Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Pourquoi les montagnes russes sur les marchés ? Explications

Audience de l'article : 975 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
La Banque centrale chinoise rassure les investisseurs, fortifiant le yuan et les marchés boursiers internationaux qui sont repartis à la hausse, sans oublier que Mario Draghi, le mamamouchi de la BCE a aussi expliqué qu’il ferait tout ce qui sera nécessaire et même plus encore… Voilà donc de quoi remonter le moral des troupes et des “zinvestisseurs”!

Pourtant ne soyez pas dupes, cela fait partie de la physionomie de ce krach où la volatilité est très forte mais où la tendance reste orientée sans conteste à la baisse mais avouez que les séances à +3% ne rendent pas la chute “évidente”!!

Charles SANNAT


BEIJING, 15 février (Xinhua) — Le yuan, monnaie chinoise, a progressé lundi après que le gouverneur de la banque centrale a rassuré les investisseurs, leur expliquant qu’une dépréciation persistante était dénuée de fondement.

Le taux de référence du yuan a augmenté à 6,4941 par rapport au dollar à 19h00, en hausse de plus de 1,2% depuis le 5 février, dernier jour des échanges avant les vacances de la fête du Printemps.

Cette hausse a dissipé les préoccupations du marché et intervient après les commentaires de Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque populaire de Chine (banque centrale), dans une interview accordée au magazine Caixin.

M. Zhou a affirmé qu’une dépréciation continue du yuan était dénuée de fondement et que “la Chine ne laisserait pas le climat du marché être dominé par les forces spéculatives”.

Le taux de parité centrale du yuan a progressé de 196 points de base à 6,5118 par rapport au dollar lundi.

Cette forte performance a effacé les baisses enregistrées en janvier, lorsque le marché était inondé de discussions sur une possible dépréciation.

La pression de dépréciation a été allégée grâce aux fortes baisses de l’indice du dollar et à la diminution des attentes depuis début février concernant une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine.

Les marchés boursiers et les prix du pétrole brut dans le monde ont fortement chuté la semaine dernière. “Etant donné la volatilité des marchés étrangers, le yuan s’est avéré un refuge sûr”, a indiqué Xu Hanfei, analyste chez Guotai Junan Securities.

Les analystes estiment que le yuan restera stable.
Poster un commentaire