Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

promospeciale

Attention au risque de rechute des indices

Audience de l'article : 2273 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour,

Si vous suivez régulièrement mes éditos et vidéos, vous savez que depuis le début du rebond haussier de janvier 2019, mon objectif sur le CAC était la zone des 5000 points, et que je vous ai alerté sur mon intention d'initier des couvertures baissières sur le CAC 40 dès les premiers signes de faiblesse si celui-ci parvenait à franchir la zone des 5050 points.

"Dès que le CAC dépassera la zone de 5050, j'aurai donc pour ma part tendance à tenter de chercher des points de short pour couvrir mes positions haussières, si je trouve des signaux baissiers sur les UTs plus courtes." 
http://www.objectifeco.com/bourse/trading/at-chartisme-indicateurs/cadrage-technique-du-cac40-fin-janvier-2019.html

Dont acte, j'ai pour ma part commencé à initier des couvertures baissières via le CAC40 hier.

Mais en même temps, j'étais également embarassé par la force relative du SP500 et j'écrivais à ce sujet : 

"Si on franchit les 2700, il ne me semble pas y avoir beaucoup d'éléments pour empêcher le SP500 d'atteindre les 2800, d'autant que la MACD et la puissance cycles UT jours me délivrent un signal encourageant."

A ce propos, il faut toujours bien surveiller l'évolution du marché pour voir où il pourrait buter. En zoomant sur l'UT jour, on voit que le SP500 s'est heurté à sa moyenne mobile 200 jours, qui est une moyenne MT importante pour pas mal d'intervenants. En même temps, les signaux positifs de la MACD et de la puissance cycle viennent de disparaître, la MACD jour commençant à se retourner à la baisse et menaçant d'un croisement, tandis que la puissance cycle jour repart à la baisse.

Moralité : prudence sur tous les indices.

En UT trimestrielle, le 4ème trimestre a formé une belle bougie baissière, avec un corps significatif (voir les chandeliers japonais pour ceux qui ne connaîtraient pas ces notions).
Or dans mes vidéos de fin janvier, je vous indiquais que tant que nous ne dépassons pas le milieu des corps des bougies précédentes en UT trimestrielle, nous sommes toujours sous la menace de former une figure en ligne de poussée sur cette unité de temps, figure de continuation baissière.
Autrement dit, nous ne sommes toujours pas sortis de l'influence baissière de la bougie trimestrielle du dernier trimestre 2018, car les milieux de corps se trouvent à 5115 pour le CAC 40 et 2715 pour le SP500, dépassé au trait du crayon pendant à peine une journée avant de rechuter, donc rien de significatif.

Je ne sais pas où iront les indices demain, mais je me rappelle que le propre d'un marché baissier est de créer des "sucker rallies", réactions haussières fortes et rapides faisant croire que la baisse est terminée...pour mieux rechuter.
Etant donné que nous avons déjà retracé une partie importante de la baisse précédente, un simple re-test des récents plus bas pourrait entraîner de nouvelles pertes significatives pour tous ceux qui rechargeraient timprudemment la barque actuellement en pensant que les marchés ont validé leur reprise haussière.

Donc...faites bien attention, nous subissons toujours l'influence baissière du chandelier trimestriel, tant que les niveaux pré-cités ne seront pas franchement dépassés, et comme je l'indiquais dans ma récente analyse du SP500, je m'attends plus à des mouvements de ping pong et en dent de scie lors des prochaines semaines qu'à une poursuite d'un mouvement directionnel clair.

Je posterai aujourd'hui un ou deux graphes supplémentaires en uptade de mes posts relatifs au CAC40 et SP500 afin de ne pas ouvrir une file à chaque fois qu'un élément nouveau se produit. Si ma position vient à évoluer d'ici la fin du mois, je posterai également mes remarques en tant qu'updates des posts précédemment créés fin janvier.

Un dernier mot sur la paire Eur Usd : comme je l'explique sur ma dernière vidéo à ce sujet, je ne tente pas les aller retour entre 1,1280 et 1,1530 car ce n'est pas une marge suffisante pour moi, ne jouant pas sur des UTs assez courtes pour cela, mais j'observe que plus le support oblique baissier s'éloigne des 1,1280, plus nous avons "à manger" pour ceux qui seraient tentés d'enfoncer le support des 1,1280 pour viser le support baissier. Donc prudence également sur l'Eur Usd en ce moment, malgré les discours rassurants du moment à base d'abandon de la politique de hausse des taux de la Fed.

Je vous souhaite une excellente journée,
Thierry

EDIT du 13 février.

Bonjour, 

Il y a peu, j'indiquais : "Dont acte, j'ai pour ma part commencé à initier des couvertures baissières via le CAC40 hier."

Aussi je me dois de vous faire le suivi de mon seuil d'invalidation. Si le marché ne fait pas ce qu'on attend de lui, ou que les indicateurs oscillent et donnent un cap différent, il ne faut pas s'enteter a contre courant du marché, mais limiter un maximum ses pertes. Le CAC, tout comme les autres indices US (le SP flirte de nouveau avec sa mm200 jour) font preuve de force et attaquent leurs plus hauts. Pour ma part, je sortirai de mes positions de couverture si jamais nous dépassons le seuil de la bande de Mogalef supérieure sur le CAC40, soit 25 points plus haut que ma prise de position.
Le cycle jour fait mine de se retourner vers le haut, je suis donc prudent et guette le franchissement éventuel de la résistance des 5100. 

effCAC

Rappel : les prochains updates du mois (yoyos de l'indice CT) paraissent sur la file CAC 40, http://www.objectifeco.com/bourse/trading/at-chartisme-indicateurs/cadrage-technique-du-cac40-fin-janvier-2019.html

 














Poster un commentaire