Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Helios

Helios

Tous les commentaires de ce membre (137 publications)

il y a un truc que je ne comprends pas.

Cette info est répétée, rabachée depuis quelques jours. Et pourtant aucun de ces commentateurs et journalistes ne semble être au courant que dans le fonction publique d'état il n'y a pas de caisse de retraite. Donc il n'y a pas de "cotisations" (où iraient-elles ?) Tout ça n'est que jeux d'écriture.

Alors pourquoi rabacher des co....ries sans un minimum de vérification des informations ?

 

 

 

 

 

"instaurer un prélèvement à la source de la TVA à l’importation, payée au moment de la transaction et non pas de l’arrivée en douane"

et qu'est-ce qu'ils vont faire si on achète directement à l'étranger sans passer par un intermédiaire français ?

 

 

Il n'y a pas de questions lanciantes à se poser.
Ce sont toujours les actifs qui payent pour les inactifs, d'une façon ou d'une autre.

C'est déjà fait en France.

Les salaires on baissé de 13% depuis 2000 (à ancienneté et emploi égaux).

Vous trouverez facilement sur internet les historiques de l'inflation et du point d'indice. C'est facile à calculer.

La baisse a débuté en 1984, et au total on a -25% depuis 1984, cela sur le salaire brut. Si on compte les prélèvements supplémentaires sur le salaire brut on atteint -30%.

Je sais c'est dur à croire, mais c'est ce que donnent les tableaux des historiques.

Cela ne concerne pas certains fonctionnaires toutefois, ceux qui sont très près du pouvoir dans les ministères par exemple. Ceux là ont d'importantes primes qui elles ont été revalorisées.

 

 

Il ne faut pas tenir compte uniquement des 15 facteurs, mais de leur évolution dans le temps. Si vous vous endettez pour 25 ans, en profitant du crédit facile, pour que votre investissement reste bon il faut que le crédit facile reste possible longtemps, puisque la valeur de votre bien en dépend.


C'est comme pour les autres bulles, en particulier celle des actions en ce moment, c'est intéressant à condition de sortir à temps, avant que les choses se gâtent.

Je pense que la lutte contre la drogue peut être efficace. Je prends comme exemple Singapour. Evidemment il faut y aller fort pour que ça marche.


On peut même aller plus loin. En ce moment on voit plein d'articles sur les progrès récents de la robotique. Une proportion considérable des emplois actuels sera peu à peu détruite pour laisser la place aux robots. Quand on parle de la "ré-industrialisation" de l'Occident c'est de ça qu'il s'agit. Et pas que dans les taches manuelles (pour l'instant on s'apprète à vider les boites de restauration rapide, les commerces, etc), viendront ensuite la plupart des taches administratives, avec les progrès de l'intelligence artificielle. On aura donc une partie considérable de la population qui jne travaillera pas, et ça dépassera de loin les seuls retraités.


Nous souffrons beaucoup de la confusion qui règne dans la définition des mots utilisés en économie, dans la vie courante et dans les grands médias. Par exemple "capitalisme" désigne bien pour la plupart des gens ce qui est dénoncé dans l'article (les agissements des banques centrales par exemple). Il faudrait donc débuter l'article par une définition précise et rigoureuse de ce qu'on entend par "capitalisme".
Même chose en ce qui concerne le libéralisme. Dans les grands médias (chaines de télévision par exemple) ceux qui sont désignés comme "libéraux" soutiennent sans faillir le système monétaire actuel. L'existence de gens opposés à ce système y est même complètement ignorée.
Comment s'y retrouver si les mots n'ont pas la même signification partout ?


Petite comparaison avec l'Allemagne.

Il suffit de se balader un peu en Allemagne, et de comparer les économies des deux pays d'une part, et les prix de l'immobilier d'autre part, pour se rendre compte que les prix sont complètement aberrants en France. Qui peut me justifier les prix deux fois plus chers à Melun qu'à Kaiserslautern (je connais bien ces deux villes) ? A votre avis où est le niveau de vie le plus élevé ?

Il est amusant d'ailleurs de voir la symétrie des courbes d'évolution des prix moyens de l'immobilier en France et du déficit du commerce extérieur pendant la période 2000-2013. La première courbe grimpe, la seconde plonge. Y aurait-il un rapport entre les deux ? N'est-ce pas l'indice d'investissements massifs inappropriés ?

Avec de tels raisonnements les prix devraient être bien supérieurs au Bengladesh à ce qu'ils sont en France.

Oui, en France nous avons une augmentation de population, mais en même temps une récession et la disparition des industries (faudrait voir aussi le genre de population qui augmente). Tout juste bon à soutenir le développement de bidonvilles.