Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Sylvain Duport / Hervé Asparre

Sylvain Duport / Hervé Asparre

Avec Sylvain Duport (alias DIOUP, auteur de 4000 puis de 8000% de gains réels en six mois dans des compétitions de trading organisée par le magazine mensuel CAPITAL), Vincent Baron et moi même Hervé Asparre, nous avons publié trois livres au milieu des années 2000 qui se sont très bien vendus. 

Depuis nous sommes restés en contact ensemble nous retrouvant chaque année pendant au moins une semaine au delà de nos échanges téléphoniques réguliers pour le trading.

Au fil des années, j'ai retravaillé intégralement ces premiers livres, surtout, celui de Sylvain dont j'ai appris à mieux cerner le style de trading. Nous n'avons pas pu les publier car le marché du livre s'est écroulé avec internet et les changements de mode de consommation des informations boursières.

Nous allons donc publier sur Objectifeco des extraits d'APPRENDRE LA BOURSE AUPRES DES MEILLEURS TRADERS et lancer une nouvelle version du livre de Sylvain Duport en PDF.

      BOUTIQUE 
SYLVAIN DUPORT

Sylvain-Duport-confidences-dun-trade-2
Pour ceux qui ne connaissent pas l'incroyable aventure du plus grand génie français du trading depuis qu'internet existe, cliquez ici

promospeciale

Critère de choix d'un titre - flash back 4 sur DIOUP

Audience de l'article : 3647 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Ce passage est extrait de la version du livre APPRENDRE LA BOURSE AUPRES DES MEILLEURS TRADERS version actualisé en 2011, jamais publiée

Comment je sélectionne les titres que je trade ?

C’est à partir de l’actualité des valeurs qu’il décide de mettre sous surveillance tel ou tel titre, tel ou tel secteur d’activité ; les news orientent le trader vers les valeurs les plus actives et donc vers la volatilité et les volumes ; les hot news font les hot stocks.

Il cherche des valeurs très liquides : l’important étant de se sortir rapidement d’un titre lorsque celui-ci dérouille ; il trade l’ensemble des valeurs du SRD à tous les prix avec une préférence pour les titres entre un et deux euros plutôt que les penny stocks trop volatiles ; les valeurs les plus tradées par Sylvain Duport ces dernières années sont : Soitec, Alstom, Alcatel, Cap Gemini, Altran, A novo, Avenir Telecom, Scor, Rhodia, Eurotunnel, Thomson, Wavecom, Infogrames Entertainment.

Sylvain Duport n’a pas une analyse des news ou des configurations graphiques plus puissante que celle des autres compétiteurs ; par contre sa connaissance est plus structurée et hiérarchisée, ce qui lui permet de savoir exactement ce qu’il cherche, sans perdre de temps : il privilégie les mêmes patterns, les mêmes signaux forts du marché, qui ont déjà fonctionné pour lui dans le passé et dont la probabilité de réalisation est élevée ; il joue les bonnes probabilités à l’exclusion des mauvaises ; il sélectionne les configurations favorables pour ouvrir une position, contre les signaux faibles du marché, sur lesquels il reste cash.
 

Le problème du timing dans la prise de position

 

Sur quels critères et selon quel timing (ouverture/clôture) je me positionne sur une valeur (achat ou vade) et je déboucle ma position (vente ou rachat) ? 

A priori, Sylvain ne se positionne pas sur une valeur, la veille d’une annonce ou d’une publication importante ? Il attend de voir comment le marché va réagir et interpréter la news ? Cette règle comporte des exceptions : même si jouer le contre consensus est dangereux, cela peut aussi rapporter gros ? Acheter un titre que le marché a massacré en attente de mauvais résultats, alors que l’annonce est moins pire que prévue et le titre explose à la hausse ; vendre à découvert une valeur qui a beaucoup monté, dont le consensus de marché est très optimiste sur les résultats, alors que ces derniers déçoivent les opérateurs, ce qui entraine une forte baisse ; cette technique est cependant très risquée et il ne l’utilise que lorsqu’il a un bon feeling sur le titre, comme sur Soitec ou Infogrames ; Sylvain constate que l’essentiel de la volatilité intraday se situe à l’ouverture (9h00-9h15) et/ou à la clôture (17h15-17h30), des moments où il faut donc être là.

D’un point de vue empirique, Sylvain a remarqué qu’une forte hausse ou baisse qui termine sur un plus haut ou un plus bas intraday a de bonne chance de se poursuivre le lendemain, assez souvent d’ailleurs avec un gap d’ouverture ce qui amplifie les gains de la veille ; il a constaté que c’est en milieu/fin de matinée que le mouvement se ralentit voire se retourne, c’est alors qu’il déboucle sa position et prend ses bénéfices.

Sylvain remarque que trader une valeur dans le même sens que la tendance du marché est plus sécurisant et confortable, que de surfer sur un titre en forte tendance, mais à contre courant du trend de son indice.
 
Poster un commentaire