Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
imhotep

imhotep

Tous les commentaires de ce membre (248 publications)

Axel ... comme d'hab' avec ce type de raisonnement, on s'en remet à l'espoir en l'avenir. C'est magnifique et admirable, mais ce n'est que la solution de facilité pour éviter de chercher plus loin et différent de ce qui existe déjà et qui n'est pas viable.

"Oh, on verra bien. Dans 50, 100 ou 1000 ans ça sera plus un problème ! Pour l'instant continuons de rien changer en espérant ..."

Justement, à regarder sur Arte+7 jusqu'au 3/8 :

Le nuage

Tchernobyl et ses conséquences

Survenu dans la nuit du 26 avril 1986, l'explosion du réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, n'a été annoncée officiellement que deux jours plus tard. L'accident a pris au dépourvu les autorités soviétiques mais aussi les gouvernements occidentaux. Retour sur une gestion de crise catastrophique.

 

http://www.arte.tv/guide/fr/042804-000/le-nuage

Il faut utiliser les analogies correctement. La votre est fallacieuse.

Nous avons besoin de couper la viande (=produire de l'energie). Notre choix peut se porter sur la disqueuse rotative à haut pouvoir coupant (=nucléaire) ou bien sur le couteau (=solaire ou autre moyen de prod d'energie moins risqué). Dans les deux cas, nous coupons la viande. Certes à court terme, nous coupons des plus gros morceaux avec la disqueuse, mais au premier accident on est amputé du bras alors qu'avec le couteau, ça demande un peu plus d'effort, les morceaux sont un peu moins gros, mais on risque pas l'amputation. Bien sûr, on peut toujours tuer qq'un avec la disqueuse ou le couteau, mais c'est plus difficile avec le couteau.

Donc, le mieux c'est le couteau ou la disqueuse ? La question n'est pas d'interdire de couper de la viande ! Sans compter que si on mettait des milliards à chercher des technologies de couteaux extraodinaires plutôt que de mettre ces milliards ailleurs ...

Oui, et certaines autres comme EPD et confort n'en ont pas non plus. Mais nous auront peut-être bientôt de l'info les concernant Samuel ?

Bravo Caroline, excellent point de vue.

Donnez une formule 1 à un jeune con qui vient d'avoir son permis de conduire avant hier, donnez lui le Nürburgring pour lui et ses congénères, dites lui d'y aller à fond pour battre ses concurrents, quelque soient les méthodes employées, promettez lui honneurs, gloire, argent, femmes, etc ... et récoltez la plus grande part de ses succès pour votre plus grand bénéfice.

Bien sûr, dès qu'il sort de la piste ou qu'il se crashe, entrainant bien souvent toute une ribambelle d'autres pilotes avec lui, jettez l'opprobre sur lui et uniquement sur lui, le faisant passer pour un malade complètement hors de contrôle, et bien sûr martellez sans aucune gêne qu'il n'y a aucune faute de votre part, que vous êtes une pauvre victime.

CQFD

Samuel, merci pour cet article.

Quand vous dites "Soit on sélectionne une stratégie qui a le vend en poupe, Deuxième solution, on choisit une stratégie qui n'a pas de bonnes performances en espérant que les conditions de marché redeviennent profitables", vous illustrez parfaitement le dilemme "tendance vs contre tendance". Si je ne m'abuse, en finance comportementale, le "biais momentum" consiste à surévaluer la probabilité que se reproduise dans un futur proche ce qui vient de se dérouler dans le passé récent. Ce biais est parfaitement documenté et réel, ce qui implique en règle générale que de manière probabiliste, sur long terme, on aura toujours meilleure fortune à jouer la continuation d'une tendance que son retournement. Par conséquent, j'ai tendance à penser que des conditions de marché d'un moment donné ont plus de chances de continuer que de changer radicalement, et donc qu'il vaut mieux jouer la continuation d'une stratégie qui marche bien que de tenter de trouver son point de retournement.

Maintenant, pourquoi pas dans la lignée de la diversification que vous pronez - à raison à mon avis - ne pas introduire un mix de stratégies qui ont le vent en poupe et de stratégies qui ne fonctionnent pas. Bien sûr, c'est l'approche long terme saine, on ne fera pas fortune rapidement comme ça, mais on survivra, ce qui est le plus important.

Ce qu'il y a de bien avec l'offre de stratégies chez vous, c'est que chacun peut trouver midi à sa porte : long terme ou casino ... reste à comprendre et assumer ses choix ... ce qui est le plus difficile ... plus difficile que de dire que c'est la faute des stratégies ;-)

PS : au fait, des nouvelles de votre offre de scaling ? (qui profite justement du biais momentum si j'analyse bien, non ?)

 

Info d'un pote fonctionnaire :

Mensonges et généralisations ...

Salaires supérieurs de 34%, Ah bon? concours Bac +2 (avec zéro chances sans un bac+5) +12 mois d'école partiellement en internat et 1287€ de salaire net , 1550 après 11 ans, 1800 au bout de 20 ans et, SI tu obtiens une promo (1/3 du corps seulement), 2850.... au bout de 31 ans, puis stagnation pendant 12 à 17 ans selon retraite à 62 ou 67 ans).


Logement? AUCUN logement de fonction, même pour les hauts fonctionnaires (dans mon ministère en tt cas)

Centre de vacances? Ah bon (SNCF et EDF ne sont PAS fonctionnaires). Moi je n'ai même pas de tickets resto et on me rembourse la MOITIE du bareme fiscal (et EN LIGNE DROITE à VOL D'oiseau)

Retraite à 75%, ça ok, mais sur le salaire hors primes qui représentent 30% en moyenne (soit 70%), donc 75¨% de 70%. Maladie, ok, mais pendant 3 mois, ensuite c'est 50% puis plus rien. Mutuelle, oui, chère et couvrant très mal car l'Etat ne cotise RIEN. Absentéisme vérifié égal au privé (source cour des comptes).

26 juin 2014 : NOUVEAU RECORD HISTORIQUE DU NOMBRE DE CHÔMEURS SANS EMPLOI OU EN SOUS-EMPLOI EN FRANCE

http://tinyurl.com/nbnmr53

Super d'accord avec toi Charles sur l'héritage. Mais c'est peut-être parce que mes parents n'ont rien à me donner ;-)

Par contre, le pot commun, il faudrait bien le choisir ... PAS le trésor public par exemple ...