Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
popaldebaran

popaldebaran

Tous les commentaires de ce membre (28 publications)
Bonjour Antoine,
Est-il possible de vous envoyer un email ?
Cordialement,
patricepoyet arobase point com
Bonjour Antoine,
Désolé pour mon email incorrect dans le premier et précédent message.
Je demandais s'il est possible de vous envoyer un email ?
Cordialement,
patricepoyet arobase yahoo point com
Bonjour Monsieur Dumas,

Vous dites ne pas savoir comment faire progresser vos idées. Ma très modeste contribution est de vous suggérer de faire visualiser votre excellente vidéo par Bruno Le Maire qui est un honnête homme, dont vous trouverez l'adresse email sur le site de l'assemblée nationale. Il répond toujours aux emails et sera peut être le seul à envisager de porter ces idées libérales, au moins partiellement. Il a été assez courageux pour démissionner de la fonction publique (ENA) en soulignant que l'on ne peut vouloir en même temps servir et diriger l'Etat et souligne ainsi le conflit d'intérêt majeur qui gangrène notre société.

J'admire votre courage,
Bien à vous.

La corrélation entre le sous-jacent (e.g. OIL) et les pétrolières (e.g. COP, XOM) est très forte. Pourquoi acheter quand le sous-jacent est en chute libre et que le marché en général est sur des plus hauts ? Quand la marée va descendre ceux qui se baignent nus vont se faire remarquer, surtout s'ils cherchent à attraper des couteaux en chûte libre :-)
Il est possible que les deux seuls rares et véritables entrepreneurs de cette liste, une fois contactés par ces dresseurs de listes, ont peut être évité de refuser pour essayer de passer entre les foudres de ces bons donneurs de leçons aux frais des autres.
Un grand bravo pour tous vos articles Loïc. Je les lis toujours silencieusement et religieusement. Je me permets un petit mot d'encouragement, car selon le slogan "vous le valez bien" :-) et encore bien davantage !!! Le problème sera d'arriver en bas (SP500=400) en ayant du cash dans des banques ou des brokers qui ne seront pas en faillite. Cela risque d'être plus difficile qu'il y paraît, surtout quand les sommes dépassent de loin les plafonds de garanties (accordées par des Etats par ailleurs en faillite aussi) y compris sur les titres (SIPC) et que l'on ne peut pas fragmenter à loisir sans aussi augmenter les risques... Bien à vous, Patrice.
A titre collectif c'est un désastre programmé. A titre personnel, la suppression de l'amortissement de la plus-value immo sur 15 ans, remplacé par un calcul foireux d'inflation basée sur des indices bidonnés INSEE, est une pure catastrophe. Bientôt un write-off mental sur les positions restantes et bonjour le Costa-Rica. On pourra m'ajouter à la liste des aigris (pas encore exilés), qui ont beaucoup payé depuis 30 ans, mais probablement pas assez selon ceux qui augmentent toujours les impôts des autres, puisqu'il me reste encore qq chose ! Dur, dur. Mauvaise journée. Ceci étant, c'est la mesure dont le gouvernement attend le plus. Il risque d'être déçu si nombreux comme moi considèrent les positions comme sinistrées et les laissent en l'état en attendant la suite voire le write-off final. Nous sommes déja à fond du côté de la descente du rendement de la courbe de Laffer que ce soit pour les cigarettes où les fumeurs feront 300 km pour s'approvisionner ailleurs ou sur l'immobilier commercial qui va se figer, les privant même des droits de mutation en fait d'encaisser des impôts sur les plus-values et de la CSG etc, etc. Les rentrées vont probablement diminuer comme peau de chagrin... Laffer, ils connaissent ?
A titre collectif c'est un désastre programmé. A titre personnel, la suppression de l'amortissement de la plus-value immo sur 15 ans, remplacé par un calcul foireux d'inflation basée sur des indices bidonnés INSEE, est une pure catastrophe. Bientôt un write-off mental sur les positions restantes et bonjour le Costa-Rica. On pourra m'ajouter à la liste des aigris (pas encore exilés), qui ont beaucoup payé depuis 30 ans, mais probablement pas assez selon ceux qui augmentent toujours les impôts des autres, puisqu'il me reste encore qq chose ! Dur, dur. Mauvaise journée. Ceci étant, c'est la mesure dont le gouvernement attend le plus. Il risque d'être déçu si nombreux comme moi considèrent les positions comme sinistrées et les laissent en l'état en attendant la suite voire le write-off final. Nous sommes déja à fond du côté de la descente du rendement de la courbe de Laffer que ce soit pour les cigarettes où les fumeurs feront 300 km pour s'approvisionner ailleurs ou sur l'immobilier commercial qui va se figer, les privant même des droits de mutation en fait d'encaisser des impôts sur les plus-values et de la CSG etc, etc. Les rentrées vont diminuer comme peau de chagrin... Laffer, ils connaissent ?
Bonjour Eric, Bien que je sois un peu hors sujet, je ne comprends pas que le Yen monte contre l'USD et depuis longtemps. D'autant que si l'on observe la quasi totalité des autres devises contre USD (en particulier les commodity currencies) elles semblent montrer un début de renversement. Le Japon est-il un tellement meilleur risque que les US, avec leurs dettes abyssales, leur croissance nulle, leurs taux zéro depuis 20 ans qui n'ont rien relancé, leur marché plombé, leur démographie catastrophique, etc... Franchement si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi ce Yen monte et pourquoi les gens le voient comme un refuge, je lui en saurais gré. Le Franc Suisse je veux bien mais le Yen ! ?? !
Quel bonheur de vous lire. Et quelle tristesse de constater qu'aucun grand media national ne reprenne votre position et votre article. Avez-vous pu les approcher, seraient-ils prêts à publier enfin un avis différent du matraquage idéologique permanent dont nous sommes victimes ? Le cas Buffett est probablement très particulier. D'aucuns envisagent même que sentant arriver le plus grand marché baissier de son histoire, il préfère une hausse des plus-values (qui freinera les ventes pour de bon à la différence des interdictions de VaD européennes) à une fonte totale de son portefeuille. Sinon, ce serait la négation de sa vie d'investisseur. Comment croire que l'Etat pourrait créer plus de richesse (y compris pour la société en général) qu'un bon investisseur ?