Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
banville

banville

Formé par P.CAHEN concernant l'atdmf. ai animé quelques années en arrière cette rubrique sur le site proat.com.
Quelques interventions sur le blog tenu par l'excellent Y.COLLEU, spécialiste de l'or.

En photo, l'ex bateau de Steve JOBS, croisé au mouillage lors d'une croisière au large de la Sardaigne durant l'été 2015.

Tous les commentaires de ce membre (133 publications)
Faux! si vous suivez  les pièces d'or(intéressant d'un point de vue fiscal), leur valeur s'envole malgré cette baisse; celle ci n'évalue en rien l'or physique.

(ex: le krugerrand: dans les 900e au moment de la correction, 1200 en début d'année et au delà de 1500 à l'heure actuelle.
Il y a les fondamentaux et la valorisation; l'analyse technique semble donner une réponse; pourtant, warren Buffet a massivement investi en traitant les remarques faites à cette occasion de pessimistes!
Personnellement, je suis passé de cox à vk: un régal en intraday! j'avais fait quelques aller-retour sur mau voilà quelques temps mais le titre ne s'est pas avéré volatil. Je n'ai donc pas profité du manque de punch visible sur sur une unité semaine; les derniers rentrés ont eu du flair!
En réponse à je ne sais plus quel article de votre part, je signalais que cox en avait encore sous le pied! je me suis régalé et il est vrai qu'en ce moment, elle est pratiquement la seule à trader de façon interessante. on l'a bien vu lors de ces deux derniers jours.Comme j'étais sorti avant le brexit, vous imaginez la suite.
mais le 21, comme vous le mentionnez, la nouvelle sera peut être vendue.
Bonne continuation.
nouvelle vendue, puis rachetée, puis vendue! quelle volatilité! un régal pour les traders....et çà n'est certainement pas terminé.
L'ounce siver en euro atteint un point pivot caractérisé sur l'unité trimestrielle par le parabolique.Il pourrait donc y avoir une respiration,puis direction 21-23.
Ok pour le brexit mais la grande Bretagne sera perdante d'un point de vue économique:balance commerciale déficitaire; ils n'exportent que des services.Avec la dévaluation de la livre, les choses ne vont pas s'arranger.Quelle est l'entreprise qui va prendre le risque de s'installer la bas dans les deux prochaines années?sans parler de celles qui partiront!

Je pense que le brexit (dont je suis) a davantage été le refus d'une Europe mal alambiquée depuis sa naissance ainsi que 'une bureaucratie hautaine non élue etc.etc.

Quant aux "petits pays", à la vue des émoluments qu'ils touchent, auront ils intérêt à sortir, certainement pas?
Bien rigolé; j'essaierai de tomber la carte bleu, on verra si çà marche!