Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Horvath

Laurent Horvath

Les enjeux de la production des Energies sont si importants, qu'ils sont en train de modifier nos vies et l'équilibre du Monde. Mieux les Comprendre aujourd'hui, nous permet d'envisager l'avenir et agir concrètement aujourd'hui.

J'ai créé en 2008 le blog http://2000watts.org/ pour suivre cet univers.

promospeciale

Voitures Electriques: Le marché dépasse les bornes

Audience de l'article : 1393 lectures
Depuis le début de l'année en France il s'est vendu 6'444 véhicules électriques dont 4'302 voitures électriques pour les privés. C'est 10% de moins qu'au premier semestre 2013 (4'779 immatriculations). Le marché de la voiture électrique reste marginal et il ne représente que le 0,5 % des immatriculations du pays. C'est un peu comme avant le grand boom des énergies renouvelables. Nous en étions à moins de 1% il y a 10 ans pour dépasser les 10% aujourd'hui. Cependant, tous les signes sont au vert pour que le marché décolle!

En avril, il s'est écoulé 821 véhicules, dont près de la moitié de ZOE de Renault.

Hausse constante des immatriculations

En 2010, il s’était immatriculé 184 véhicules sur l’année et  2'630 en 2011, notamment porté par Peugeot et Citroën.

En 2012, 5'663 voitures ont été écoulées, dont un tiers de Bluecar de Bolloré pour équiper le réseau Autolib de Paris.  

En 2013,  8'779 électriques ont trouvé preneur. C’est cette fois la ZOE qui a dynamisé le marché.

En 2014: près de 9 000 exemplaires sont attendus avec les nouveaux réseaux de véhicules de Bolloré (Lyon, Bordeaux) et l’accélération de e-Up (Volkswagen) ainsi que de la Model S de Tesla ou l’i3 de BMW.

2010: 184
2011: 2'639
2012: 5'663
2013: 8'779
2014: 4'302 (jusqu'en juin)

L'arrivée des BMW electrique, la TESLA, la e-UP de Volkswagen ou la continuité de Peugeot, Citröen ou Renault devraient faire décoller les installations de recharge qui est la clé du succès des voitures électriques. TESLA a déjà le projet d'équiper certaines autoroutes avec les recharges ultra rapides et IKEA ou LECLERC se sont également lancés dans la brèche.

La Norvège en avance

En Norvège, les facilités accordées aux détenteurs de véhicules électriques (utilisation des couloirs de bus, stationnement gratuit, etc.) a boosté les ventes pour atteindre 10% des nouvelles voitures (sur 140'000 véhicules) soit 14'000 véhicules par an.

La Chine: le dernier venu passe devant tout le monde

L'arrivée du Chinois BYD (Build Your Dream) va certainement bouleverser ce marché. Associé à Mercedes le marché de la voiture électrique est en pleine explosion en Chine alors que le Gouvernement vient d'annoncer que le 30% des véhicules gouvernementaux devront être électriques d'ici à 2016.
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire fauconnier jeudi, 07 août 2014 20:46 Posté par renaud

    C'est bien possible tout ça...


    Par contre une question en quoi une voiture électrique représente-elle un progrès pour l'humanité. Perso ça ne me semble pas évident.


    Par exemple en France l'electricité povient à :


    -80% du nucléaire => beaucoup plus polluant et + cher que l'essence


    - 6% gaz/charbon/fioul => comme il y a des déperditions d'énergie à tous les niveaux pour acheminer le courant jusqu'à la voiture. Aucun intérêt.


    - 14% hydraulique/vent...=> ok là ça l'air séduisant. Euh mais c'est un peu marginal tout ça.


    Et si on élargit à l'échelle mondial les énergie renouvelable ne dépassent pas les 20%. Pour les 80% des sources d'énergie la voiture élécttrique n'a aucun intérêt à ce jour.