Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Malta4seasons

Malta4seasons

Tous les commentaires de ce membre (38 publications)
Comme tu l'as dit hier, le marché doit toujours surprendre le grand nombre. Le marché doit bondir pour mieux plumer les naifs. Je ne crois pas trop au miracle avec de pareils fondamentaux. Je suis sorti de ma position baissière hier début de matinée (j'avais mis un stop loss), 100% cash j'attends le bon moment pour prendre position à la baisse.
Ce scénario est aussi possible pour moi et c'est d'ailleurs le premier scénario auquel j'avais pensé intuitivement. Toutefois, ce scénario ne peut se réaliser que si les investisseurs font abstraction des fondamentaux et ne prennent des décisions qu'en fonction de l'analyse technique.

Même si les fondamentaux ne comptent plus autant dans une économie à taux d'intérêt proche de 0 où un investissement qui ne crée pas de valeur peut devenir intéressant, les taux de rendements espérés négatifs peuvent dissuader les plus téméraires. 

Dans le cas où le taux de chômage aux USA atteint plus de 20% à brève échéance, vu la perte de pouvoir d'achat, dans l'économie réelle, il  y aura forcément  destruction de valeur et faillites en cascade. Même une banque centrale "crédible" ne pourra sauver toutes les entreprises en difficulté à ce niveau de destruction.

N'oublions pas que ce n'est pas tant l'augmentation des revenus qui a fait progresser le SP500 pendant 2019 mais la spéculation à cause de la faiblesse des taux d'intéret et la croyance en une croissance des revenus en 2020 et 2021 grâce à l'accord commercial 'extraordinaire' de Trump. Le marché n'a donc éliminé que le vent de 2019 et n'a pas du tout intégré la récession dans son cours. Dans ce contexte économique désastreux, le niveau actuel du SP500 est abérrant.

A court terme, les envolées haussières sont possibles mais je ne suis pas convaincu que la dernière ligne du W rejoindra le niveau de la première ligne.

  

 




Il est encore possible de shorter le marché US (SP500) avec des trackers européens.

Après réflexion, vu que les fondamentaux se détériorent beacoup plus vite que ce que je ne le pensais initialement, il vaut mieux à mon avis être short que long pour le moment.  

Le niveau du Sp500 est actuellement plus haut que le niveau de décembre 2018 alors que l'on craignait à l'époque une petite récession. 

Les USA viennent de communiquer 6,6 millions de nouveaux chomeurs sur 1 semaine! Je ne pense pas que toutes ces personnes vont retrouver le chemin de travail en un coup de baguette magique après la fin du confinement. Par ailleurs, je ne suis pas convaincu que le monde reprendra ses anciennes habitudes de consommation comme si de rien était.

Je viens de faire un tour pour m'aérer (je vis en Belgique donc je n'ai pas encore besoin de signer un papier ridicule pour le faire) et les gens ont peur de se regarder en rue de peur d'attraper le virus. Il y en a même une qui a changé de troitoir en faisant son jogging alors qu'elle pouvait courir à 3m de moi!  J'imagine mal ces personnes  aller au restaurant, au cinéma ou dans les magasins bondés après la fin du confinement. Ca va laisser des traces pendant quelques temps.  Et le temps coûte très cher surtout que l'on est déjà très endetté.

J'ai échangé mes 10% de long contre 10% de short. Si on touche un pic de pessimisme, j'échange mes 10% shorts contre à nouveau 10% long et si on touche un excès d'optimisme, je prends 10% de short en plus.

Je reste modéré parce que tout est possible dans ce monde de fous.



Je n'ai jamais douté que la crise à venir sera violente, ce qui me pose toujours le problème c'est le timing à cause de la spéculation
Les spéculations sont encouragées par le fait que l'on vit encore dans l'illusion que les banques centrales peuvent nous sauver et aussi parce que les taux d'intérêts très faibles encouragent fortement les investisseurs à acheter des actions dès qu'il y a la moindre indication que l'économie peut reprendre. (il suffit d'un rendement espéré > 0% pour que l'achat d'actions soit intéressant). Une fois que l'inertie haussière est enclenchée, certains ne regardent même plus les fondamentaux et donc le marché peut monter à des niveaux absurdes.

C'est pour cela que je pense qu'il faut aussi se montrer prudent en cas de prises de positions baissières. Des surprises sont possibles à mon avis dans les deux sens.
J'attends un excès d'optimisme marqué pour liquider positions longues et prendre position à la baisse ou alors un excès de pessimisme pour un peu plus charger en positions longues (20% max à très court terme).

Je dors néanmoins plus tranquille en sachat que 90% de mes avoirs sont cash.  

Merci en tout cas pour tous ces articles qui m'apportent beaucoup de matière à la réflexion.

Moi je pense que le 5 avril, on va apprendre que Greta Thunberg est une messagère envoyée de la planète DeepCool pour nous avertir que si on ne cesse pas de polluer, elle va s'en charger avec des virus encore plus méchants dans les mois à venir.
Je trouve aussi que le confinement est une stratégie désespérée d'Etats qui ne peuvent pas gérer le problème de manière structurée et intelligente.
Je pense aussi que sacrifier la liberté individuelle de millions de personnes pour sauver  la vie de personnes qui sont pour leur immense majorité (90%) en fin de vie est assez absurde.
De l'autre côté on ne peut nier que cette maladie met le système de santé en grande difficulté et que personne ne peut rester indifférent devant des images de personnes agonisant dans les couloirs d'hopitaux. Il aurait fallu gérer le problème autrement mais faute de mieux, et parce que les dirigeants doivent donner l'impression d'avoir fait le maximum , le confinement devient la solution. J'ai  beaucoup de respect pour les coréens qui parviennent à gérer ce problème avec leurs neurones et non avec leurs émotions.


D'un point de économique, sans création de richesse, c'est aussi évident pour moi que l'on va droit dans un mur. La seule inconnue c'est le timing. A court terme, à cause de la spéculation, tous les scénarios sont possibles. A moyen terme le scénario baissier est hautement probable. En attendant, je limite fortement mon exposition en actions (10% de mon PF) et j'attends le bon moment pour acheter du pétrole (j'espère à court terme en dessous de 10 dollars à cause du problème des stocks sinon j'attendrai le pic de la crise pour en acheter)





L'économie est en arrêt maladie pour un virus à peine plus dangereux qu'une méchante grippe. A mon avis, la fin du monde ce n'est pas pour cet épisode.

Il va y avoir un rebond important parce que les banques centrales ont encore des ressources. Le QE massif à l'échelle mondiale, les mesures de relance budgétaires et surtout les taux d'intéret très faibles qui ne laissent d'autres choix à l'investisseur que d'investir en bourse vont inciter les investisseurs à prendre à nouveau de gros risques.

On pourrait même peut-être atteindre un nouveau sommet si l'Allemagne acceptait de mutualiser les dettes. 

La vraie crise sera l'éclatement de la bulle de dettes et l'effacement d'une partie de celles-ci.  La chute sera alors extrêmement violente et il n'y aura pas de filet de sécurité parce que les banques centrales auront déjà utilisé toutes leurs dernières cartouches.

 



L'or risque de perdre encore un peu pendant la première phase de contraction (déflation). Avec l'impression massive d'argent, l'or sera notre meilleure protection contre l'hyperinflation qui nous menace.

A ce stade, je ne fais plus confiance dans aucune devise. 



C'est aussi comme cela que je vois les choses. Pour moi c'est le scénario le plus probable. Si les asiatiques avaient perdu le contrôle, alors ce serait le début de la fin. 
S'ils sont parvenus rapidement à maintenir l'épidémie c'est non seulement grâce à leur capacité extraordinaire de rigueur et de discipline mais aussi parce que le virus le permet. Dans le cas où les personnes contaminées mais asymptomatiques contaminaient à leur tour en moyenne plus d'une personne, il serait tout à fait impossible d'en venir à bout si rapîdement.
 
Vu le cash abondant, le taux d'emploi élevé, la faiblesse des taux d'intérêt et surtout les mesures qui seront prises par Trump pour tenter sa réélection, il est fort probable que les investisseurs reviendront massivement vers les actions faute d'alternatives

Cette dernière bulle ne devrait pas durer bien longtemps vu que les etats et les entreprises vont devoit s'endetter à un niveau qui ne laissera pas indifférent les agences de notation, ce qui va entrainer rapidement une hausse des taux d'intérêt et le début de la vraie crise. Vu que les banques centrales auront utilisé leurs dernières cartouches pour combattre le coronavirus et qu'elles auront perdu toute leur crédibilité, les actions vont chuter brutalement (encore plus que maintenant) dans un délai très court. Pour sortir de cette période de dépréciation massive des actifs, les banques centrales n'auront alors d'autres choix que d'imprimer massivement de l'argent. Ce qui aura pour effet d'augmenter fortement le taux inflation. Le meilleure actif à détenir pendant cette période sera sans doute l'or.