Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Cette tenace envie de vomir

Audience de l'article : 917 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
La rencontre avec l’injustice provoque d’abord l’incrédulité. Puis une impression d’exception que l’on croit pouvoir solutionner rapidement. N’est-on pas dans un Etat de droit ?

Mais l’injustice perdure. Alors on devient sensible à l’injustice et l’on perçoit qu’elle est partout, que tous en pâtissent, que tous sont isolés face à elle.

Et enfin, si on lutte, si on résiste, on prend alors la mesure de son règne sur notre société, et l’on subit les contrecoups de son engagement. On devient un paria, y compris auprès de ceux qui sont justement le plus touchés, les déshérités, qui pensent que seule la soumission permet de lever le poids de l’injustice.

A ce stade, la boucle est bouclée et l’envie de vomir vous prend.

Les dés sont pipés, pas d’issue, chaque nouvelle injustice révélée, pour vous ou pour un autre, va vous lever le cœur.

Bienvenue au cercle de ceux que l’envie de vomir ne quitte pas, que la simple vue des auteurs décomplexés d’injustices, sûrs d’eux, donnant des leçons à la cantonade, fait gerber.

Pour le fun, quelques envies de vomir

– 1 – Darmanin qui déclare : « Si ces faits sont avérés, il m’appartiendra de savoir pourquoi les préconisations de l’IGPN ne sont pas encore mises en place, pourquoi les sanctions, alors que ça fait une grosse année, n’ont pas été prises. Elles sont en cours m’a-t-on dit »

Il évoque une histoire d’irrespect humain visant de la part de la police des hommes en cours de condamnation à l’intérieur même du Tribunal de Paris. Un irrespect classique, présent du plus bas au plus haut de la chaîne judiciaire.

Darmanin n’a jamais été traité injustement de “fraudeur fiscal”, sans quoi il connaîtrait le mépris affiché de la justice que rencontrent les accusés. Bien plus, leurs dossiers ne sont même pas regardés, Bercy a raison par principe.

Darmanin se fout de nous.

Comment peut-il affirmer “les forces de police sont exemplaires”, sans éclater de rire, ou sans s’excuser.

Il pourrait dire : “les forces de police sont essentielles, elles assument une fonction difficile, certes elles méritent le respect mais uniquement quand elles sont respectables.”

Les forces de police sont à l’exemple de l’humanité, elles incluent des hommes de qualité, mais aussi de faux-culs, des menteurs, des voleurs, des obsédés, etc… à part égale avec le reste de la population, voire davantage.

Quand Darmanin encense globalement les  policiers, il les couvre et donc crée l’injustice à venir. Il en est l’initiateur. Et il vient ensuite avec sa gueule d’ange, faire l’étonné… un très mauvais rôle de composition. Zéro pointé.

Il en est de même pour tous ces métiers où les acteurs sont réputés parfaits du fait du simple exercice du dit métier. On peut citer les pompiers, les chauffeurs de bus, évidemment les inspecteurs des impôts, autant d’activité probablement pénibles, mais qui ne fournissent pas un certificat de vertu avec la feuille de paie.

Ceux qui, par démagogie électorale, osent affirmer que tous les acteurs de ces métiers sont des hommes exemplaires, sont les seuls responsables de toutes les injustices perpétrées par ces professionnels. Plus on les couvre, plus on les expose à la faute.

– 2 – La Justice qui trie par le fric

Là, c’est la grande gerbe. La justice est comme l’hôpital, complètement gangrenée par l’inefficacité. J’ai mon idée sur l’origine du mal, mais ce n’est pas l’objet de ce billet.

Bien qu’incapable d’assumer sa mission, comme l’hôpital la justice n’imagine pas une seconde avouer son inanité. Elle affirme au contraire, comme lui, que tout va bien et qu’avec juste un peu plus de pognon, tout deviendra parfait.

Tout comme l’hôpital la justice à de la chance, les français, sauf exception, par exemple le Covid19, n’ont jamais besoin tous en même temps de la justice. Ils sont donc isolés lorsque ses errements les bousculent, pas en situation de pouvoir contester. Plus tard, c’est trop tard. La pommade politique aura glorifié tous les acteurs judiciaires, il serait inconvenant de les critiquer. Et pourtant, il y a là un nid de prétention et d’incompétence hors du commun, aux graves conséquences pour le pays.

Alors pour dissimuler tout cela les magistrats interdisent l’accès à la justice, à grande échelle.

D’abord ils imposent un avocat, profession qu’ils maîtrisent.

Ensuite, ils saisissent vos biens si vous arrivez présumé coupable, ce qui est pratiquement toujours le cas.

Si vous êtes le plaideur, alors là pas de quartier, vous allez d’abord morfler. Puis vous allez payer. Le fameux article 700, tourne aujourd’hui autour de 3 à 4.000€. Il est systématique. Bien plus, vous ne pouvez pas faire appel si vous ne l’avez pas payé.

Donc la justice n’est accessible qu’aux riches qui peuvent payer ou aux indigents qui bénéficie de l’aide judiciaire. Pour les autres, passez votre chemin.

Encore la gerbe. Car, une démocratie sans justice accessible pour tous, à tout moment et sans limite, ne peut pas être une démocratie

La justice c’est, en cas de conflit, la poursuite du dialogue en introduisant un arbitre, au lieu de la violence, fille du désaccord, qui s’imposerait. La carence de la justice est la piste principale de l’hyper-violence en train d’envahir notre pays.

Conclusion

Oui, la nausée est notre pain quotidien, l’envie de vomir journalière nous épuise, c’est grave.

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade samedi, 01 août 2020 14:08 Posté par hftrade

    De tous les interevnants de ce site vous etes sans doute celui que j'admire le plus. Votre combat et votre pugnacité contre cette maffia de Bercy dans son bunker du bord de Seine est remarquable.

    Faut-il rappeller que la republique francaise figure en tete de liste noire mondiale des etats voyous en matiere fiscale, avec un taux d'imposition simplement delirant ? ou est la justice quand un pays ponctionne a ce point ses citoyens ?

  • Lien vers le commentaire Bruno Koegler vendredi, 31 juillet 2020 01:45 Posté par Bruno K

    La France reste vivable que pour les riches et les pauvres, malheur a la classe dite moyenne, bref celle qui gagne plus du SMIC et encore, bref des que plus au RMI/RSA ca se gate :P ...