Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Au vu des gamineries fiscales permanentes, il n'est jamais trop tard pour quitter la France

Audience de l'article : 5144 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Voici trois news, plus absurdes les unes que les autres.

La question est de savoir si le matin quand on se lève, on a envie de se battre pour une telle organisation socialiste ! A t elle du sens à nos yeux ?

Offre t elle un avenir auquel on adhère ? Permet elle se réaliser ?

Le système France est verrolé à sa base même. C'est ce qu'un des articles que je présente révèle. Il existe une énorme asymétrie entre ceux qui payent des impôts et le nombre de gens qui influencent les choix politiques. Les chiffres viennent d'être publiés. En plus, quand on y regarde de plus près, on découvre qu'on touche la limite depuis deux ans. La collecte ne parvient pas à se réaliser.

Il est impossible techniquement que les gens motivés par l'entreprise, la prise de risque, la progression financière, la créativité et l'innovation, puissent y trouver leur compte. Ils sont invariablement trahis politiquement et socialement. Il semblerait que des stratégies d'évitement soient mises en place à grande échelle depuis 2013, que ce soit par l'arrêt du travail et la production ou par l'expatriation.

Face à l'absurdité, il est clair que malgré l'absence de vrais chiffres, le départ s'impose pour un nombre de plus en plus grand de personnes. Et ce ne sont pas les looses communistes qui quittent le navire. C'est l'énergie vitale économique qui fout le camp...











Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 16 décembre 2014 15:10 Posté par hftrade

    L'état francais, au hit-parade mondial des états voleurs !


    http://www.tropdimpots.com/la-france-vice-champion-monde-pression-fiscale/

  • Lien vers le commentaire Toff lundi, 15 décembre 2014 20:40 Posté par monsieur_patate

    Les taxes d'urbanisme ça existe depuis des lustres. Avant la TA c'était la TLE( taxe local d'équipement). Ce sont des taxes qui financent les communes et les conseils généraux. 


    Mais en 2012, avec la TA l'assiette et les taux de la taxe ont été sérieusement majorés (la part départementale à doublée au niveau du taux). On a bien vite compris le délire du truc où la taxe coûtait plus cher que l'abri de jardin acheté chez leroy merlin.


    Mais c'est pas ça le plus choquant. 


    Le pire c'est que c'est cette même taxe qui s'applique pour les maisons d'habitation (2 à 3000 € de taxe de plus pour un pavillon classique par rapport à la TLE avant 2012)... et pour les locaux artisanaux et industriels (plusieurs dizaines de milliers d'euros pour une surface importante).... Je vous laisse imaginer la tête de l'artisant ou de l'entrepreneur qui se retrouve avec le courrier des impôts lui réclamant 20 ou 30000 euros au moment de la création de son entreprise. Bah souvent, soit il paie et se sert la ceinture ou il annule son permis de construire et revoit son projet à la baisse... ou il abandonne.


    Du coup, le législateur sous la pression des élus locaux a fait machine arrière avec la loi de finance 2014 qui permet aux communes de délibérer pour exonérer une partie ou la totalité des surfaces des abris de jardin et pareil pour les locaux artisanaux et industriels (applicable à partir du 1 er janvier 2015 pour les communes qui auront délibérées avant le 30/11/2014). 


    Par contre pour les habitations faut toujours sortir le chéquier... même si les communes commencent à baisser les taux de TA histoire de ne pas froisser leurs futurs électeurs (j'voulais dire habitants ^^).