Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Une question stupide: une révolution peut-elle encore réussir ?

Audience de l'article : 1478 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
La question a de quoi surprendre.

La réponse intuitive est: bien sûr. Il suffit de descendre dans la rue et "tout péter".
On les aura.

OK, OK.
Mais de là à réussir à renverser/faire tourner le pouvoir (le sens du mot "révolution"), il y a encore du chemin.


La vraie raison pour laquelle les révolutions réussisent:

De tous temps, une seule raison:

Une révolution réussit quand la quantité est plus forte que la qualité.

Tant que l'attrition est favorable aux révolutionnaires et que ces derniers en acceptent le coût humain, ils sont toujours sortis vainqueurs.

Pour cette raison, il n’y a de dirigeant que parce que des hommes ACCEPTENT tacitement ou non, d’être dirigés.


Toutefois, la technologie est toute proche, sinon déjà présente, qui permettra aux dirigeants
  1. de se démultiplier physiquement sans craindre l’attrition : les drones
  2. de couper instantanément toute ressource financière à une rébellion: la disparition physique du cash
___________

Les drones

Les drones permettent au camp des dirigeants de ne plus craindre de morts, avec deux conséquences majeures:

  • plus d'attrition dans leurs rangs et
  • une psychologie décomplexée (plus de risque d'être tué et moins d'implication psychologique d'avoir tué).

Il suffit de quelques centaines de personnes aux commandes d’un système de drones pour couvrir un pays.

Les drones peuvent être vecteurs d’une autre arme ou une arme en eux-mêmes.


a) Un drone peut déjà être utilisé pour délivrer des armes biologiques rapidement et n'importe où dans le pays.

Il est évident que les plus grands états ont des laboratoires secrets de fabrication d’armes biologiques et qu’en particulier, ils travaillent sur des armes capables de cibler des populations bien définies à partir de particularités génétiques (à commencer par les races).

Ont-ils réussi ? Quelques poignées de personnes seulement le savent dans le monde.

(Sans tomber dans le complotisme, on ne saura jamais si le COVID-19 – exceptionnel de par ses caractéristiques - est d’origine naturelle ou pas.)

Arme biologique + drone sont la nouvelle arme ultime face aux populations récalcitrantes:

  • ciblée dans le temps et l’espace
  • n’endommageant pas les infrastructures, la faune et la flore, seulement le groupe d'être humains sélectionné
  • imparable par des populations civiles
  • relativement simple à mettre en œuvre au niveau d’un gouvernement (tant en termes de moyens financiers qu’humains).


b) Le drone combattant

La technologie des drones ne permet pas encore la production de « Terminators » à grande échelle, mais en temps de crise, les technologies avancent à pas de géant. 

En 1912, qui aurait-pu concevoir que l’aviation viendrait simplement révolutionner l’art de la guerre 4 ans plus tard ? Qu’elle s’imposerait à l’égal de la marine ou de l’armée de terre qui existent depuis des millénaires?

En 1936, qui aurait-pu concevoir la bombe atomique de 1945, à part quelques physiciens de premier plan ? Idem pour le moteur d’avion à réaction et les fusées.

_________

La disparition du cash

Dans un pays où le cash est interdit, les puissants pourront couper les vivres instantanément aux insurgés. Littéralement.

En quelques jours, toute une population pourra être menée à la famine; le temps qu'une économie de troc ou une nouvelle monnaie illégale se fasse jour.

Et la rébellion éventuelle se verra coupée des moyens financiers d’un début d’organisation.

Imaginez l’usage qu’en aurait fait Hitler…

______


Drones et disparition du cash sont un danger mortel pour les démocraties.

La quantité des « sans-dents » ne suffira bientôt plus contre la « qualité » des « élites ».

_______


Les puissants seront-ils assez fous et inhumains pour utiliser ces armes contre leurs propres peuples?

Devant les atrocités commises, la classe dirigeante (en nombre très réduit) devra soit exercer un pouvoir impitoyable et sans interruption, soit subir une fin à la Mussolini. Nous nous retrouverons alors dans un scenario à la « Brazil ».

Malheureusement, l’histoire a montré qu’une minorité est toujours capable de provoquer la mort de millions de personnes de son propre peuple. (Ex : Staline, Mao, Khmers rouges…)
Avec l'aide de la technologie, encore moins de personnes sont nécessaires.

La seule bonne nouvelle est que l'histoire nous enseigne aussi qu’après quelques générations, la classe dirigeante mollit et se fait renverser.

Mais à quel prix !

Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire philbp mardi, 14 avril 2020 21:44 Posté par philbp

    Pour ce qui concerne la révolution russe, il faut lire "Lénine, l'inventeur du totalitarisme" de Stéphane Courtois. Les circonstances qui ont sorti Lenine de son exil en Suisse (ou il criait famine sur la fin) et celles qui ont permis aux bolchéviques de gagner un peu de crédibilité au soviet de Pétrograd avant la pseudo prise de pouvoir d'octobre, n'ont rien a voir avec une acceptation du peuple.

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 14 avril 2020 08:30 Posté par hftrade

    On va ressortir un peu de theorie politique face a ce blabla academique. en france il y a un probleme pour les diriegants, c'est qu'il faut un certain consentement a l'impot et un impot qui rapporte ! car l'etat se finance par l'impot et la dette (impot futur ce qui revient au meme)


    La France n'est pas un pays rentier qui vit de ressource naturelle abondante. Deja le taux de taxation est le plus elevé au niveau OCDE si pas mondial.


    le venezuela lui possede du petrole en abondance, ce qui permet au regmie de payer encore une partie de l'armée et acheter les classes les plus pauvres

    si les esclaves de Bercy et de l'URSS (union ripoublicaine des salopes socialistes) -AF ne rapportent plus rien, l'etat s'ecroule, meme avec des millions de drones. les glandeurs de fonctionnaires francais ne sont pas suffisants pour financer la machine etatique. Bien sur ils pourraient confisquer les biens des francais comme ils l'ont fait dans les années 20 en URSS (koulaks), mais la c'est la guerre civile et la famine.

    une autre possibilité est un financement exterieur de l'etat et de l'armee par des puissances etrangeres colonialistes, c'est possible pour des petits pays d'amerique centrale, pour la france c'est pas envisageable. l'allemagne refuse aussi de financer l'italie.