Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Des tankers pétroliers à Rotterdam attendent la hausse des prix

Audience de l'article : 1139 lectures
Les prix du pétrole sont tellement bas et les capacités de stockage presque partout tellement utilisées que c’est désormais actuellement des pétroliers qui servent de lieu de stockage mobiles et font des ronds dans l’eau.

Ce n’est pas tout : les propriétaires de ces cargaisons spéculent également sur le temps et préfèrent garder les tankers au mouillage, remplis de brut qu’ils ne déchargent pas en attendant des cours meilleurs.

Jusqu’au jour où tout ce trafic va nous occasionner une belle marée noire.

Charles SANNAT

Près de 40 tankers pétroliers se sont amassés aux environs du port de Rotterdam (Pays-Bas) qui représente un point important du commerce de l’or noir en Europe. Les tankers semblent attendre la hausse des prix du pétrole qui est d’ailleurs probable avec les cours actuels du Brent manifestant une dynamique positive.


La situation exceptionnelle près de Rotterdam fait l’objet d’un article paru dans le journal Dutch Newsqui se réfère au site néerlandais Nos. Sjaak Poppe, porte-parole du port de Rotterdam, a déclaré à Nos que le nombre de tankers pétroliers près du port excède les chiffres habituels. Cependant, selon lui, les navires ne représentent pas d’obstacles pour le fonctionnement normal du port.

Les tankers pétroliers amassés près de Rotterdam semblent attendre le bon moment pour le déchargement, afin de vendre leur pétrole au meilleur prix. La dynamique actuelle des cours de l’or noir pourrait faire penser à une hausse probable des prix. Selon l’agence Bloomberg, le prix du Brent a dépassé ce vendredi le niveau des 36 dollars le baril pour la première fois depuis janvier dernier.

L’état du marché pétrolier mondial est source à des prévisions fortement discutées. D’un côté, l’accord récent sur le gel du niveau de la production pétrolière devrait influencer de façon positive la dynamique des prix. D’un autre côté, cette position n’est pas partagée par tout le monde, en particulier, par les États-Unis qui restent attachés aux principes de libre marché.


Lire la suite
Poster un commentaire