Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Pierre Tellep

Pierre Tellep

Pierre Tellep est cadre supérieur mais il est également le spécialiste français de la stratégie et du marketing de la location courte durée

En quelques années seulement, il est devenu multipropriétaire de la location courte durée, le tout sans aucun apport

À travers la location meublée classique et la location saisonnière, il s'est constitué un patrimoine hors du commun, tout en y consacrant un temps très limité.

Ses biens immobiliers rapportent tous des rendements nets après imposition compris entre 10% et 25%. 


Il échange également avec la communauté des « propriétaires qui se bougent », qui compte à ce jour plus de 10 000 propriétaires, qu'il a créée sur le site Eldorado Immobilier

Conquérir la bourse

4 points pour les débutants intéressés par le job de loueur meublé non professionnel

Audience de l'article : 1598 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

#1 Qui peut être loueur meublé non professionnel LMNP?

Le statut LMNP est ouvert à tous les contribuables français.

Il faut garder en tête qu’il s’agit d’un investissement de long terme, qui n’est pas du tout destiné à réaliser des plus-values.

Car la raison d’être de ce statut de loueur meublé non professionnel, est de pouvoir se constituer un patrimoine en vue de préparer une retraite, ou une succession.

La valorisation de votre bien immobilier se fera au fur et à mesure de l’écoulement des années.

#2 LMNP : quels sont les biens immobiliers concernés ?

Vous pouvez investir dans le neuf ou dans l’ancien

Il y a deux types de biens immobiliers que vous pouvez acquérir via le statut de loueur meublé non professionnel LMNP

les biens que vous pouvez acquérir dans l’ancien, et ceux que vous pouvez acquérir dans le neuf.

Concernant le neuf, ce n’est pas un investissement conseillé pour une rentabilité maximale.

Pour un logement neuf, il est possible d’acquérir via le statut  LMNP, un bien en résidence étudiante, en résidence de tourisme…

Dans certains cas, il est possible de ne pas payer la TVA sur votre achat neuf, mais au global, il reste a priori toujours plus intéressant d’investir dans l’ancien


L’utilisation du bien n’a pas d’importance en LMNP

Le loueur meublé non professionnel a un large panel de possibilités pour louer son bien immobilier :

  • en résidence principale du locataire
  • à titre temporaire : comme par exemple pour un travailleur saisonnier dans l’industrie, ou dans l’agriculture
  • ou en saisonnier, ce qui nous intéresse principalement ici, comme gîtes, hôtels, chambres d’hôtes, ou meublés de tourisme
Ne perdez pas également de vue que vous pouvez louer une partie de votre résidence principale en location meublée non professionnelle, et dans ce cas, vous pouvez échapper complètement à l’imposition de vos loyers si vous n’excédez pas un plafond qui dépend de votre région

#3 Quelles sont les critères et conditions pour louer en LMNP?

LMNP conditions
Il y a plusieurs conditions à remplir pour obtenir le statut de loueur en meublé non professionnel. C’est plutôt facile, mais il faut être rigoureux dans les démarches




Il existe en fait deux statuts pour la location meublée : le loueur en meublé non professionnel LMNP, et le loueur en meublé professionnel LMP

Globalement, la location meublée non professionnelle sera plus intéressante, le statut LMP ayant été réformé et ayant perdu la majorité de ses attraits

Pour être loueur en meublé non professionnel, vous devez impérativement respecter les conditions énumérées ci-dessous :

  • votre hébergement doit être meublé de telle façon que le locataire n’aie qu’à poser ses valises en arrivant pour profiter immédiatement de son nouvel environnement
  • vous devez vous acquitter de taxes, prélèvements, et impôts spécifiques : j’ai nommé la CFE, la taxe de séjour si vous louez en saisonnier, et éventuellement le RSI si vous dépassez le plafond de 23 000 € de revenus saisonniers tout en étant pas affilié au régime général de sécurité sociale
  • vos revenus locatifs ne doivent pas excéder 23 000 € et 50 % de vos revenus globaux, sous peine de devoir être requalifiés en LMP
  • ne pas être inscrit au registre du commerce et des sociétés, ou RCS, en tant que loueur meublé professionnel

#4  A quel régime fiscal suis je soumis en tant que loueur en meublé non professionnel?

BIC LMNP LMP
Le statut de loueur en meublé non professionnel est quelque peu démodé et obsolète.

Vous serez imposé dans les bénéfices industriels et commerciaux, comme si vous déteniez un commerce, alors que vous ne louez que des logements



Le statut de loueur meublé non professionnel est ancien, et hybride.

Il est difficile d’appréhender sa logique au premier abord.

Étant donné que vous êtes inscrit auprès du greffe du tribunal de commerce, vos revenus perçus en loyers doivent être déclarés comme des BICbénéfices industriels et commerciaux


À partir de la, vous avez plusieurs possibilités pour déclarer vos loyers :

  • soit via le dispositif micro BIC, avec un abattement de 50 % qui paraît  avantageux au premier regard, mais qui finalement ne l’est pas pour grand monde
  • ou alors déclarer au régime réel, qui vous permettra d’amortir et de déduire vos charges, ce qui va gommer à vos loyers
  • ou encore bénéficier des abattements spécifiques à la location saisonnière
Par contre, attention, si vous optez pour un abattement forfaitaire, cela représente la totalité de vos charges. Vous ne pourrez déduire aucune dépense supplémentaire

Poster un commentaire