Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
imhotep

imhotep

Tous les commentaires de ce membre (248 publications)

Oui Charles, effectivement il y a les pays compétitifs avec un euro à 1.20/1.30/1.40 etc ... et tous les autres dont la France qui a par exemple besoin d'un euro peu ou prou autour de 1$ pour rester compétitive du fait de la structure de son industrie (Renault a moins de pricing power par exemple que Mercedes, c'est un exemple).

Alors maintenant on fait quoi avec ce binz d'Union Européenne qui enferme 28 pays structurellement différents (18 pour la zone euro) et n'ayant aucune chance de s'entendre sur la façon de gérer l'économie ? et tout le reste d'ailleurs ...

Qui peut croire qu'une politique commune entre des pays aussi différents que la Lettonie, l'Allemagne, la Grèce ou la France, etc ... peut marcher ? L'UE est ingérable (en plus d'être un déni de démocratie) et la zone euro est une zone monétaire non optimale. Il faut en tirer les conséquences. Chaque pays doit pouvoir mettre en œuvre sa propre politique économique, notamment sa politique de change externe. Ce ne serait évidemment pas une solution miracle à tous les maux de nos économies matures occidentales, mais ça nous enlèverai déjà un bon gros boulet.

La France doit sortir de l’UE et de la zone Euro, c’est une question de libération nationale et de survie économique, la construction européenne ne fonctionne pas depuis 57 ans et on nous dit continuellement qu’il faut nous en mettre encore plus !

Lisez et regardez les gens lucides qui en parlent : quelques extraits des conférences de François Asselineau par exemple ici : http://www.youtube.com/channel/UCLjvcnzMtXyat3RsUO-Cmtw/videos

Et si la sortie de la zone euro vous terrifie  (merci à la propagande de la peur relayée avec zèle par les médias), consultez le document « Les scénarii de dissolution de la zone euro »ici : http://fr.scribd.com/doc/192769637/etude-euro-respublica-pdf

 

Charles, pour ne parler que des fonds structurels encaissés et redistribués par l'UE, l'Allemagne est la plus grosse contributrice nette : elle verse 21 milliards €/an et en recoit en retour 12 milliards €, donc elle contribue quand même un peu ;-) (source : http://globservateur.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/01/30/europe-qui-paie-quoi-qui-recoit-quoi.html)

Kohl et Mitterand ont leur casseroles certes, mais la construction européenne est une pure construction artificielle à instigation des USA depuis plus de 60 ans. Ce n'est en rien une théorie du complot, ce sont des faits avérés et publiés, regardez par exemple : http://youtu.be/zHC8gsbWPGY

Marie-France Garraud confirme : http://youtu.be/1Atyvt9TlcQ?t=1m19s

 

 

@hftrade, et Charles Sannat aussi ;-)

Vous devriez visionner les analyses de François Asselineau, président de l'UPR.

Quelques extraits courts ici :

http://www.youtube.com/channel/UCLjvcnzMtXyat3RsUO-Cmtw/videos

 
 

Sur le sujet précis de la sortie médiatique de Reding :

http://www.upr.fr/actualite/europe/selon-la-commissaire-viviane-reding-les-britanniques-sont-trop-ignorants-pour-quon-demande-leur-avis-sur-la-sortie-de-lue

citation :

Néanmoins, la sortie de Mme Reding est à marquer d’une pierre noire. Car c’est la première fois, me semble-t-il, qu’un Commissaire européen, c’est-à-dire un fonctionnaire nommé par un gouvernement et élu par personne, se permet de tenir un semblable discours qui revient à s’ériger en Commissaire Politique et à récuser le principe même de la démocratie.

En affirmant aujourd’hui que les Britanniques sont « trop ignorants » pour qu’on leur demande par référendum s’ils veulent ou non sortir de l’UE, Mme Viviane Reding vient de franchir un nouveau pas dans l’établissement d’une authentique dictature sur le continent européen.

Ce nouvel élément n’en rend que plus urgent encore le rassemblement de tous les Français auquel convie l’UPR pour faire sortir la France de l’Union européenne. Aucun autre sujet n’est plus capital, pour notre liberté, notre avenir, et celui de nos descendants.

François Asselineau

fin de citation

Encore un article au top ! On devrait vous déclarer d'intérêt général pour les traders en herbe ;-)

Si on regarde le parcours de l'ETF "Buyback Achievers" (ticker PKW), on peut se dire qu'en tous cas ces dernières années le marché aime les rachats d'actions !

http://stockcharts.com/h-sc/ui?s=PKW&p=D&yr=3&mn=0&dy=0&id=p62305471635

 

Les charlatans de "l'autre europe" : http://youtu.be/l-32t515SKU

L'eternelle promesse d'une "autre Europe" : http://youtu.be/_kOHbasUwZA

et d'autres extraits des conférences de François Asselineau ici : http://www.youtube.com/channel/UCLjvcnzMtXyat3RsUO-Cmtw/videos

Merci Samuel.

Pour ce que ça vaut : je viens de rajouter Antilope_S à mon portefeuille, elle performe bien lors des phases de baisse franche et rapide. Ca ajoutera un amortisseur supplémentaire à mon portif ;-)

Pascal, je me permets de ré écrire ici quelques réflexions importantes car un historique sur 7 jours me semble un peu léger pour tirer des conclusions.

Une stratégie de trading, c'est un avantage mathématique sur le marché à LONG TERME.

A court terme, on est vraiment dans le domaine du hasard pur et toutes les stratégies subissent ce genre de chose à un degré divers ou varié.

Un trade est unique, le résultat d'un trade n'a aucune importance, seule l'évolution du capital compte.

Effectivement, là où vous avez raison, c'est que toutes les stratégies ne sont pas structurellement gagnantes, il faut regarder de près les stat.

@philschw57

Oui moi aussi malgré une allocation de stratégies bien diversifiée et complémentaire, à priori tout terrain, je suis en perte relativement significative depuis environ deux mois, du même ordre de grandeur que vous.

J'essaie de prendre cela avec philosophie en me disant qu'à long terme mon alloc fonctionne. Mais c'est l'illustration dans la vraie vie de la phrase : "A court terme, on est vraiment dans le domaine du hasard pur"

L'important est de maintenir le cap si mes stat me disent qu'il n'y a pas de raison de changer pour l'instant. On va voir en 2014 si la structure du marché va vraiment changer qq chose aux stratégies.