaisons aléatoires et on passe le tout dans un algorithme de ML qui va trouver des tendances de réponse pour chaque résultat. C’est pas parfait, loin de là, mais ça permet de trouver, sans faire des milliards et des milliards de combinaisons des tendances ; et surtout, ça nous évite de trop réfléchir, on utilise des algos déjà trouvés et boum, on a une réponse.

Malheureusement, le temps nous manque. Nous avons dû nous arrêter là, mais je me réjouis d’avoir appris un peu plus sur ce sujet en une après-midi. Et c’est au fond ce qui me réjouit de notre époque : 2 jeunes un peu débrouillards arrivent, grâce à internet, à reverse engineer un test de psychologie et un business entier … tout ça par conviction … et je suis intimement convaincu que n’importe quelle tâche, n’importe quelle partie de votre travail peut être remplacée/ compactée grâce à des algos de ML, à des robots et de la débrouillardise. Si vous n’êtes pas l’instigateur de ce changement, vous êtes à risque de le subir.

Les compétences que l’on a utilisé, ces nouvelles compétences, sont celles dont je parle dans ma formation Caméléon que je viens de passer à 27€ pour un temps indéfini encore … Vous pouvez la trouver ici

Cheers,
Poster un commentaire