Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Pierre Chevallier

Jean Pierre Chevallier

Business économiste monétariste béhavioriste

Analyste financier indépendant, contrarian...

Vous pouvez lire mes éditos sur mon blog ici http://chevallier.biz/

promospeciale

Trump a déjà sauvé l’Europe

Audience de l'article : 1551 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

TrUmP : accélération de la croissance et krach obligataire

L’élection du Donald continue à accélérer la croissance américaine comme le montrent les rendements des Notes à 10 ans qui continuent à remonter rapidement en ayant déjà largement dépassé la barre critique des 2 %…

Document 1 :

… avec pour objectif d’atteindre la bande normale des 3 %,

Document 2 :

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans reste parfaitement dans le cadre du cycle de forte reprise comme je l’ai annoncé précédemment,



Document 3 :

Une fois de plus, les Américains sauvent les malheureux Euro-zonards de la débâcle : le 28 avril 2015, ce furent les membres du FOMC qui ont sauvé des eaux le Bund et c’est maintenant le Donald pourtant tant décrié dans la vieille Europe continentale qui leur aura permis de survivre malgré leurs mauvais fondamentaux,

Document 4 :

En effet, les fondamentaux de la zone euro ne sont pas bons : l’argent n’y est pas sain, les banques ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement, etc.

Les variations anormales des rendements de ces cochons de pays du Club Med montrent que les Marioles de la BCE semblent intervenir pour limiter la hausse des rendements de leurs mauvais bons de Trésors, avant un crash possible,

Document 5 :

L’écart entre les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français et ceux du bon Bund fluctue depuis le printemps 2007 dans une bande de 30 à 50 points de base, ce qui correspond à une dévaluation potentielle importante,

Document 6 :

Dans la mesure où les rendements du Bund ont atteint des valeurs négatives, il est difficile d’élaborer un raisonnement logique dans un tel désordre !

La hausse rapide des rendements va entrainer en France un krach obligataire qui aura des répercussions importantes en particulier sur une grande partie des contrats d’assurances-vie.
L’élection du Donald va avoir pour conséquence inattendue de faire passer le Sapin pour un visionnaire judicieux !

Amusant.

Poster un commentaire