Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tanguy CARADEC

Tanguy CARADEC

Je suis investisseur et blogueur, à la fois passionné de l’investissement et curieux du fonctionnement de notre monde moderne.  A l’age de 16 ans, j’ouvre mon premier PEA au Credit Mutuel, placé sur un fonds indiciel CAC 40. Coup de chance, en 1 an le gain est de près de 50%. Depuis, je sais que l’on peut gagner en bourse… j’apprendrai plus tard que l’on peut aussi perdre.

4 ans plus tard, je commence des études en école de commerce, à l’ESSEC et je cherche un investissement pour financer en partie mes études (qui coutent cher à mes parents). Le rendement des actions est depuis plusieurs années supérieur à 10% par an (nous sommes en 1999) et je réfléchis à faire un prêt étudiant à 4% pour le placer sur les marchés actions. Au même moment, je tombe sur une offre de la Société Générale proposant un produit garantissant (croyais je à l’époque, en fait un produit structuré), sauf accident exceptionnel, un rendement de 40% sur 3 ans. Ni une, ni deux, je vais ouvrir un compte à la Société Générale, emprunte le maximum possible et soucrit au placement en récupérant au passage la différence sur mon compte. Le placement devant à échéance rembourser 100% de mon prêt et de ses intérêts. Mais je comprends plus tard que je parie au pire moment, nous sommes en pleine bulle internet et le placement soi-disant garanti sera en fait une grosse perte étant investi entièrement en actions.

A la sortie de l’école, mes premiers salaires contribuent à rembourser mon prêt étudiant et je fais une pause dans mes investissements. Puis le prêt soldé, je m’intéresse de nouveau à la bourse en particulier à l’analyse technique, mais aussi aux turbos, sans grand succès. je dois remettre en question l’enseignement que j’ai reçu et décide d’apprendre à investir. A force de lire et d’apprendre auprès de mes mentors, je finis par comprendre plusieurs lecons essentielles pour réussir ses investissements. J’ ai diversifié mes investissements avec l’ immobilier et l’ or, et je peux envisager à présent de devenir libre financièrement sans travailler jusqu’à 65 ans.

Mon objectif est de continuer à développer mon patrimoine ainsi que de partager mon expérience pour vous aidez à vous aussi investir et devenir libre.

Tanguy Caradec

promospeciale

Comment placer son argent en 2015 ?

Audience de l'article : 2699 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Les fêtes de fin d’année approchent et comme moi vous vous posez surement la question de savoir où investir en 2015. Je vais partager avec vous ma démarche et ce que je prévois de faire. Mais avant, il faut commencer par faire un bilan des évolutions des prix en 2014

Commençons par ce qui n’a pas marché: 

  • Les matières premières en général. Cela a impacté le sucre également (dont j’avais parlé dans cet article). Après une reprise début 2014, le sucre a finalement continué sa correction et côte 15 cents, en baisse de 2 cents
    Cours du sucre au 15 decembre 2014
    Les fondamentaux n’ont pas réellement changé, le cours est toujours sous le coût de production. Donc, bien que mon tracker soit en moins value, je ne vends. Je pense même renforcer ma petite position en 2015 et si c’est le cas, je vous tiendrais au courant sur le blog et la newsletter.
  • Les métaux précieux. L’or et l’argent ont continué leur correction en 2014. Pour l’argent, le cours est passé de 20$ à 17$ en 1 an. C’est intéressant car le cours est toujours sous le coût de production.
    Cours de l'argent au 15 decembre 2014J’ai profité des soldes en 2014 et je me suis légèrement renforcé.  Comme pour le sucre, il faudra savoir être patient.
    Enfin, l’or n’ pas échappé à la baisse et a touché de nouveaux plus bas en 2014, même si actuellement on ne peut pas parler d’une baisse forte, mais plutôt d’une quasi-stabilisation, avec des épisodes de volatilité.
    Cours de l'or au 15 decembre 2014 J’ai arrêté d’acheter de l’or pour l’instant, estimant que ma position actuelle était suffisante.
Continuons par ce qui a bien marché

  • L’immobilier aux USA. Vous le savez, j’ai acheté en 2014 une cinquième maison aux USA dont j’ai parlé dans cet article. Au global, 2014 s’annonce comme une bonne année pour mes investissements aux USA. La rentabilité a été au rendez-vous et surtout je commence à voir une forte augmentation de la valeur de mes biens immobiliers si j’en crois les estimations de Zillow.
    Je suis satisfait malgré un gros accident de parcours cette année. L’un de mes property manager ne m’a pas reversé plusieurs mois de loyers et j’ai du changer de property manager. Au final une perte de plusieurs milliers de dollars qui m’a rappelé le rôle crucial du choix du property manager et à quel point l’ honnêteté est la qualité première d’une relation.
    Enfin l’euro a bien baissé par rapport au dollar cette année, passant de 1,35 à 1,25. Cela permet mécaniquement d’augmenter la rentabilité de l’investissement de près de 7% ce qui est non négligeable.
    Cours de l'eurodollar au 15 decembre 2014
  • Les actions. J’ai beaucoup parlé sur ce blog de l’investisseur français. Cela fait maintenant près d’un an que je suis abonné et cela n’est pas arrivé complètement par hasard. Cela a été l’aboutissement de nombreuses lectures (Peter Lynch, Warren Buffett, Jim Rogers, Benjamin Graham,…) qui m’ont convaincu de la pertinence d’investir dans la valeur. Jusque là, j’avais navigué d’une théorie à l’autre et testé différentes méthodes sans vraiment réussir à être constant. C’est donc chose faite et j’en suis doublement content car 2014 aura été l’une de mes meilleures années en bourse. Mon portefeuille affichait ainsi +27% début décembre. Bien sur cette performance découle aussi de la bonne orientation du marché, le SP 500 a ainsi pris 8% depuis le début de l’année.Cours du SP 500 au 15 decembre 2014Et si la récente correction se prolonge, j’aurais quelques points de performance en moins mais ce n’est pas très grave. Surtout je sais dans quoi j’investis, à quel prix je peux acheter et vendre. Bref, je suis serein. Mon portefeuille est quasiment exclusivement composés d’actions analysés par l’investisseur français.
Au final, 2014 est un bon cru car l’immobilier aux USA et les actions correspondent à la majorité de mon patrimoine investi.
2014 aura aussi été nouvelle pour moi car je vais devenir pour la première fois propriétaire de ma résidence principale (passage chez le notaire le 22 décembre). J’en reparlerais dans un autre article pour faire suite à mon dernier commentaire sur le sujet.


Passons aux perspectives 2015. Je serais bien incapable de faire la moindre prédiction sur l’évolution des prix. D’ailleurs personne n’est capable de prédire l’avenir donc tout ceci serait une perte de temps. Par contre je sais que je vais faire 3 choses en 2015.

  1. Continuer à épargner. C’est bien sur une priorité pour devenir libre financièrement. Alors cela va être un peu plus compliqué car je vais avoir un mensualité d’emprunt très largement supérieure à mon crédit. Et tous les frais d’un nouveau propriétaire… Mais cela reste essentiel pour atteindre mes objectifs.
  2. Garder mes maisons aux USA. Je ne prévois pas de vendre en 2015. Mon objectif est de vendre à un primo-accédant plutôt qu’à un investisseur et 2015 sera sans doute encore un peu tôt pour faire cela. Le marché est toujours en cours de normalisation. Je vais donc m’attacher à gérer efficacement mes 5 maisons pour sécuriser les flux de loyers.
  3. Augmenter mon exposition sur les actions. Je pense avoir trouvé la bonne méthode pour investir en bourse et je vais donc pouvoir augmenter la part de mon capital investi en actions. En 2014, j’ai multiplié par 2 la taille de mon portefeuille. En 2015, je vais prioritairement investir mon épargne en actions si les opportunités sont toujours présentes. Et bien sur toujours via l’investisseur français. Il est possible que je me renforce sur les valeurs énergétiques suite à la récente baisse des prix du pétrole. Je vais regarder également la possibilité d’ouvrir un compte-titres en dollars chez Interactive Brokers avec 3 avantages par rapport à mon compte-titre Fortuneo: (1) investir l’argent de mes loyers en USD sans frais de change, (2) bénéficier de frais de courtages très réduits (3) accéder à un large choix de valeurs internationales.
Pour en savoir plus sur les outils que j’utilise pour investir, je vous invite à lire ma nouvelle page qui recense mes ressources pour investir. Si vous avez des formations, des livres ou des outils utiles à partager avec les lecteurs, vous pouvez le faire dans les commentaires !

Et vous savez vous comment placer son argent en 2015 ?
Poster un commentaire