Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Le dilemme de tous - gérer son argent en fonction de la fiscalité ou des opportunités ?

Audience de l'article : 1222 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Hello Charles,

On ne se connait pas (enfin tu ne me connais pas) et c'est la première fois que je t'écris.

Merci pour ta formation PTF 2030.

Je viens de la terminer, et je trouve que ça m'aide bien à combattre ma frilosité primaire qui est la fonte rapide et durable de mon capital en cas de krach et de destruction forte de valeur sur le long terme (cf longue periode post crise de 29). Le portefuille et la méthode d'investissement me semblent pertinents et suffisamment défensifs en cas de recul plus long des marchés, à la différence du phénomène hyper rapide dans sa baisse et remontée que l'on connu l'année dernière. 

Cette peur dont je te parlais m'a empêchée d'être sur les marchés financiers depuis 2017... je sais, je suis un couillon, j'ai manqué le bull run le plus puissant de ma génération (à date) mais je le vis pas trop mal la situation non plus, car je voulais me protéger avant tout. J'ai créé mon patrimoine seul en entreprenant et je n'ai pas envie de le perdre en faisant n'importe quoi sous la pression. Pour info, jai quitté la France il y a un peu plus de 3 ans, pour un autre pays (l'Australie) qui me convient bien dans mon contexte familial actuel. Pas un paradis fiscal mais un état de droit et une bonne qualitée de vie familiale.

Pour en revenir aux marchés, j'ai le sentiment que le mécanique est cassée car l'élite financière, les banques centrales et nos gouvernements ont décidé que le marché (et l'humanitè dans son ensemble sans doute) ne pouvait pas fonctionner sans eux et qu'il faut le réparer pour le bien de tous (en fait surtout le leur et le maintien de leur mode de vie, capital et/ou de leurs electeurs). Je crois à présent qu'ils feront tout pour continuer encore à le manipuler et le soutenir, et que je dois apprendre à me mettre de leur côté (sur le plan financier) pour arrêter de subir la taxe de l'inflation sur mon capital, qui pourrait s'accélérer.

Donc je vais mettre en pratique ton approche, qui me semble très raisonnable, pas emmerdante à suivre et pragmatique dans son approche.

Je viens aussi de lire ton update dans LA CRISE DU SIECLE. As-tu un conseil/peux-tu faire un partage de bonnes pratiques pour utiliser un levier de x2 csur ta stratégie omme tu le mentionnes? Une enveloppe (protegée par un passage à la caisse fiscale lors de transaction achat/revente) que tu pourrais me suggérer de regarder pour laisser la stratégie "tourner" tranquillement et naximiser la rentabilité? Je sais bien que tu n'es pas la pour donner tes conseils fiscaux mais tu auras peut-être de bonnes idées pour me mettre sur la piste d'une bonne optimisation de la stratégie.

J'en profite pour te remercier de ta franchise et de ta liberté de ton.

Bien à toi



HA CA... j'ai oublié qu'en entrant et sortant une fois par mois, on activait la fiscalité des Etats Gloutons...

C'est le dilemme. Il n'existe aucune solution.

La perversité de la fiscalité, elle est bien connue, tout particulièrement en France avec les produits défiscalisation qui exploite la terreur des français avec délectation... c'est qu'elle pousse à favoriser les scénarios qui ne coutent pas chers en impôts plutôt que à maximaliser les gains.

Pourquoi est ce pervers ?

Parce qu'en calculant les deux hypothèses, on finit par découvrir que gagner le maxi puis payer des impôts même lourds RAPPORTENT TRES SOUVENT PLUS que prendre des choix de gestion merdiques accompagnés d'impôts faibles.

Ce client me demande d'optimiser les impôts.

J'ai envie de répondre...

Et si vous optimisiez les gains plutôt ? Au lieu de les dégrader pour payer moins d'impôts ?

C'est contre intuitif, mais le débat doit être sur la table.

Concernant la gestion des peurs, le mieux est de multiplier les stratégies financières. Je travaille à un super combo. J'ai fait des découvertes massives dans la rotation des actifs depuis le rêve sur mon allocation tactique au lieu de chercher à timer le marché. 

Il est normal d'avoir peur des marchés financiers. Il y a une part de chaos. Et les risques sont réels.

Et en même temps, il y a toujours des opportunités. Je pense que l'art de la rotation et l'association des ingrédients de manière élaborée est la réponse pour les investisseurs. 

J'ai perso passé 25 ans de ma vie ailleurs à faire du timing et à essayer de comprendre / modéliser. Ce n'était malheureusement pas la bonne réponse.

Concernant la fiscalité, généralement, les investisseurs font du buy and hold pour éviter de passer à la casserole. J'avais aussi cela en tête et j'ai passé 12 mois à échouer comme je le raconte sur la page de vente https://formation.objectifeco.com/investir-2030/.

Le buy and hold est impossible pour la gestion du risque, tout particulièrement en période de déflation. Or le buy and hold est la meilleure des optimisations fiscales et donc de la rentabilité nette des investisseurs. C'est un vrai paradoxe et sans mon rêve je serais vraiment passé à côté car je voulais moi aussi détenir à long terme des actifs, pour d'autres raisons que la fiscalité, à savoir la vente d'option... 

Certes le buy and hold fonctionne bien aussi avec PORTEFEUILLE CHARLES 2030, mais il repose sur l'idée que l'accident de 2008 se reproduira dans les mêmes proportions. Ce qui est loin, très loin d'être garanti. On a vu avec le covid que la forme d'un -30% pouvait créer une nouveauté par rapport à un siècle de cotation.  J'en reviens donc à l'idée que optimiser pour ses impôts obligent les épargnants à augmenter leur prise de risque et dégrader leur efficacité. 2008 n'était peut être qu'un bear market qui ressemble au Club Med... Si on regarde les années 30 avec la durée et la profondeur, je crois que n'importe quel épargnant d'entre les deux guerres auraient rêvé d'un scénario à la 2008 qui est le pire des 20 dernières années...


Charles
Poster un commentaire