Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
tartemolle

tartemolle

Tous les commentaires de ce membre (117 publications)
Le rapport commis par “France Stratégie” est un écran de fumée pour faire croire aux français qu’il n’y a rien d’autre à faire contre le chômage que d’attendre un miracle démographique, et donc de ne pas réformer. C'est une évidence et la diffusion de ce rapport le lendemain de la divulgation par l'INSEE des chiffres catastrophiques du chômage de mars est tout sauf un hasard...

Le rapport France Stratégie Dares est publié le lendemain de l'annonce de nouveaux chiffres catastrophiques sur le chômage (30000 chômeurs de plus en un mois catégories ABC). Ce rapport sert de leurre communicationnel de la part du gouvernement. Aucun intérêt.

L’emploi américain déçoit, l’euro rebondit à 1,10 dollar

Pierre-Yves Dugua

ÉTATS-UNIS Après un automne de forte croissance, l’économie américaine a nettement ralenti. La confirmation sans ambiguïté de cette tendance est tombée ce vendredi saint, jour où Wall Street est resté fermé. Alors que les experts tablaient sur l’annonce de quelque 245 000 créations d’emplois, le Département du travail n’a recensé que 126 000 postes nouveaux en mars.

Il faut remonter à décembre 2013 pour trouver un niveau d’embauche aussi modeste. Voilà douze mois que les créations d’emplois dépassaient toujours 200 000 unités. Tout aussi important : les estimations officielles de l’embauche de janvier et février sont révisées défavorablement. 69 000 postes de moins que l’on pensait ont été finalement créés au cours de ces deux mois.

En Europe, l’euro en a regagné près de 1 % pour tutoyer à nouveau 1,10 dollar. En effet, le ralentissement aux États-Unis rend moins urgent l’abandon par la Réserve fédérale de sa politique de taux directeur nul. Certains voyaient la Fed relever son taux d’ici à l’été. Désormais le scénario d’un relèvement à l’automne, voire plus tard, est également crédible, ce qui rend le dollar moins attractif. D’autres indices illustrent le ralentissement américain : les dépenses de consommation en février ont à peine progressé, tandis que l’expansion en mars dans le secteur manufacturier est retombée à son rythme le plus modeste depuis près de deux ans. Certains économistes, comme ceux de la banque JP Morgan, ne voient même plus la croissance atteindre 1 % en rythme annuel au premier ­trimestre. P.-Y. D.

Merci pour ce tableau superbe! Il serait intéressant d'en communiquer la source?
J'y ajouterais un commentaire sur la corrélation étroite et prouvée sur le nombre de fonctionnaires et le nombre de chômeurs qui un sujet tabou en France.
Il existe plusieurs études démontrant qu'en France c'est 1 pour 2 (si je supprime un poste de fonctionnaire cela permet la création de 2 emplois dans le privé). Idem au Royaume Uni. 1 pour 3 aux USA et 1 pour 5 en Suisse.

Excellent papier Thibault! Un modèle de pédagogie qui devrait impérativement figurer dans les cours à faire suivre par les candidats au Bac...

Je profite de l'occasion pour brocarder l'émission Cash Investigation du 3 mars particulièrement scandaleuse à laquelle vous faites allusion.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Comment en mars 2015 une chaine publique peut-elle produire et diffuser à une heure de grande écoute une pareille émission de propagande totalement biaisée, débitant les sornettes habituelles gauchisantes de la lutte des classes, tout en parlant de méchants patrons et de méchants actionnaires qui dévorent et exploitent horriblement leurs salariés ??

Mme Lucet, militante encartée socialiste depuis des lustres (ça transpire dans toutes ses interventions) nous débite les poncifs habituels de la lutte des classes.

C’est son fond de commerce de bobo gaucho qui sue l’hypocrisie de cette caste de journalistes qui s’en mettent plein les poches en exploitant le filon de la bien-pensance socialiste.

Ce pays ne pourra pas se redresser tant qu’un ménage n’aura pas été fait tant dans l’Education nationale dont le rôle est d’abord et avant tout d’instruire et non d’endoctriner nos enfants (gauchisme, lute des classes…) que dans les médias à 90% de gauche qui continuent à laver le cerveau du peuple français. 

Depuis son enfance, le peuple français est maintenu par ce système gauchiste dans l’ignorance totale de ce qu’est une économie de marché, des règles de base du capitalisme et de comment fonctionne une entreprise.

Ce type d’émission participe activement à la désinformation et à l’abêtissement du peuple pour mieux le manipuler et maintenir au pouvoir une oligarchie (on peut même parler de nomenklatura) profiteuse composée de politiciens, fonctionnaires, énarques, technocrates et journalistes.

Une émission à la fois profondément malhonnête, manipulatrice et décourageante pour l’avenir de ce pays complètement à la traine de l’Europe depuis 40 ans.

On y retrouve les clichés habituels de la gauche : méchants patrons qui ne créent pas d’emplois mais les détruisent pour mieux se gaver de fric. Argent volé par les actionnaires qui utilisent des méthodes de gangsters pour maximiser leurs profits.

Mme Lucet ne se demande surtout pas qui sont ces « méchants » actionnaires ? Pour elle ce sont de vilains capitalistes au gros cigare roulant en Rolls avec des lingots d’or enterrés dans leur parc centenaire… Il ne lui est pas venu à l’idée que ce sont principalement des caisses de retraite, des particuliers, directement ou via des sicav. Quant au montant des dividendes, elle oublie de les rapprocher des cours de bourse depuis 7 ans, des risques encourus et de les comparer aux dividendes qui se sont effondrés en 2008 et dans les années suivantes.

Personne ne nie qu’il y a des abus dans le système capitaliste et chacun sait que tout n’est pas rose, mais on attend l’émission que fera Mme Lucet sur la taille extravagante et les privilèges scandaleux de la fonction publique française (salaires 20% supérieur au privé, garantie de l’emploi à vie, régime de retraite inouï etc…) dont le coût prohibitif pour la collectivité détruit et empêche la création de millions d’emplois dans ce pays. Malheureusement on peut attendre longtemps cette émission… J’entends d’ici la réponse de Mme Lucet « il ne faut pas stigmatiser  une catégorie de français… ».  En effet il ne faut pas  agacer la clientèle socialiste…

Et pendant ce temps nos politocards se chamaillent sur le nombre de dimanches travaillés et sur le ou les jours de carence maladie....

"La vérité dans mon esprit, c'est qu'il existe en France l'extrême gauche, le socialisme qui englobe la gauche et la droite et l'extrême droite. Nous n'avons absolument aucune alternative entre le socialisme et les extrêmismes. Il n'existe aucune proposition, aucun parti libéral offrant une autre forme d'organisation sociale. Sarkozy, Chirac et Mitterand ont pratiqué la même politique de merde qui mène à la situation actuelle."

Charles, 100% d'accord sur le constat sauf sur un point: il existe une une proposition crédible aujourd'hui à caractère libéral. Le libéralisme en France, personne ne sait ce que c'est car ça n'a JAMAIS été tenté. La proposition c'est Nous Citoyens avec Denis Payre

helios, ce qui est intéressant dans ce témoignage c'est que c'est aujourd'hui le lot de millions de français qui bossent dans le privé et qui sont écoeurés par l'absence  d'avenir.

Et le plus intéssant est l'excellente recommandation de Charles:

Les solutions pour sortir de ce modèle de vie sont à peu près les memes pour tout le monde, devenir indépendant pour pouvoir truquer la compta, apprendre à zigzaguer pour éviter le matraquage fiscal ou réduire à la baisse les ambitions financières, établir un diagnostique chiffré de combien on gagne en pouvoir d'achat par heures travaillées (donc en prenant l'intégralité des heures, y compris celles de déplacement pour aller à son job et en calculant le net net fiscal dans la poche en face), diagnostiquer combien on paye à l'état francais pour avoir le droit de vivre sur son territoire et chercher des solutions plus attractives ou réduire encore une fois à la baisse ses ambitions, chercher les meilleurs plans économiques, ceux où la valeur ajoutée est très forte à quantité de travail égal.

 

Mon père ancien préfet a été chef de cabinet dans un ministère. Il m'a toujours dit que l'état d'esprit dans la haute fonction publique était vis à vis des ministres, du président et de l'ensemble du gouvernement: " cause toujours, on sait que tu es là pour 2 ou 3 ans maximum donc on va faire semblant de faire ce que tu dis et à la fin on fera ce qu'on a nous même décidé de faire, parce que nous on est là pour très longtemps..." J'ajoute que mon père lui-même était scandalisé par les privilèges qui lui étaient accordés: par exemple sur des missions à l'ONU, salaire doublé et non imposable...

Une anecdote absolument authentique sur l'ENA: Michel Debré fondateur de l'ENA sur un aéroport de la corne de l'Afrique. Pendant qu'ils marchaient sur le tarmac Debré demanda à mon père ce qu'il pensait des 2 stagiaires de l'ENA qu'il lui avait envoyés 3 mois plus tôt. A la vue de la moue de mon père Debré s'exclama "je vais te dire, la plus grande connerie que j'ai faite de toute ma carrière est la création de l'ENA".