Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Chine : la consommation d’électricité en hausse dans une économie qui se stabilise

Audience de l'article : 1045 lectures
4 % de hausse de la demande d’électricité. Pour vous faire part de ma pensée profonde, je pense que les Chinois savent très bien que tout le monde désormais regardait cette statistique et que ces 4 % ne veulent plus forcément dire grand-chose alors que les exportations ont dramatiquement baissé de 25 % en volume annuel, ce qui est considérable.

Mais si la croissance chinoise est de 4 %, alors il n’y a pas de quoi fouetter un chat et la croissance mondiale battra des ailes en 2016 car c’est tout de même très faible.

Charles SANNAT



BEIJING, 16 mars (Xinhua) — La consommation d’électricité de la Chine a augmenté de 4 % en glissement annuel pour atteindre 381 milliards de kWh en février, a annoncé, mercredi, l’Administration nationale de l’énergie (ANE).

Le rythme de croissance s’est accéléré par rapport au déclin de 6,3 % pendant la même période de l’année dernière.

Durant les deux premiers mois de l’année, la consommation d’électricité, un baromètre clef de l’activité économique, s’est élevée à 876 milliards de kWh, en hausse de 2 % en un an.

Au cours des deux premiers mois de l’année, la consommation d’électricité dans le secteur des services s’est accru de 11,9 %, celle de l’industrie primaire de 6,7 % et l’utilisation dans l’industrie secondaire a baissé de 2,1 %.

D’autres indicateurs macro-économiques pour la période de janvier-février, dont l’investissement en immobilisations, la vente de logements et la consommation, signale aussi une amélioration de l’économie.
Poster un commentaire