Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Stifler

Stifler

Tous les commentaires de ce membre (85 publications)
Super !!! Je reviens justement de la Suisse où j'ai passé un entretien d'embauche ....
Brucibru2, Je te prierais de rester correct. Si tu as envie d'un défouloir ou de jouer au keyboard warrior, va sur d'autres sites stp. Va sur désir d'avenir de Ségolène par exemple, tu vas adorer et peut-être même te trouver une fille. InvestisseurHeureux a entièrement raison. Charles Dereeper aussi. Je sais de quoi je parle. J'ai été salarié dans une banque, j'ai été consultant et je suis dorénavant un free lance. Pour étayer ce que dit Charles Dereeper sur les SSII et les achats, il faudrait un thread basé sur des exemples. En quoi consiste le travail d'un bras cassé de commercial en SSII ? Il copie-colle les mots clés de l'AO (sans rien piger par ailleurs) et les colle dans le CV du candidat. Il envoie cela au client en réponse à un AO. Il falsifie aussi le CV (rajout de compétences, etc). Il va ensuite en entretien chez le client et là, il s'écrase. Il note toutes les questions du client pour pouvoir les refiler au prochain candidat afin qu'il bétonne l'entretien. Ensuite, plus rien. Il vient lécher le cul du client de temps à autre pour placer d'autres consultants, etc. Chez certains clients, les opérationnels en ont assez. Prenons un exemple concret : chez BNP, dans la filière BFI (Arbitrage, etc.), certains opérationnels demandent à voir le candidat seul; en gros : le commercial tu restes chez toi. Le commercial a encore moins à faire. En Angleterre, les free lances peuvent contracter avec les clients. Il faudrait juste faire comme eux. Moi, cela fait longtemps que je pense développer ma société pour en faire une grosse SSII. De multiples problèmes se posent, notamment : 1) le système est déjà verrouillé par les clients et les grosses SSII. Que c'est dur pour une petite SSII de se faire référencer 2) Par ailleurs, j'ai une éthique dans la vie, je ne suis pas un pourri. Pipoter des consultants me pose un problème. Là, je reconnais que je suis quand même con .... Merci Monsieur Charles Dereeper pour vos threads. Et n'oubliez pas qu'il n'y a que la vérité qui fâche. Cordialement,
Slash, Restez correct svp. Si ces billets ne vous intéressent pas, ne les lisez pas. Moi et d'autres lecteurs sont intéressés par les billets de Vincent. Cdl
Bonjour, Je ne comprends pas ce que vous voulez dire "par l’hyperinflation attendue ne vient pas (et ne viendra pas, il y a trop de dettes !)". Qu'est-ce qui ferait que trop de dettes empêcheraient l'hyper-inflation ? Merci pour vos billets. Cordialement
Monsieur Paillole, Certes, une partie des dépenses est réinjectée mais si c'est pour faire de l'assistanat complet, c'est destructeur .... Enfin, je dis ça, je ne dis rien ....
Bonjour, Zoulou m'a devancé : excellent article !!! L'ensemble des liens corroborent vos allégations et jugements. Il change de tout ce qu'on peut lire actuellement dans la presse ...
Quand on voit que les gens ne comprennent pas qu'ils perdent de l'argent quand ils entreposent leurs économies sur le livret A (à cause de l'inflation) cela ne m'étonne guère ...
Un prof de droit m'a expliqué la semaine dernière que lorsqu'il n'y a pas de contrats, les banques n'ont pas le droit de facturer des agios. Le type est prof de droit. Il m'a expliqué qu'il y avait un arrêt d'une Cour de Cassation. Bref, les banques gagnent énormément d'argent avec les agios chaque année alors qu'ils n'ont pas le droit d'en facturer s'il n'y a pas de contrat. Pour ma part, je vais lui demander cet arrêt et dès que je vais avoir un peu plus de temps libre, je vais m'occuper un peu de ma banque. Hé hé hé ....
Claude, Bonne année. Tous mes meilleurs voeux.