Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
tartemolle

tartemolle

Tous les commentaires de ce membre (117 publications)

Thibault, exellent papier et le reportage video est extraordinaire!

"Dans un pays où la dépense publique représente plus de 57 % de PIB, réduire ce qui permet de faire presque 60 % de notre PIB c’est évidemment courir vers une catastrophe économique". Pas du tout d'accord avec cet argument qui permet de justifier l'immobilisme de nos politocards depuis 40 ans.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;} Réduire les dépenses publiques (vraiment …) revient à déclencher une RECESSION puisque lesdites dépenses (même parfaitement inutiles …) font partie du PIB … Par contre, laisser filer la dépense publique revient à étrangler le secteur privé, seul créateur d’innovation et de richesses … Et plus on tarde, plus la purge sera sévère (Voir Grèce, Espagne …)

Tout ça est très clair. Il faudra que dans le même temps où les retraites complémentaires du privé seront emputées brutalement de 15 à 20% (pour commencer) celles de la fonction publique subissent le même traitement!

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

J'écrivais ça il y a une dizaine de jours. H16 nous sommes bien d'accord!!

Attali : Ce type est un fou dangereux (pas pour lui, ses revenus sont considérables...). Oser dire que les prix n'augmenteraient pas avec 3% de TVA en plus en expliquant que les entreprises prendraient sur leurs marges alors que les marges des entreprises françaises sont 10 points inférieures aux marges des entreprises allemandes par exemple et qu'elles n'ont jamais été aussi basses en 40 ans!../.. . Ça aboutirait soit à une baisse de consommation considérable et en passant à une euthanasie des retraités (de toute façon programmée par ailleurs) ou alors à un effondrement de la rentabilité des entreprises, une baisse des investissements supplémentaires et un chômage en forte hausse... Ce type n'est qu'un opportuniste, profiteur du système auquel il vend ses services de marchand de soupe à prix d'or. Droite, gauche il s'en fout. Seul compte l'air du temps et le coup médiatique qui pourra lui rapporter notoriété et pognon. Vous remarquerez, en passant, qu'il ne parle pas de baisses de dépenses publiques (ça n'est pas dans l'air du temps chez Pépère) par contre d'augmentation de taxes (ça c'est plus le hobby de Pépère). Donc comme d'habitude ce type caresse le pouvoir dans le sens du poil pour obtenir des commandes et vendre sa soupe.

Henri, excellent papier qui rappelle les fondamentaux toujours valables du libéralisme qui ont prouvé leur justesse en comparaison du désastre socialiste. J'aime bien aussi cette définition du libéralisme qui n'est ni une idéologie ni une doctrine économique, mais plus simplement une philosophie basée sur un double principe fondamental : le droit prime l'État, et l'individu l'emporte sur la collectivité, ce qui est le cas, par exemple, aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou en Suisse. Or, en France, c'est tout le contraire : l'État est supérieur au droit, et le collectif l'emporte sur le citoyen avec comme conséquence que le social passe avant l'économie. L'État peut même y changer le droit selon les nécessités ou les majorités du jour, ou selon les circonstances historiques. Les Américains ont la même Constitution depuis l'origine, tandis que la France, pendant la même période, a vu passer deux empires, deux ou trois monarchies, cinq constitutions républicaines, sans compter quelques régimes hybrides, comme le Consulat ou Vichy.

 

renaud, " le gros con en hummer dans le 16ème arrondissement de Paris" ne me dérange pas si c'est un entrepreneur qui a réussi; par contre si c'est un fonctionnaire, un politicard ou un énarque parachuté dans une quelconque société étatique c'est autre chose...

 

Rappel:

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

L'égalité, oui, mais pas pour les fonctionnaires

Une autre particularité de la France étatique : sa recherche éperdue d'égalité, du moins dans l'attitude, les discours et les textes de nos politiciens nationaux, en majorité issus de la fonction publique. L'égalité, oui, mais pour les autres, pas pour les fonctionnaires qui sont l'exemple même d'un système social basé sur l'inégalité : les fonctionnaires sont mieux payés, travaillent moins, sont plus souvent malades ou absents, bénéficient de plus d'avantages et de privilèges, partent à la retraite plus tôt avec de meilleures pensions et surtout détiennent durant toute leur vie un vrai trésor : la sécurité de l'emploi. Ce qui ne les empêche pas, bien entendu, de critiquer en permanence "les inégalités", alors qu'ils en sont les premiers bénéficiaires.

La vraie inégalité sociale en France n'est pas entre les riches et les pauvres ou entre les hommes et les femmes, mais entre les fonctionnaires et les autres.

Charles a tout compris, comme d'habitude!
Conspiration du silence des médias qui s'accompagne d'une extraordinaire désinformation sur ces sujets

Bonjour H16
Pour les explications de le Foll votre formule est intéressante "Ce qu’il fait avec le brio d’un teckel mouillé coincé dans un container à plastiques recyclables" et je propose aussi la version suivante:
"Ce qu'il fait avec le brio d'un type qui cherche à quitter son slip par la tête"

Voilà un commentaire consternant avec des justifications dignes de nos politiciens actuels de gauche.
Conclusion de l'auteur: la France n'est pas le malade de l'Europe et il ne faut rien faire car ça créerait de la déflation et une récession. Ce monsieur atteint le summum quand il ose dire que le droit du travail allemande est plus contraignant que le droit du travail français!!
Avec ce type de commentaire lénifiant d'accord avec H16 pour dire que ce pays est foutu!