Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tanguy CARADEC

Tanguy CARADEC

Je suis investisseur et blogueur, à la fois passionné de l’investissement et curieux du fonctionnement de notre monde moderne.  A l’age de 16 ans, j’ouvre mon premier PEA au Credit Mutuel, placé sur un fonds indiciel CAC 40. Coup de chance, en 1 an le gain est de près de 50%. Depuis, je sais que l’on peut gagner en bourse… j’apprendrai plus tard que l’on peut aussi perdre.

4 ans plus tard, je commence des études en école de commerce, à l’ESSEC et je cherche un investissement pour financer en partie mes études (qui coutent cher à mes parents). Le rendement des actions est depuis plusieurs années supérieur à 10% par an (nous sommes en 1999) et je réfléchis à faire un prêt étudiant à 4% pour le placer sur les marchés actions. Au même moment, je tombe sur une offre de la Société Générale proposant un produit garantissant (croyais je à l’époque, en fait un produit structuré), sauf accident exceptionnel, un rendement de 40% sur 3 ans. Ni une, ni deux, je vais ouvrir un compte à la Société Générale, emprunte le maximum possible et soucrit au placement en récupérant au passage la différence sur mon compte. Le placement devant à échéance rembourser 100% de mon prêt et de ses intérêts. Mais je comprends plus tard que je parie au pire moment, nous sommes en pleine bulle internet et le placement soi-disant garanti sera en fait une grosse perte étant investi entièrement en actions.

A la sortie de l’école, mes premiers salaires contribuent à rembourser mon prêt étudiant et je fais une pause dans mes investissements. Puis le prêt soldé, je m’intéresse de nouveau à la bourse en particulier à l’analyse technique, mais aussi aux turbos, sans grand succès. je dois remettre en question l’enseignement que j’ai reçu et décide d’apprendre à investir. A force de lire et d’apprendre auprès de mes mentors, je finis par comprendre plusieurs lecons essentielles pour réussir ses investissements. J’ ai diversifié mes investissements avec l’ immobilier et l’ or, et je peux envisager à présent de devenir libre financièrement sans travailler jusqu’à 65 ans.

Mon objectif est de continuer à développer mon patrimoine ainsi que de partager mon expérience pour vous aidez à vous aussi investir et devenir libre.

Tanguy Caradec

promospeciale

Mon reporting mensuel – Avril 2016 – Pourquoi j’investis en bourse comme je joue au poker

Audience de l'article : 1530 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Ce mois-ci j’ai réalisé quelques achats/ventes sur mon PEA. Si je suis la plupart du temps patient sur mes positions avec l’objectif de les garder 3-4 ans, il faut également savoir saisir les opportunités. Et pour bien jouer au poker et investir en bourse sont proches. Je vais vous expliquer concrètement comment vous pouvez utiliser cette approche.

FAITS MARQUANTS DE AVRIL 2016

  • Après le rebond de la bourse le mois dernier, la saison des résultats a démarré avec les résultats du 1er trimestre. Il y a eu des bonnes surprises comme Amazon et de moins bonnes comme Apple. Ce qui a été frappant, c’est la remontée des prix du pétrole. Le brent est ainsi passé de 38$ à 48$ en 1 mois ! Soit une hausse supérieure à 25% ! Cela a été bon pour mes valeurs pétrolières.
    Cours du Brent Avril 2016
  • Après les résultats du T1 j’ai décidé d’alléger d’1/3 une des valeurs de mon PEA dont le carrnet de commande est en baisse. La plus-value latente étant de 40%, il était logique de prendre des bénéfices. Si la situation fondamentale de la société risque de se dégrader, il faut alléger, quelque soit le cours de bourse. C‘est comme au poker. Si vous avez une mauvaise main, vous avez intérêt à baisser la voilure. A l’inverse, si vous avez une bonne main, vous pouvez augmenter votre mise. Cela n’assure pas que vous gagnerez à tous les coups, mais vous augmentez votre probabilité de gain sur le long terme.
  • J’ai également ouvert une nouvelle position sur mon PEA, suite à une analyse del’Investisseur Français. Une société côté sur le marché anglais, leader dans son domaine, faiblement pricée par le marché.
  • Plastivoire dont j‘avais parlé ici après sa hausse de 182% a versé son dividende ce mois-ci. Je garde toujours une petite partie de ma ligne car malgré la hausse, l’histoire reste bonne. La société continue à améliorer son CA et son résultat
  • Enfin l’euro dollar poursuit également sa remontée ce qui pénalise la performance de mes actions US

PORTEFEUILLE

  • Le portefeuille est toujours majoritairement investi (57%) en immobilier US. Je suis propriétaire de 5 maisons. Ce mois-ci, j’ai continué des travaux ce qui pénalise le cash flow. Sur les 2 derniers mois, je suis à -3,700 USD de cash flow en raison des travaux sur mes 2 maisons en Alabama. La maison en Floride continue sur sa tendance à 10%de rentabilité annuelle (3,3% sur les 4 premiers mois). Pour Atlanta, c’est mieux. la rentabilité sur les 4 premiers mois de mes 2 maisons sont respectivement de 17% et 20%. D’ou l’avantage d’avoir plusieurs maisons pour lisser les revenus et les charges.
  • Les actions sont le 2e poste le plus important (26%). J’investis dans la valeur en suivant les excellentes analyses de l’Investisseur Français.
    Performance du portefeuille avril 2016Au global, mon portefeuille est flat ce mois-ci (+0,2%) et progresse de 3% depuis janvier 2014.  C’est toujours ma position sur SHLD qui plombe la performance globale. A noter que la foncière Seritage qui détient une partie de l’immobilier de Sears s’envole en bourse. Le marché semble donc donner une vraie valeur à cet immobilier, mais pas dans Sears !
  • Le cash disponible est stable à 5%.
  • L’or et l’argent représentent 12% de mon patrimoine. L’argent a grimpé en dollars de 15% ce mois-ci. On est passé d’un état de déprime il y a 3 mois à une mini euphorie, sur fond de baisse du dollar.
    Cours de l'argent Avril 2016
    L’or progresse lui de 3% sur le mois et de 30% depuis le début de l’année en dollars.
    Cours de l'or Avril 2016
    Je détiens l’or et l’argent via les sites aucoffre.com et goldmoney.com.

CE QUE J’AI APPRIS

  • Ce mois-ci, j’ai lu la lettre de Warren Buffett comme vous avez pu le lire dans cet article. Malgré son age, il nous donne des leçons intéressantes sur l’investissement. Selon lui, il faut se méfier des mauvais augures qui prédisent des catastrophes économiques. Warren Buffett fait allusion à la course à la présidentielle américaine alors que les candidats jouent sur la peur des électeurs. Selon Warren Buffett, l’économie américaine restera capable de proposer toujours plus de croissance. Pourquoi ? Car le système américain favorise la productivité, l’innovation et donc in fine la création de richesses (ce qui ne veut pas dire qu’il est parfait…)
  • L’enseignement de Warren Buffett est double selon moi. D’abord se méfier des conseils / lettres boursières … prédisant la fin du monde… Ensuite créer ou poursuivre son plan d’investissements sans avoir peur des baisses mais en profitant de la volatilité pour acquérir de bons actifs à bas prix.

PROCHAINES ÉTAPES

  • En Mai fait ce qu’il te plait ! Alors que l’économie française sera ralentie par les ponts, je vous prépare une nouvelle idée d’investissement, que je n’ai jamais évoqué auparavant..et qui concerne un pays ou j’ai habité !
  • Les tous premiers dossiers sur les erreurs de TEG sont en cours de validation. Merci à vous de me faire confiance et pour les autres, n’hésitez pas à franchir le pas, l’étude est gratuite !
Bons investissements 
Poster un commentaire