Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Peut on survivre au progrès ? Aimons nous tant que cela nous auto détruire collectivement ?

Audience de l'article : 3665 lectures
J'ai visionné récemment ce reportage. Le titre m'avait interpelé car contradictoire dans une approche basique. Grosso modo, son idée consiste à dire que le progrès est super, mais dans une certaine limite, car le progrès illimité porte au final les germes de notre échec et destruction.

Snap1

Vous trouverez plus d'infos sur ce lien : http://www.arte.tv/fr/survivre-au-progres/6704612.html  Vous pouvez le télécharger sur tous les sites illégaux mais vitaux type wawa-mania, usenext, torrent...

Je n'ai pas perdu mon temps à le regarder. Bon sans surprise, ceux qui réfléchissent sur l'avenir parviennent presque toujours aux mêmes conclusions.

Choix 1
Les humains se déciment tout seul comme des cons et c'est une bonne chose car la population mondiale se réduit et revient à un niveau acceptable par rapport aux ressources naturelles.

Choix 2
Le miracle de la Biotech nous apporte sur un plateau frétillant des solutions pour manger, se déplacer, faire de l'électricité...

Là où j'ai été intéressé, c'est sur l'analyse qu'ils font de la chute des civilisations. A chaque fois dans l'histoire, les sociétés humaines ont commis toujours les deux principales mêmes erreurs.

Erreur 1
La première a consisté à laisser trop se développer la démographie. L'explosion de la présence humaine dans son environnement un peu comme un virus qui déglingue tout sur son passage sans se soucier de son propre avenir, a systématiquement abouti à un effondrement lié à la disparition des ressources. Mais, comme ces expériences étaient limitées physiquement dans l'espace sur terre à une zone géographique précise, la vie humaine n'était jamais menacée et pouvait continuer ailleurs de manière plus calme, contrairement à aujourd'hui où presque l'intégralité de la communauté humaine utilise le même modèle de société. Si catastrophe il y a, à part coloniser une autre planète, notre survie pour l'éternité sera remise en question une fois qu'on aura fini méthodiquement de tout péter sur terre pour quelques euros de plus à nos compteurs...

Erreur 2
Systématiquement, en même temps que le pillage jusqu'à épuisement des ressources, les sociétés se sont effondrés quand après plusieurs siècles d'existence, les élites s'accaparaient le gros des revenus sans partager avec le peuple. Les pères fondateurs sont toujours tout plein d'espoir. Seulement après plusieurs siècles d'existence, les fils des fils des pères fondateurs ne sont plus au-dessus de tout soupçon... ils deviennent avides, sans moral et paresseux... et peu partageurs... Les préoccupations de leurs aînés, ils s'en tapent complet. Yachts, poupées roulées, voitures, immeubles, détournement méthodique de l'argent publique, c'est plus marrant que bâtir un système collectif fiable !

Cette deuxième erreur est déjà visible aujourd'hui. Aux USA, les oligarchies financières et bancaires ponctionnent selon les années jusqu'à 40% de la valeur ajoutée économique de l'ensemble des entreprises américaines. Au Brésil, tous les politiciens sont de grands propriétaires à la tête d'exploitations agricoles. Ce sont les premiers à détruire la forêt puis à créer une police qui intervient pour fermer les petits scieries sauvages qui n'impactent que peu en comparaison des grandes exploitations. Magique non, le déforestateur créé une police pour chasser les concurrents et montrer au reste du monde que c'est un bon élève, la communauté mondiale acceptant ce subterfuge, complice hypocrite... En France, Italie, Grèce, les Etats taxent toujours plus forts avalant jusqu'aux deux tiers des flux économiques sans parvenir à obtenir un quelconque résultat, dégoutant de plus en plus de monde de participer à un système aussi inégalitaire. Comme au Brésil, les mêmes organisateurs de ce système inégalitaire explique à tout le monde qu'ils font ça pour rétablir les égalités entre les gens... là aussi, c'est magique !

Le plus étonnant

Bref, si le problème des ressources ne va pas se faire sentir avant deux ou trois décennies, la défaillance des politiques est déjà là. Contrairement aux sociétés du passé qui se sont effondrées, nous avons internet qui permet d'accélérer l'élargissement de manière incroyable de la conscience humaine.

A la fin de ce reportage, je me suis demandé. Avant on se faisait sauter la tronche chacun dans son coin, sans savoir que les 200 mamouths qu'on venait héroïquement de butter étaient manque de bol, les derniers de la région... Aujourd'hui, nous avons le luxe de connaître les mécanismes de notre destruction collective. Allons nous nous faire péter la tronche, cette fois-ci tous ensemble, en sachant ce que nous faisons, mais en le faisant quand même ? Comme si notre passion de nous auto détruire était plus forte ?

RDV dans 30 ans...

Charles Dereeper

PS : A noter l'incroyable démonstration de la différence entre l'homme et le chimpanzé : la réponse est POURQUOI ? La curiosité de comprendre, c'est ce qui nous sépare des autres, ces bêtes poilues. Quand je pense à certains bourrins que j'ai croisé, la prochaine fois, je ne me gênerais pas pour les traiter de "sales chimpanzés", vu le peu de pourquoi qui transite dans le champs endormi de leur conscience... 


Mes autres commentaires de documentaire économique que vous pouvez retrouver dans l'arborescence rubrique VIDEO

Chine :  http://www.objectifeco.com/economie/croissance-recession/croissance/le-developpement-economique-de-la-chine-en-video.html

Chine contre Europe : http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/liberalisme/mes-commentaires-sur-le-documentaire-la-chine-qui-delocalise-en-europe-un-choc-des-cultures-qui-met-mal-a-laise.html

Matières premières agricoles : http://www.objectifeco.com/bourse/matieres-premieres/agricoles/jai-regarde-le-reportage-matiere-premiere-vers-le-crash-alimentaire-mes-impressions.html

Riz : http://www.objectifeco.com/bourse/matieres-premieres/agricoles/mes-commentaires-sur-le-reportage-main-basse-sur-le-riz.html

Goldman Sachs qui dirige le monde : http://www.objectifeco.com/bourse/actions/banque-finance/mes-commentaires-sur-le-reportage-goldman-sachs-qui-dirige-le-monde.html
Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire alex6 lundi, 22 octobre 2012 01:17 Posté par alex6

    Oui sur la critique des gouvernements, en gardant en tete qu'il n'y a sans doute rien de neuf sous le soleil.
    Non sur le malthusianisme qui est une theorie ayant tout faux depuis plus d'un siecle. Il n'y a strictement personne qui soit capable de dire "on est trop" ou "on est pas assez". D'un point de vue perso, je prefere laisser l'intelligence fonctionner et si cela permet que l'on soit plus nombreux a profiter de la vie sur cette planete, tant mieux! Voir l'augmentation de la population mondiale comme un cancer c'est quand meme la preuve d'une vision du monde qui ne doit pas vraiment rendre heureux...

  • Lien vers le commentaire Helios samedi, 20 octobre 2012 10:49 Posté par helios

    Je ne pense pas qu'il y ait de si grandes différences entre le Brésil et la France.
    Dans ce livre : "L'Oligarchie des Incapables" de Sophie Coignard et Romain Gubert on montre la véritable osmose entre le monde politique et la haute fonction publique d'une part, et la finance et les multinationales d'autre part. Tout ce petit monde vivant à part, avec une idée lointaine de ce que vit 99% de la population.

    C'est tout à fait contradictoire avec l'idée répandue qu'il y aurait l'état d'un coté et les entreprises et le monde économique de l'autre. Ce qui semble plus vrai c'est qu'il a d'un coté l'état et la finance mondialisée d'un coté, et les petits artisans de l'économie de l'autre.

  • Lien vers le commentaire Henri Dumas samedi, 20 octobre 2012 03:47 Posté par Henri Dumas

    Bonjour Charles,
    Le progrès est neutre, il est imprévisible et probablement infini.
    Trois données qui ne permettent pas, objectivement, de lui attribuer un sens.
    Par contre, je suis complètement d'accord avec le fait que l'homme, lui, parait fini depuis longtemps.
    De ce fait, bien qu'il en soit l'élément moteur, il est difficilement adaptable au progrès.
    Est-ce une raison pour désespérer ? Il semble bien, après des millénaires de progrès, que non.
    Internet permettra peut-être une intégration plus rapide du progrès pour les masses, en lieu et place des siècles qui étaient nécessaires anciennement.
    Bien cordialement. H. Dumas