Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
PHILIPPE

PHILIPPE

moi

Tous les commentaires de ce membre (14 publications)

bonsoir messieurs,

Comment dire ? j'ai vu toutes vos vidéos et vraiment je me régale. Il y a tout dedans : du technique, de l'humain, du rire, des expressions comme on les aime, de la pédagogie. Vraiment je passe un très bon moment à chaque fois. Sur le fond de l'affaire, j'ai connu la loco pour y être aller danser fin des années 90. Belle boîte, bien tenue, lieu de fête incontournable à l'époque. Seulement voilà, dans une entreprise de ce type, il y a des règles et la conservation exhaustive des justificatfs de caisse en est une (sinon pensez bien que n'importe quel zozo pourrait déclarer n'importe quoi). Il en existe une autre, c que quand bien même vous les auriez conservés in-extenso, encore faut-il qu'ils soient probants : c'est en effet diificile de convaincre l'inspecteur qu'avec 100 bouteilles de sky en stock au début de l'exercice et en en ayant achetées 2000 en cours d'exercice, il n'y en ai plus que 150 en stock à la fin de l'exercice alors que vous en déclarez en avoir vendu 1500.... vous me suivez ??? Cherchez l'erreur !!! ben oui il en manque 450. Où sont donc passées ces maudites bouteilles ??? ben l'inspecteur a tendance a croire que vous les avez vendues. c'est de là que part le rejet de comptabilité avec à la clé une reconstitution du chiffre d'affaires dont vous parlez si bien dans votre vidéo. Essayez tout de même d'expliquer à tous les spectateurs dont je fais parti la chose suivante : Le fisc ne reconstitue pas direct, il reconstitue lorsque la loi le lui donne le droit cad lorsqu'il rejette votre compta parce qu'elle présente de graves irrégularités. Y en avait-il chez vous ? Je n'ai pas vu ce passage dans votre vidéo, bien que j'ignore le fond de l'affaire. Pour le reste, je vous souhaite tout le bonheur à la CJUE. j'aurai aimé que vous postiez les PDF de votre procédure pour se faire une idée objective du dégré d'(in) ou de justice des misères qui ont été les vôtres. Une remarque : la procédure administrative et pénale ne sont pas corrolées. Je pense que vous le savez mais il est de bonne guerre d'utiliser la relaxe pour tenter de démontrer que le fisc ait pu complètement se gourrer, même si sur le fond de l'affaire ce n'est pas forcément le cas.

Bien cordialement (et de grâce ne me volez dans les plumes parce que j'ai amené un peu de contradiction) car sincèrement j'aime vous lire et vous regarder. 

Le lecteur en question est très heureux de constater que vous ne vous êtes pas engueulés (ce dont il ne doutait pas d'ailleurs). Je te remercie d'avoir dégoté cette interview. On reconnait bien le style. J'étais un fidèle de tropical bear et passer d'une analyse quotidienne à une analyse annuelle me laisse un peu sur ma faim... comme s'il n'y avait plus de service après la vente. Précisons toutefois que l'auteur ne vendait rien à l'époque mais refilait son savoir à qui voulait bien se donner la peine de lire et comprendre. merci à vous deux

Bonjour M. MATHY,

Je suis vos posts depuis quelques années maintenant et je n'avais pas encore pris la peine de vous remercier pour l'ensemble de vos articles et du temps passé à les rédiger. Je suis toutefois un peu nostalgique d'une période plus prolifique en terme d'analyses publiées sur objectif eco. Certains auteurs que j'appréciais se font rares voir inexistants (Loïc Abadie pour ne citer que lui). n'hésitez pas à nous faire part de l'actualisation de vos positions concernant ce pogo boursier à venir. Je me demande bien vers où nous amenera cette danse sur le SP500.

Bien cordialement

NB : Un article en particulier avait retenu mon attention plus que les autres. Je fais le voeu que cette facette de votre vie connaisse (ou ait connu) une évolution plus heureuse. 

Fatigué de lire toujours les mêmes conneries sur la fonction publique et ceux qui la composent (dont je fais parti), j'ai envie de dire à l'auteur de ce post qu'il ferait mieux de réfléchir un peu avant d'écrire ce genre de billet.

Expliquons un peu à ses lecteurs l'envers du décors :


Ce que ce monsieur oublie de vous dire (sans doute volontairement pour mieux vous remonter ou pire par ignorance) .... c'est que la fonction publique est composée de plusieurs catégories dont une catégorie dite A recrutée niveau licence. (avec un concours à la clé qu'on ne vous donne pas : pour mon cas, il y avait 250 postes pour 7000 candidats ...). C'est dans cette catégorie que figurent les enseignants, que je ne suis pas (effectif le plus nombreux de la fontion publique, dont la rémunération remonte sensiblement la moyenne).

Alors, on a les moyens que l'on veut bien se donner. Vous avez deux choix : payer au raz des paquerettes un enseignant. Aussi, si vous pensez qu'il ne vaut que 1377 € mensuel appuyez sur le bouton.. et vous n'aurez plus personne au concours... ou des navets pour enseigner à vos chérubins. Le deuxième choix étant de leur donner le salaire qu'ils méritent... et malheureusement ce n'est pas toujours le cas... vous le feriez vous le boulot pour 2000 € par mois, en commençant par 1500 à 25 ans et en finissant à 2500 à 65 ans ? encore faudrait-il avant que vous ayez poussé vos chères études au niveau requis et obtenu ledit concours, bref fait un choix de carrière et l'assumer (c'est quand même autre chose que d'adresser une rafale de CV pour décrocher des entretiens)

De l'autre côté de la masse, vous avez la classe populaire française qui bosse dans le privé pour un SMIC et dont le monsieur qui se plaint sur ce billet ne doit pas faire parti (je le vois plutôt aisé et soucieux de préserver ces chères économies durement gagnées en se lançant au départ grâce à la situation de son papa)... vous voyez qu'il est facile d'écrire des anêries... ça défoule....

Bref revenons à nos moutons, pour le coup les nombreux SMICARD font eux baisser la moyenne des salaires du privé et camoufle l'image d'une minorité qui va bien... même très bien. A lire ce monsieur, on penserait presque que tout le monde rame dans le privé ... détromprez vous chers lecteurs ce n'est pas le cas, mais tant que vous passerez votre temps à médire ces nantis de fonctionnaires, vous ne penserez pas à vous demander si la situation de certain est bien normale. Le problème c'est que ceux que je nomme "certain" ne comprennent pas et ne veulent surtout pas comprendre les difficultés de la base. On leur prêterait pour quelques instants leur vie qu'ils reviendraient en courant ou pousseraient la porte de leur medecin pour cause de déprime : c'est pas marrant de vivre sans rien (ou pas grand chose) dans les poches.

Concernant la retraite des fonctionnaires, ce monsieur vous a encore dit la vérité. sauf que ... le salaire d'un fonctionnaire en activité est composé de primes (environ 20 à 30 % du salaire). N'imaginez qu'il s'agisse de primes attribuées pour nous gaver... non, il s'agit de primes attribuées pour compléter un salaire juste. Le hic est que ces primes ne sont pas intégrées dans le calcul de la pension de retraite, raison pour laquelle cette pension est calculée sur les 6 derniers mois de salaires. pour info, un de mes collègues est parti récemment en retraite ... durant son activité, à 62 ans, il percevait 3 500 € net mensuel. sa retraite est de 2000 € net. 40 ans de service en cadre A, est ce celà que vous appelez un nanti cher monsieur ? Je parle bien sûr en comparaison à votre niveau de revenus et non pas aux petits salariés du privé pour qui ces sommes constituent déjà un rêve.

Je ne commenterai pas le reste de votre billet qui est d'un niveau affligeant.

Pour ma part, je suis rentré dans le public parce que je considérais que mon salaire me suffirait à mener ma vie sans frustration financière : vous savez, la baraque, la voiture, les gosses qui vont biens et les vacances ... ben voyez-vous j'ai du faire des choix. Je m'apprête donc à quitter le public pour gagner plus ... et j'ai des bonnes raisons de penser que ce sera le cas.

Enfin une dernière remarque à méditer : j'ai croisé recemment une interview de Ruquier qui parlait de l'impôt. Il disait ceci : " ne croyez pas que celà me fasse plaisir de faire le chèque mais quand je l'ai fait, il m'en reste autant pour vivre ...  je ne comprends pas ces gens qui partent s'expatrier à l'étranger pour échapper à l'impôt, moi j'ai 3 maisons, assez d'argent pour mener une vie de luxe ... qu'est ce qu'il me faudrait de plus ... des chiottes en or !!! non j'ai pas besoin de celà"

«DébutPrécédent12SuivantFin»