Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

La banque centrale chinoise continuera de réglementer les taux d’intérêt malgré la libéralisation

Audience de l'article : 498 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
L’Etat chinois reste avant tout interventionniste ce qui devrait théoriquement avoir pour conséquence par exemple d’empêcher la Chine d’accéder au statut d’économie de marché octroyé par l’Europe…

Pourtant, je ne sais pas pourquoi, j’ai du mal à y croire… la Chine n’est pas une économie de marché, mais je suis presque sûr que ce statut lui sera rapidement accordé. Cela évidemment pèsera sur nos emplois et sur nos industries déjà en grandes difficultés.

Charles SANNAT



BEIJING, 27 octobre (Xinhua) — La nouvelle politique chinoise autorisant les banques à fixer librement leurs propres taux d’intérêt sur les dépôts ne signifie pas que l’Etat a abandonné le contrôle du mécanisme de formation, a souligné lundi la banque centrale.

Une régulation peut s’avérer nécessaire dans certaines « circonstances anormales », car ce mécanisme constitue un outil essentiel pour les politiques de macro-contrôle du pays, selon un communiqué publié sur le site Internet de la Banque populaire de Chine (BPC), banque centrale.

Le vice-gouverneur de la BPC Yi Gang a indiqué dans un communiqué que la Chine réglementerait le taux en fonction des différentes phases de croissance et cycles d’inflation.

Afin de justifier cette politique, il a rappelé que les banques américaines avaient élevé les taux d’intérêt sur les dépôts bien au-delà du taux officiel au début de la crise financière et que cela avait produit un effet sur la stabilité financière.

La banque centrale chinoise a donné vendredi libre-cours aux banques nationales pour fixer leurs propres taux d’intérêt sur les dépôts.

« Les taux d’intérêts sont presque entièrement libéralisés en Chine », affirme un communiqué publié lundi, qualifiant la mesure prise vendredi d' »important jalon » dans la réforme financière du pays.
Poster un commentaire