Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

Zoom sur Spot, la dernière start-up du cofondateur d’UBER

Audience de l'article : 2323 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Spot bêta
Lancée en juin, l'applicatiion mobile Spot est en phase bêta.

« Trouver les meilleurs endroits au monde », c’est la promesse de Spot.

Spot, la dernière start-up issue de l’incubateur d’entreprise Expa, la pépinière high-tech dirigée par le co-fondateur d’Uber, Garrett Camp, veut aider les consommateurs dans leurs choix. Quels endroits visiter ? Où manger ? Où aller faire du shopping ? Spot se veut un guide pour prendre les bonnes décisions.


Spot café
Du meilleur café au coin de votre rue...

L'application mobile, dont la première version en bêta privée a été lancée au mois de juin, permet de trouver des avis et des recommandations parmi une communauté d’experts et d’amis, afin d’aider les utilisateurs et de les aiguiller vers les meilleurs endroits où aller.Les utilisateurs peuvent se connecter en utilisant leurs comptes Facebook et Twitter.

L'application va ainsi faire remonter les recommandations formulées par leurs contacts sur les réseaux sociaux. Vous pouvez également effectuer une recherche par ville ou filtrer les résultats en fonction du type de lieu.Les utilisateurs peuvent ensuite enregistrer ces recommandations sur une liste à consulter plus tard.

« Nous voulons faire dans le monde réel ce que Google a fait pour le Web », telle est l’ambition déclarée du co-fondateur Luc Groesbeck.

Il existe pourtant de nombreux sites Internet pour trouver des recommandations et des avis sur les voyages, les restaurants et les commerces, comme Yelp et TripAdvisor. Groesbeck fait cependant valoir qu’il manque sur le marché un outil basé sur la confiance, où les utilisateurs peuvent utiliser des informations crédibles de personnes qu'ils connaissent.

Spot insolite
...à une aventure insolite !

« Il ne suffit pas de construire une base de données, il s’agit d'aider les gens à se décider réellement à travers des personnes de confiance », souligne Luc Groesbeck.

Pour son démarrage, Spot a levé un financement - non divulgué – grâce à l'incubateur de start-up Expa. Parmi les autres sociétés nées de l'incubateur, il y a Reserve, un service de conciergerie pour les réservations dans les restaurants. « Trouvez les meilleurs restaurants, faites une demande de réservation et Reserve gère les détails. Nous travaillons directement avec les restaurants pour vous faire assoir à la meilleure table », promet l’application.

Rappelons qu’en plus d’Uber, Garrett Camp a cofondé StumbleUpon, qui permet à l’utilisateur de découvrir une vitrine de sites Web, en fonction de ses
intérêts, de ses habitudes de navigation et des commentaires des autres utilisateurs.

Il est encore difficile de savoir comment Spot envisage de se rémunérer. Cela n’empêche pas encore Groesbeck de dormir. Sa première préoccupation lors de cette phase bêta est bien « la construction d'une communauté d’experts » du voyage et des spécialistes en patrimoine, gastronomie, etc. en fonction des lieux et de leurs centres d’intérêts.

Spot Venise
Autant de lieux recommandés par des réseaux d’experts, d’explorateurs et d’amis (photos : Spot.com).

Spot va-t-il parvenir à se faire une place au soleil ? Des dizaines de start-up ont tenté de s'attaquer au marché des sites de recommandations de voyage personnalisés. Wanderfly, lancée avec des ambitions similaires, a ainsi été acquise par TripAdvisor en 2012.

Le planificateur de voyage social Trippy a récemment du étoffer son offre, justement parce que les gens voulaient des recommandations au-delà de leur propre groupe de connaissances. Le système, basé au départ uniquement sur des recommandations d’amis, s’est élargi pour intégrer un nouveau service qui permet aux habitants et à d’autres personnes qui connaissent une zone géographique de faire découvrir un lieu, et de répondre aux questions des voyageurs et visiteurs potentiels. Par ailleurs, des sociétés comme Yelp, très en vogue chez les Anglo-Saxons, et TripAdvisor permettent également une intégration avec Facebook, pour faire remonter à la surface des recommandations d'amis. D’autres entreprises s’y sont essayées.

Sans succès.

« Car elles ont mis l’accent sur la partie design et interface de l’équation, analyse le dirigeant d’Expa. Elles ont tenté de concevoir un meilleur Yelp, un meilleur TripAdvisor. Et une fois en place, elles ont supposé que les utilisateurs allaient fournir des recommandations »… et tout le reste du contenu.

 « Le modèle actuel est toujours en panne », insiste Luc Groesbeck. Il existe un réel besoin, pour un lieu spécifique, de trouver des endroits et des recommandations de personnes qui « voient le monde d'une manière similaire ».

Dans le monde du service et du conseil personnalisé, Garrett Camp a d’autres atouts en poche. Le bouillonnant entrepreneur serait prêt à abattre une nouvelle carte maîtresse. Nom de code : Operator. Une future application sur laquelle il travaillerait en secret depuis 2014 et dont la date de sortie n’est pas encore annoncée. L’App permettrait à l’utilisateur de commander tout ce qu’il veut – dans la limite de la légalité – et de se faire livrer partout où il le souhaite. Le tout, dans un délai très court.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire