Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Oliver

Oliver

Tous les commentaires de ce membre (46 publications)
J'utilisais une notion de zone autour des pivots et arbitrairement j'avais pris entre 1/3 et 1/4 de l'écart entre 2 pivots, mais l'idée de prendre la volatilité à l'approche du support est peut être plus judicieuse.
Idée très intéressante et simple à mettre en oeuvre
La démarche est intéressante, au départ je me demandais si je devais développer plusieurs robots, ou un robot qui regroupe différentes méthodes de trading. Finalement j'ai fait les 2 pour voir.
Le robot qui fapour un robot par méthode trading pour débrancher le robot si les conditions sont 
La démarche est intéressante, au départ je me demandais si je devais développer plusieurs robots, ou un robot qui regroupe différentes méthodes de trading. Finalement j'ai fait les 2 pour voir.

Le robot qui fait plusieurs méthode de trading en même temps est plus compliqué à maintenir et le robot mono-méthode trading peut être débranché si les conditions ne sont pas bonnes mais voilà détecter les bonnes conditions sont peut être plus important que la méthode en elle-même.

Je répète ce que je viens de poster sur l'article du 4 mars celui d'il y a quinze jours et qui est prémonitoire.

"Sauf que voilà, contrairement à la Grèce, les banques chypriotes n’ont pas beaucoup de dettes" => personne à spolier ?
"La banque pour faire son métier n’a pas besoin d’émettre d’obligations, il lui suffit de piocher dans les caisses sur le compte de ses propres clients." => pas de détenteur de junior debt à sacrifier mais il y a des dépositaires.

"Peut-on imaginer que les dépôts de ces banques ne sont plus à l’abri ? C’est à peu près certain." => hé bien oui il faut bien spolier quelqu'un donc ce sera le dépositaire, là il n'est pas question de vaseline mais plutôt de sable de gravier et de bris de verre.
Nous sommes le 18 mars et je cite les passages prémonitoires de cet article suite au projet de taxation des avoirs bancaires chypriotes.

"Sauf que voilà, contrairement à la Grèce, les banques chypriotes n’ont pas beaucoup de dettes" => personne à spolier ?
"La banque pour faire son métier n’a pas besoin d’émettre d’obligations, il lui suffit de piocher dans les caisses sur le compte de ses propres clients." => pas de détenteur de junior debt à sacrifier mais il y a toujours les dépositaires.

"Peut-on imaginer que les dépôts de ces banques ne sont plus à l’abri ? C’est à peu près certain." => hé bien oui il faut bien spolier quelqu'un donc ce sera le dépositaire, là il n'est pas question de vaseline mais plutôt de sable de gravier et de bris de verre.
Dans ce genre de situation, et des informations disponibles au moment du trade, j'envisagerai 2 scénarii, donc 2 positions à l'achat, une qui mise sur un rebond court, avec une sortie dès que ça retrace un peu trop donc sortie en petit profit, et deuxième qui mis sur une tendance forte mais avec un stop sous le support donc sortie avec une petite perte. 

Bref dans ce cas là le petit gain compense la petite perte mais au moins il est possible de tenter gratuitement ou presque.
«DébutPrécédent12345SuivantFin»