Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Joseph Pietri

Joseph Pietri

Titulaire notamment d'un IUP Management et Gestion des Entreprises à Sophia Antipolis, je fais mes premiers pas au sein du réseau AssurFinance des AGF (Allianz). Animé par l'esprit d'entreprendre, j'ouvre dès 2004 mon cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant à taille humaine en Haute-Corse. Je considère l'Analyse Technique comme étant un outil incontournable à la prise de décisions en matière d'Investissements.
Par ailleurs, la musique est ma passion. Elle m'aide à trouver un certain équilibre...
Vous trouverez sur YouTube quelques unes de mes compositions personnelles de "Dream - Trance" sous le pseudo de "Mike Hypson". Elles vous délivreront une facette de ma personnalité.
Créer et partager est source de richesse.
C'est la base de tout en société.


La crise Espagnole n’a pas encore commencé !

Audience de l'article : 3633 lectures
Nombre de commentaires : 9 réactions

Je crains fort que nous n’ayons eu droit qu’aux prémices des difficultés en Espagne.

Ces quelques documents vous donneront un aperçu de l’état actuel de la situation chez nos voisins !

Est-ce que la bulle Immobilière a éclaté ?

Est-ce que l’emploi dans la construction repart enfin ?

Est-ce qu’on a sorti tous les cadavres des placards ?

Est-ce que les banques se portent bien ?

Est-ce que la production industrielle est au beau fixe ?

Et l’emploi dans tout ça ?

Le taux de chômage est à plus de 23% et 1 jeune sur 2 n’a pas de boulot.

Espagne = Grèce V2.0 ?

A vos remarques….

 

Bon week end à toutes et à tous,

 

Joseph Pietri

 

 

    

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

9 Commentaires

  • Lien vers le commentaire yves vendredi, 13 avril 2012 20:10 Posté par yves

    {{Bod loans = 7.9%}} ==> je suppose que toutes les banques espagnoles sont à la bankroute ou le seront dans les années à venir. Comment faire passer autant de pertes dans un marché baissier. Ca ressemble au Japon, je parie que dans 5-10 ans, les banques espagnoles seront encore à faire des ventes dans l'immobilier à perte et donc un bilan de plus en plus impacté. Rien ne sert de se presser pour investir là-bas et par contagion, l'immobilier du sud-ouest de la France va subir une pression baissière assez forte.

  • Lien vers le commentaire Joseph Pietri vendredi, 13 avril 2012 18:26 Posté par Joseph Pietri

    Salut brouxd,
    nous parlons de la même chose bien évidemment.
    Même si les conséquences économiques d'une telle situation n'ont pas encore produit tous leurs effets.
    Quelle folie n'est ce pas?
    Et nous ne sommes pas bien loin...
    Bon week-end.