Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Les fausses factures de Sapin (Merci de faire tourner ce billet)

Audience de l'article : 1770 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Le ministre des finances, un dénommé Sapin qui n’a rien d’un cadeau de Noël, déclare : “Il faut que chacun paye ce qu’il doit payer” c’est, dit-il, la base de la“cohésion sociale”.

Je ne sais pas où ce ministre a appris les bases de l’économie, je me demande si c’est à l’ENA que l’on apprend de  telles foutaises.

Car enfin, Monsieur Sapin, soyons sérieux cinq minutes, la règle économique absolue, sans laquelle on quitte le monde de l’économie pour celui de l’escroquerieest : “Chacun ne peut facturer que ce qui lui est dû”.

Dans le cas contraire il s’agit de fausses factures.

Alors oui, je le dis à Monsieur Sapin : son gouvernement, suivant en cela ceux qui l’ont précédé, édite journellement de fausses factures, qui ne correspondent à aucune prestation ou sont objectivement abusives.

Dans ces conditions, utiliser la force que le peuple lui a confiée pour recouvrir ces fausses factures revient à commettre un vol en bande organisée.

Monsieur Sapin, vous êtes un voleur en bande organisée, un chef de gang qui terrorise et arnaque les français.

C’est un fait parfaitement démontrable, qui me permet de dire ici à M. Sapin :

            1° Depuis plus de quarante ans vous dépensez plus que ce que vous gagnez.

Cela est, vous me l’accorderez, incontestable. Une fois ou deux en quarante ans, cela aurait pu être considéré comme un accident pardonnable. Mais, systématiquement, pendant quarante ans, c’est de la cavalerie. Donc, déjà, les intérêts échus et à venir de cette dette sont une faute lourde et représente des sommes dont vous seul avait la responsabilité, que vous n’avez aucune légitimité à nous facturer. Première fausse facture. Rien ne vous empêchait d’appeler, en son temps, vous les hommes de l’Etat, les sommes correspondantes à vos besoins.

2° Vous avez pris la responsabilité de dépasser le cadre strict des missions spécifiques de l’Etat.

Cela aussi est incontestable. Vous prétendez, comme tout opérateur économique, que vos prestations, dans ce cadre, sont les meilleures, les plus performantes. Cependant, vous nous refusez d’en avoir la preuve, de vous soumettre à la concurrence. Vous revendiquez une situation de monopole dans ces activités. Les surcouts que cela entraine ne nous sont pas facturables.

3° Vous êtes laxiste dans la gestion de vos missions de base.

Le plus incroyable est que l’organisme que vous avez chargé de vérifier vos comptes, La Cour des Comptes, rapporte la preuve, lors de son rapport annuel, des dérives flagrantes dans la gestion de vos missions de base. S’agissant de simples sondages de la part de cet organisme, ils ne recouvrent pas toutes vos dérives de gestion, mais ils apportent la preuve qu’elles existent, et à grande échelle. Ces dérives ne nous sont pas facturables.

Ce n’est pas être un voyou, un mauvais français, de refuser de payer de fausses factures.

Dans la vraie vie, si je facture à mon voisin une Mercédès d’occasion que je ne lui ai pas vendue, si je fais saisir son compte en banque à cet effet, il me poursuit au tribunal et je suis lourdement condamné pour escroquerie.

Comment un ministre éditant de fausses factures peut-il avoir le culot de poursuivre ceux qui refusent de les payer ?

Et bien c’est très simple.

Le discours du ministre Sapin, n’a pas pour objet ce qu’il appelle avec emphase et trémolos dans la voix : la “fraude fiscale”.

Il s’agit d’une opération de propagande visant à terroriser la totalité des français afin qu’ils paient, sans se révolter, l’avalanche des impôts actuels et à venir.

Tout comme Staline dénonçait de mauvais russes imaginaires et en condamnait quelques-uns à mort, au hasard, pour l’exemple, à seule fin de dissimuler la misère et la famine provoquées par sa gestion collectiviste calamiteuse, Sapin dénonce la fraude fiscale. Il va lâcher sa police fiscale et torturer injustement ceux qui vont se trouver par hasard au mauvais endroit, au mauvais moment.

Mais, ce n’est pas son but ultime.

Son but ultime c’est de faire payer la facture de ses incuries, qui font suite à celles de ceux qui l’ont précédé, à tous les français en les terrorisant et en les dressant les uns contre les autres pour qu’ils acceptent de payer sans se révolter.

M. Sapin prend ainsi une très lourde responsabilité, dont le risque qu’elle mette le feu aux poudres, qu’elle fasse exploser le pays, est réel.

M. Sapin et ses amis politiques passés, ces hommes de l’Etat inconséquents, auront à en répondre devant l’histoire, quand le carnage à venir qu’ils sont en train de provoquer sera passé.

J’ai ici une pensée pour ceux qui vont payer de leur vie l’exemplarité que les bourreaux de Sapin vont mette en œuvre, à partir de leur citadelle Bercy.

Bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 27 mai 2014 12:31 Posté par hftrade

    la verite sur l'ENA, serail de tant de dirigeants et hauts fonctionnaires francais, inspecteurs des finances etc :


    - ecole créee par un communiste grand ami de staline, maurice thorez, au sortir de la guerre. 


    - le programme de l'ENA est disponible  en ligne . on peut constater que la com (= langue de bois en termes politiques) y occupe une place preponderante au detriment des matieres scientifiques. certains enarques que j'ai pu entendre, a  des positions importantes dans des administrations francaises diverses, ont meme affirme ne rien y connaitre en mathematiques ou statistique . bien sur ces guignols font du reseautage et de la com (langue de bois).


    - des ex-ENA ont denoncés eux-meme leurs etudes dans certaines ouvrages :


    "L'énarchie ou les mandarins de la société bourgeoise "


    http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/a-l-ena-j-ai-eu-l-impression-de-revenir-en-maternelle-26-09-2012-2181424.php